HUAWEI MATE 10 PRO HUAWEI MATE 10 PRO
HUAWEI MATE 10 PRO

Pantech pourrait fermer ses portes dans les mois à venir

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
pantech

Il ne devrait pas y avoir de Vega Iron 3 à l’avenir. Le benjamin des constructeurs coréens devrait mettre la clé sous la porte dans les semaines à venir. En effet, aucun repreneur ne se serait manifesté pour sauver l’entreprise. Pas même Samsung qui en est pourtant actionnaire.

2014 n’a pas été une année facile pour les constructeurs coréens. Si LG, avec son G3 doté d’un écran Quad HD de 5,5 pouces, a su tirer son épingle du jeu en profitant d’un Galaxy S5 un peu timide, les deux autres acteurs d’importance ont été malmenés. C’est le cas de Samsung, bien sûr. Nous avons largement commenté dans nos colonnes le besoin de l’entreprise à changer sa stratégie pour mieux parvenir à bloquer la concurrence chinoise. Des changements qui se sont soldés en début d’année par la sortie de deux modèles salués par la critique : les S6 et S6 Edge. C’est également le cas de Pantech, dont les difficultés financières s’aggravent.

Pantech Pop-Up Note
Le Pop-Up Note n'est jamais sorti dans le commerce

Une fin annoncée pour le mois de mai ?

Selon le site russe Mobiltelefon, Pantech pourrait même mettre la clé sous la porte dans les semaines à venir. Le mois de mai est même évoqué. L’entreprise, qui n’a pas été capable de commercialiser les derniers smartphones développés faute d’argent pour payer les créanciers, aurait accumulé une dette de 475 millions de dollars. Placée sous la tutelle de l’équivalent coréen d’un tribunal de commerce, l’entreprise a cherché ces derniers mois un repreneur. Nous évoquions cela en septembre. Depuis plus aucune nouvelle ne nous parvenait de Corée. Ce qui n’était évidemment pas bon signe.

Seulement, toutes les offres de reprises auraient été récemment retirées. L’administrateur judiciaire aurait en effet reçu trois offres avant la date butoir (laquelle était fixée au 17 avril), dont deux de groupes coréens (certainement Samsung et LG), mais tous ont finalement retiré leur dossier, faute de plan de redressement crédible. Désormais, les actionnaires de Pantech demandent au tribunal la liquidation de la société pour ne plus perdre de l’argent (et certainement bloquer les créances). Les actifs, comme la marque Vega (célèbre pour ses Iron) et les mobiles inclus, seront alors vendus aux enchères.

Pas assez de perspectives

Le fait que LG choisisse de retirer son offre de rachat n’est finalement pas si étonnant, compte tenu de sa situation d’éternel dauphin et des perspectives de Pantech. Le recul de Samsung sur ce dossier est déjà plus étonnant. Présent au capital de la société depuis une prise de participation il y a deux ans, le géant aurait très certainement les moyens de reprendre Pantech, même si la famille Vega concurrence frontalement les gammes Galaxy S et Galaxy Note. Mais Samsung, plus encore que LG certainement, doit faire face à l’adversité chinoise et à son recul sur le marché mondial. Samsung aurait les moyens, mais le manque de synergie et de stratégie industrielle (et commerciale) manquerait à un tel projet.

Reste le troisième dossier, bien mystérieux. Selon nous, cette offre émane certainement d’un acteur chinois. Ce sont eux, aujourd’hui, qui ont besoin d’une marque forte pour exister sur le marché grand public et pour se faire connaître à l’international. Nous pensons notamment à un ODM ou un OEM, comme TCL avec Alcatel OneTouch. Reste à savoir si ce dernier attendra la liquidation. Ce sera certainement le cas.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer