SFR RED 30 Go = 10

IDC baisse ses prévisions de croissance des smartphones pour 2016

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

Le cabinet d’étude IDC vient de réviser ses prévisions de croissance pour le marché des smartphones pour l’année 2016. De 5,7 %, ces perspectives passent à 3,1 % seulement. iOS et Android représenteraient 99 % des ventes.

Nous savons que la progression en volume du marché des smartphones freine. En 2014, les ventes de téléphones intelligents ont progressé de 27,8 %, contre 10,5 % un an plus tard. Soit une croissance divisée par 2,5. Ce qui est évidemment considérable. Pour 2016, les premières prévisions du cabinet IDC faisaient état d’une augmentation potentielle des volumes de 5,7 %. Mais il faut croire qu’elles étaient trop « optimistes » : l’institut d’étude a révisé son objectif de croissance. Et le chiffre est particulièrement bas : 3,1 %, soit 1,48 milliard de terminaux vendus dans l’année.

Quand la Chine ralentit, le monde stagne

La faute à qui ? Aux marchés matures, bien entendu, mais également à la Chine, premier marché mondial en terme d’importance, où la croissance attendue cette année est inférieure à 10 %, comme en Europe de l’Ouest et aux États-Unis. Dans certains pays, le marché des smartphones pourrait même reculer, comme au Japon et au Canada (où les volumes baisseraient respectivement de 6,4 % et 6,9 %). Selon IDC, les consommateurs de ces pays achètent de moins en moins leurs téléphones via les opérateurs (lesquels représentaient 56,1 % des ventes en 2012 et n’en représenteraient plus que 36,1 % en 2016).

IDC

Cela provoque un rallongement des cycles de vente. Ce qui a un effet considérable sur le renouvellement. L’institut estime que les offres de leasing, comme l’iPhone Upgrade Program, et le dynamisme du low-cost seront les deux conditions pour conserver un cycle proche des deux ans. Évidemment, la baisse des volumes ne sous-entend pas une baisse de la valeur du marché. Car les consommateurs en milieu de gamme sont poussés vers des offres premium et que la généralisation des phablettes participe à conserver un prix de vente moyen assez élevé.

Microsoft en difficulté, BlackBerry OS disparu

Dans cette configuration où les places sont de plus en plus chères, IDC estime que la loi du plus fort primera clairement. En 2016, les deux systèmes d’exploitation leader domineront plus encore le marché, même si iOS devrait légèrement reculer cette année pour atteindre les 15,3 %. Android, quant à lui, devrait animer 83,7 % des smartphones vendus cette année, en progression de 6,2 %. À eux deux, ils contrôleront... 99 % du marché. Où est Windows Phone de Microsoft ? Où est Tizen de Samsung ? Où sont BlackBerry et toutes les autres alternatives, comme Sailfish, Ubuntu ? Microsoft parviendrait à 0,8 % du marché et les autres à 0,3 %.

Et si vous pensiez que la situation de ces alternatives ne pourrait pas être pire, c’est raté. En 2020, iOS et Android contrôleront 99,6 % du marché des téléphones intelligents, l’OS de Google passant au-dessus des 85 %. Windows Phone serait le seul à résister, avec 0,4 % du marché. Tandis que les autres sont... négligeables. Pourtant, IDC prévoit une croissance mondiale moyenne de 5 % dans les 5 prochaines années (et donc une meilleure croissance qu’en 2016) pour dépasser les 1,8 milliard de smartphones vendus en 2020.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer