SFR RED 30 Go = 10

Firefox OS : Mozilla change radicalement de stratégie

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
mozilla

Tel qu’il est aujourd’hui, Firefox OS est clairement un échec commercial. Pour s’adapter aux nouvelles conditions de marché, Mozilla modifie sa stratégie pour son système d’exploitation. Et comme bien d’autres, une compatibilité avec Android est envisagée.

Mozilla, célèbre association à but non lucratif qui a créé Firefox, un navigateur Web que nous avons tous utilisé au moins une fois pour échapper à Internet Explorer, vient certainement de prendre une belle leçon d’économie de marché. Depuis plus de deux ans, l’entreprise fait le tour du monde pour présenter Firefox OS, son système d’exploitation mobile (retrouvez-en ici la prise en main). Sa particularité : être ouvert, libre et surtout économique. Au Mobile World Congress 2015, l’association a même présenté un smartphone à 25 dollars. Soit le prix d’un bon resto parisien. Une stratégie agressive au niveau du prix et supportée par quelques fabricants comme Geeksphone, ZTE ou Alcatel OneTouch. À ce prix, Firefox OS a attiré les regards. Mais pas ouvert le porte-monnaie.

ZTE Open C
ZTE Open C : un mobile typique de l'écosystème de Firefox OS

Ignite : Firefox OS est mort, vive Firefox OS ! 

D’où quelques changements de stratégie chez Mozilla, présentés par son nouveau PDG, Chris Beard, qui s’est exprimé cette semaine par mail auprès de l’ensemble de ses employés. Le document, récupéré et relayé par nos confrères de l’édition américaine de CNET, explique que le nouveau Firefox OS, qui fait l’objet d’un projet appelé « Ignite », doit amener le système d’exploitation à séduire les consommateurs non plus uniquement par le prix très bas, mais par une expérience complète et qualitative. Vous noterez que Mozilla avoue à demi-mot que cela n’était pas le cas avant, même s’il ne renie pas le travail d’évangélisation auprès des opérateurs et des industriels. Seulement, il faut le reconnaître, Firefox OS n’est pas aujourd’hui une plate-forme capable de se comparer à iOS, Android ou Windows Phone.

Considérant presque la version commercialisée aujourd’hui comme une « beta » d’un OS ouvert, mais plus moderne, le patron de Mozilla explique que Ignite aura pour mission de récréer la plate-forme Firefox de fond en comble. Design. Ergonomie. Connectivité. Fonctionnalités. Puissance. Compatibilité. Bref, Firefox OS ne sera plus le parent pauvre de la téléphonie mobile, l’OS des pays en voie de développement, mais de tous les utilisateurs qui ne chercheront plus uniquement un mobile très (trop ?) économique, mais une expérience qualitative. Voilà qui est ambitieux.

Firefox OS bientôt compatible Android

Deux détails sont très importants dans ce mail. D’abord, Mozilla devrait travailler à la compatibilité native avec les applications Android, ce que BlackBerry et Jolla ont finalement concédé pour leur OS respectif. Et ce que Ubuntu Touch devrait finir par faire également. Cela se concrétisera probablement par la signature d’un partenariat avec une boutique applicative alternative comme Yandex ou Amazon App Store. Cela aura à court terme une incidence positive sur l’attractivité de la plate-forme. À long terme, les développeurs ne verront plus d’intérêt à développer des applications spécifiques à Firefox OS.

Le second détail important est la volonté de Mozilla de prendre part au développement de produits (smartphones et « objets connectés ») qui accueilleront Firefox OS. À l’image de Google avec la ligne Nexus, Mozilla souhaite créer un modèle de référence qui sera une vitrine technologique aussi bien pour les constructeurs partenaires que les utilisateurs finaux. Mozilla deviendrait alors vendeur de mobiles, mais pas low-cost puisque l’association semble viser les segments haut de gamme. Dans une autre partie du courrier électronique, Chris Beard explique que les smartphones sous Firefox OS devront être techniquement capables de s’aligner avec la concurrence. Que d’ambition !

Aujourd'hui, la bonne volonté ne suffit pas

Pétri de bonnes intentions, Mozilla a souhaité offrir une alternative libre et ouverte aux smartphones sous Android et iOS. Mais comme BlackBerry, Samsung, Microsoft, Jolla et Canonical, l’association s’est heurtée à une dure réalité que son nouveau patron exprime particulièrement bien : les usagers ne veulent pas d’un prix, mais d’une expérience. Et c’était là tout le problème : jusqu’ici, Firefox OS, un peu idéaliste, pensait légitimement être celui qui offrirait un accès Internet mobile au prochain milliard de consommateurs connectés, en oubliant que, eux aussi, ils ont envie d’avoir un bon smartphone.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer