SFR RED 30 Go = 10

Apple Watch au volant : 120 dollars d'amende et 4 points perdus pour un automobiliste canadien

Par Benjamin Trécherel

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

L'utilisation d'une montre connectée est interdite au volant. C'est en tout cas ce qu'estime la Sûreté du Québec, qui a infligé la semaine dernière une amende de 120 dollars et 4 points de retrait sur le permis de conduire d'un automobiliste qui avait consulté son Apple Watch au volant de son véhicule.

Si l'utilisation du téléphone mobile au volant est interdite depuis de nombreuses années, le cadre jurique entourant celle des montres connectées est aujourd'hui inexistant. Cela n'a pourtant pas empêché un automobiliste canadien de se faire verbaliser pour avoir utilisé son Apple Watch au volant de son véhicule.

Jeffrey Macesin a en effet reçu une amende de 120 dollars et s'est vu retirer 4 points sur son permis de conduire pour avoir consulté sa montre connectée alors qu'il arpentait les rues de Pincourt, une petite ville de 15 000 habitants située dans la province du Québec.

Apple Watch
Les montres connectées seront-elles interdites au volant,
au même titre que les téléphones ?

Une montre oui, mais qui permet aussi de téléphoner

L'homme s'est d'ailleurs dit choqué, ne pensant pas être dans l'illégalité en changeant de musique depuis son Apple Watch. Il s'est tout de même fait interpellé par l'officier de police pour avoir transgressé la loi 439.1 du code de la sécurité des autoroutes québécoises. Celle-ci stipule en effet que « personne n'est autorisé, lors de la conduite d'un véhicule motorisé, à utiliser un appareil mobile doté d'une fonction téléphone ».

La montre d'Apple n'est peut-être pas un téléphone en soi, mais elle peut permettre d'émettre ou de recevoir des appels vocaux, en étant connecté à un iPhone par le biais d'une connection Bluetooth.

Selon CTV News, qui nous rapporte cette histoire, Jeffrey Macesin aurait tout de même décidé de contester ce procès-verbal, estimant que l'Apple Watch devait avant tout être considérée comme une montre, et non comme un téléphone accroché au poignet.

Ce sera donc au parquet de trancher s'il y a lieu de donner une suite à l’amende infligée. En attendant que le cadre juridique soit moins flou au sujet de l'usage des objets connectés au volant...

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer