Virgin Mobile
Accueil > Actualité > Samsung aurait un impact négatif sur l'image de marque d'Apple

Samsung aurait un impact négatif sur l'image de marque d'Apple

Par Samir Azzemou, publié le
PARTAGER
apple

La bataille juridique entre Samsung et Apple a repris de plus belle. Les audiences ont redémarré et, vendredi, le vice-président marketing produit de la firme de Cupertino est monté à la barre. Il a déclaré que Samsung a copié l’iPhone et que cela ternit l’image que les consommateurs ont de la marque.

Phil Schiller est le vice-président d’Apple chargé du marketing produit dans le monde. Il est certainement l’une des personnes les moins objectives sur l’iPhone et le Galaxy S. Il est longuement intervenu lors d’une audience dans le long combat judiciaire qui oppose son entreprise et le leader mondial actuel de la téléphonie mobile. Un article du Wall Street Journal reprend le déroulé de cette intervention en mettant en exergue les quelques phrases clés qu’il a prononcées.

Il s’est dit “choqué” quand il a découvert le Galaxy S pour la première fois, estimant qu’il s’agissait d’une copie pure et simple de l’iPhone. Il ajoute que la présence sur le marché de produits au design tellement proches de l’iPhone minimise dans l’inconscient collectif la capacité d’Apple à créer des terminaux innovants. Une vision que les consommateurs n’avaient pas jusqu’à présent. Phil Schiller estime donc que le Galaxy S et ses successeurs participent à un affaiblissement de l’image de la marque de la firme de Cupertino.

Perte de confiance et d'amour

Il y a deux éléments vrais dans la déclaration de Phil Schiller. D’abord, Apple a pris des risques financiers pour développer le premier iPhone. Les matériaux, les technologies, l’interface et l’écosystème étaient révolutionnaires. L’ensemble des constructeurs et éditeurs adverses ont depuis repris ce modèle, en apportant chacun une pierre à l’édifice. Le pari d’Apple a payé et, grâce à lui, le marché des smartphones est ce qu’il est aujourd’hui. Mais si Android est aussi fort aujourd'hui, c'est aussi parce que Google prend des risques aussi, qui paient tout autant : Glass, Nexus, etc. Ensuite, Apple a effectivement perdu en image de marque. Mais ce qu’oublie Phil Schiller, c’est que ceci n’est pas uniquement dû à Samsung, ni aux autres concurrents de la Pomme. La faute en revient aussi à Apple lui-même qui ne parvient pas à nous émerveiller comme il a pu le faire avec l’iPhone, l’iPad ou le Macbook Air. Son image se ternit. Et la confiance baisse, au point que même les fans regrette le temps où Steve Jobs était aux commandes...

Apple n'a pas le monopole du beau et du sexy

L’avocat de Samsung a bien sûr attaqué Phil Schiller sur la notion de copie. Apple n’a pas de brevet sur le beau et le sexy, lance-t-il en montrant une Galaxy Tab. Il rappelle au vice-président d’Apple que tous les acteurs de l'électronique s’inspire des succès de la concurrence et qu’Apple lui-même a sorti son iPad Mini après le lancement de la Galaxy Tab, première tablette petit format. Bien sûr, pour Phil Schiller, il n’est pas question ici de copie, mais d’opportunisme marketing : Apple ne s’abaisse pas à regarder ce que font les autres ! Ce qui n'est pas si faux, sinon cela ferait longtemps que l'iPhone disposerait d'un écran de plus de 4 pouces.

L’article du Wall Street Journal est particulièrement intéressant. A l’issue du procès, les jurés devront statuer si Samsung ou Apple a copié l’un sur l’autre et quels sont les dommages et intérêts à attribuer. Lors du premier procès, invalidé depuis, Apple avait remporté la partie et gagné plus de 1 milliard de dollars.




comments powered by Disqus
Actualité
News
Newsletter
Flux RSS
Tests & Dossiers
Téléphones mobiles
Prises en main
Dossiers
Téléphones
Guide d'achat
Phone Finder
Comparateur de prix
Packs & Forfaits
Orange
SFR
Bouygues Telecom
Virgin Mobile
Forum
Opérateurs
Téléphones mobiles
Smartphones
OS mobiles
Boutique
Accessoires
Mobiles d'occasion
Suivez-nous !
Facebook
Google+
Twitter
YouTube