SFR RED 30 Go = 10

LG et Audi dévoilent (sous le manteau) une smartwatch sous WebOS (CES 2015)

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
lg

Il y a plusieurs semaines, un document interne de LG confirmait l’intention du constructeur coréen à porter WebOS sur des montres connectées. Au CES, lors de sa conférence, il a officialisé cet intérêt. Mais c’est dans les couloirs du salon qu’il fallait être pour jeter un oeil sur un prototype fonctionnel...

Que se passe-t-il dans la tête des constructeurs ? Nous savons naturellement que de nombreuses informations et révélations sont faites à huis-clos lors d’un salon international. C’est le cas à Barcelone, à Berlin ou Taipei. Mais c’est peut-être la première fois, au CES 2015, que les conférences de presse sont si pauvres en informations et que les séances privées et exclusives sont si riches. Nous évoquions hier les démonstrations de LG Display, Sony et Samsung. En voici une autre.

Une montre sous WebOS

Nous devons cette information à nos confrères d’Android Central. Ils sont allés dénicher sur le stand d’Audi un représentant de LG qui portait à son poignet une montre connectée. Mais pas n’importe laquelle : son numéro de série est LG-W120L, son cadran est rond et son système d’exploitation est WebOS. Oui, le même WebOS (ou presque) que celui des anciens Palm et des récents téléviseurs LG. Nous savons depuis octobre dernier que LG cherche à adapter WebOS dans une montre, comme Samsung avec Tizen. Il semble donc que cela soit chose quasiment faite. Et les révélations sur ce prototype sont nombreuses.

LG Audi montre webos

D’abord, il s’agit d’un modèle beaucoup plus qualitatif que la G Watch R, laquelle a pourtant reçu d’excellents retours dans la presse. Cette montre reprend le cadre rond, mais ce dernier est en acier inoxydable. La dalle tactile est, elle, protégée par un verre renforcé en saphir. Le bracelet est en cuir. Évidemment, la montre est étanche.

Une montre autonome

Techniquement, cette montre ressemble à la G Watch R, puisqu’elle fonctionne également sur un Snapdragon 400. Mais pas seulement puisqu’un lecteur de carte SIM est également de la partie. Cette smartwatch est donc en mesure de se passer d’un téléphone compagnon pour fonctionner. L’intérêt de ce modèle est évidemment l’intégration de WebOS qui apporte une nouvelle navigation faite de glissade de bas en haut et de gauche à droite (et inversement) ainsi que des pressions sur les boutons matériels. De nombreuses applications sont préembarquées, notamment un clavier téléphonique virtuel, un lecteur musical ou encore un tableau de bord fitness.

L'automobile comme relais de croissance des smartwatches ?

Jusqu’ici, vous vous demandez certainement pourquoi la montre était présente sur le stand Audi. Simplement parce qu’elle a été développée conjointement avec le constructeur automobile. Cela a deux conséquences. D’abord, le cadran de la montre est personnalisé avec le logo aux quatre anneaux. Ensuite parce que la montre est capable de s’appairer avec certains modèles de la marque allemande. La montre sert alors à déverrouiller la voiture, accéder à certaines informations et à déporter certaines commandes.

Le modèle présenté à Android Central est un prototype qui semble plutôt bien avancé. Aucune certitude sur une éventuelle commercialisation (en concession ou chez LG). Mais la montre offre une très bonne impression, aussi bien sur la construction de l’accessoire que sur ses usages qui, grâce à l’automobile, s’étend encore un peu plus.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer