HUAWEI MATE 10 PRO HUAWEI MATE 10 PRO
HUAWEI MATE 10 PRO

Apple iPhone 7 : un changement de génération qui ne se justifie pas toujours

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

De nombreuses rumeurs sur l’iPhone 7 ont animé l’actualité de la téléphonie mobile durant l’année 2016. Quelles sont celles qui avaient vu juste ? Et celles qui avaient tout faux ? L’heure est à la grande révélation : voici la cuvée 2016 des iPhone. Et elle est tout, sauf décevante.

Nous attendions cet instant depuis pratiquement un an : l’annonce des nouveaux iPhone. Déjà, l’iPhone 6S nous avait agréablement surpris en septembre 2015 : l’interface 3D Touch, le nouveau chipset, les nouveaux composants dédiés à la photographie, nouvel aluminium contre le « bendgate », etc. Depuis, les rumeurs n’ont cessé d’annoncer une version 2016 de l’iPhone assez décevante, l’essentielle des nouveautés devant attendre l’année 2017 pour fêter dignement les 10 ans du smartphone qui aura révolutionné le monde (et qui se sera vendu à 1 milliard d’exemplaires, toutes générations confondues).

Coque retravaillée, nouveaux coloris et étanchéité

Finalement, ce ne sera donc pas un iPhone 6SE, mais bien un iPhone 7 qui arrivera sur les étals des boutiques dans quelques jours, ainsi qu’un iPhone 7 Plus (pas d’iPhone 7 Pro au programme...). Nous reviendrons d’ailleurs dans un article dédié sur la version phablette. Cet iPhone 7 s'appuie sur un design légèrement amélioré, sans pour autant trancher véritablement avec l’iPhone 6S. Les photos qui ont circulé ces dernières semaines étaient bien légitimes avec un placement des boutons identique, des séparations pour les antennes moins visibles (voir invisibles dans certaines teintes, en noir mat et en noir brillant, les nouvelles teintes). Le capteur photo est toujours protubérant, mais le métal a été retravaillé pour que ce soit la coque qui agisse comme une protection. Le flash et le micro secondaire l’accompagnent toujours.

Apple iPhone 7

Autre détail qui ne se voit pas dans cette coque : l’iPhone 7 est étanche. Il est certifié IPX7, c’est-à-dire qu’il est capable officiellement de prendre un bon bain sans aucun dommage. Certains tests techniques réalisés avec l’iPhone 6S semblaient montrer que ce dernier était d’ores et déjà protégé contre l’eau dans une certaine mesure. C’est désormais certifié. Sur ce point, Apple se repositionne face à Samsung et Sony dont leurs derniers flagship (Galaxy S7 / Note 7 et Xperia XZ, respectivement) le sont d’ores et déjà.

Disparition officielle du jack 3,5 mm

Comme annoncé précédemment, l’iPhone 7 ne propose pas de port jack 3,5 mm. Une mauvaise nouvelle pour tous ceux qui aiment leur casque filaire. Cependant, Apple fournit dans la boîte un adapteur Lightning vers jack, comme annoncé par les rumeurs, ainsi qu’un casque Lightning. Cette concession n’a pas été faite pour améliorer la finesse du téléphone, puisque l’iPhone mesure toujours 7,1 mm d’épaisseur (pour un poids de 138 grammes, soit 5 grammes de moins). En fait, les dimensions de l’iPhone 7 sont strictement les mêmes que celles de l’iPhone 6S... Lors de la keynote, Apple a officialisé les AirPods, le casque sans fil qui rappelle The Headphone de Bragi. Nous consacrerons à cet accessoire un article complet, car il s’agit là d’un produit très prometteur.

En retournant l’iPhone, nous retrouvons un écran IPS LCD Retina Display de 4,7 pouces. Troisième génération de téléphone avec cette taille d’écran. Et septième avec cette résolution d’écran puisque la dalle affiche des images à 326 pixels par pouces (définition de 750 x 1334 pixels), une résolution qui date de... l’iPhone 4. Soit 2010. Heureusement que les phablettes sont là pour nous rappeler qu’Apple peut aller un peu plus loin dans les résolutions d’écran. Il faudra certainement attendre l’arrivée des écrans AMOLED pour une vraie rupture dans ce domaine. La dalle est toujours protégée par un verre minéral renforcé. Selon Phil Schiller, la colorimétrie de l’écran a été améliorée : 25 % de luminosité en plus (625 candelas par mètre carré) et des couleurs qui se rapprochent des standards cinématographiques.

Sous l’écran, nous retrouvons un nouveau bouton Touch ID, lequel est « compatible 3D Touch » : comprenez qu’il est capable de mesurer la pression, comme l’écran. Le bouton fonctionne donc avec le moteur haptique 3D Touch, introduit avec l’iPhone 6S. Le bouton Touch ID offrira ainsi de nouveaux raccourcis en fonction de la force de la pression. Le lecteur d’empreinte est évidemment toujours présent. La puce de reconnaissance biométrique est la même que dans les derniers iPhone.

A10 Fusion : le premier quad-core d'Apple

Passons à l’intérieur du smartphone. Comme toujours la capacité réelle de la batterie et le volume de mémoire vive n’ont pas été évoqués par Phil Schiller. Il faudra attendre quelques jours pour que les premières analyses apparaissent. Comme attendu, c’est le chipset A10 qui anime l’iPhone 7. Et même plus précisément le chipset « A10 Fusion ». Nous voyons déjà quelques yeux se soulever. Il s’agit pourtant d’une vraie révolution pour Apple : le chipset est un quad-core. Et plus précisément un couple de dual-core.

Comme pour le Snapdragon 820, il y a deux coeurs puissants et deux coeurs économes. À cela s’ajoute un GPU dont la nature n’a pas été dévoilée (il doit s’agir d’un GPU d’Imagination Technologies), mais qui promet d’être techniquement à la hauteur. Grâce à cette combinaison, Apple affirme que l’iPhone 7 gagne 2 heures d’autonomie en plus en moyenne par rapport à l’iPhone 6S. Ce qui veut dire que la batterie doit être globalement la même à l’intérieur (1715 mAh). Côté RAM, nous parions sur 2 Go de RAM. Le smartphone est compatible LTE catégorie 9 (450 Mb/s en téléchargement, contre 300 Mb/s précédemment). Les autres connexions ne changent pas : WiFi ac dual band MiMo, Bluetooth 4.2, GPS (Glonass) et NFC.

Stabilisateur optique de série et nouvelle webcam

Autre point important d’amélioration cette année : la photographie. Commençons par l’arrière : le capteur iSight affiche toujours une définition de 12 mégapixels. L’autofocus est toujours à détection de phase (Focus Pixels). En revanche, il est désormais accompagné d’un stabilisateur optique d’image (2 ans que nous attendions de le voir arriver sur l’iPhone 4,7 pouces), d’un nouveau flash quad-LED (et non plus dual LED), d’un nouveau processeur d’image plus rapide encore et d’un nouvel objectif photo à 6 éléments ouvrant à f/1.8 (contre f/2.2 précédemment), promesse d’excellente photo en faible luminosité, comme sur le Galaxy S7. Le stabilisateur optique agit en photo et en vidéo. La définition maximale des vidéos est toujours de 4K à 30 images par seconde.

À l’avant aussi, petite révolution avec le capteur Facetime. Il y a un an, Apple passait la définition de la webcam de 1,2 mégapixel à 5 mégapixels. Elle passe maintenant à 7 mégapixels. Jamais Apple n’avait fait évoluer aussi vite cet élément qui a longtemps stagné. L’objectif associé est identique (ouverture à f/1.2), mais la définition des vidéos passe du 720p au 1080p. C’est la liesse chez les amateurs de selfies et d’appels Facetime ! Les deux capteurs s’offrent également la prise en charge des nouveaux profils colorimétriques de l’écran. Le combat Samsung / Apple en photo ne fait que commencer. D’autant que l’iPhone 7 Plus va encore un peu plus loin, comme nous le verrons.

Côté audio, une grosse évolution également : outre la disparition du jack 3,5 mm, Apple en profite pour intégrer un second haut-parleur, non pas à côté du précédent, mais de l’autre côté de l’appareil. Voilà une excellente nouvelle : deux fois plus de son pour profiter de la musique, des jeux et de la bande-son des films. Dernier point avant de conclure : le smartphone sera évidemment livré avec iOS 10.

Dès le 16 septembre en magasin, précommande le 9 septembre

L’iPhone 7 sera disponible en cinq couleurs : noir, noir brillant (jet black), argent, doré et rose doré. Il sera proposé avec trois paliers de stockage non extensible : 32 Go, 128 Go et 256 Go, comme les rumeurs l’ont suggéré (sauf pour la version Jet Black qui n’offre pas d’option en 32 Go). Pas de version 64 Go, ni de version 16 Go, lesquels seront, comme nous le verrons dans un article consacré aux prix de la gamme 2016, réservés aux iPhone SE (même l’iPhone 6S / 6S Plus va évoluer dans ce sens). Les précommandes démarreront le 9 septembre pour un lancement commercial le 16 septembre (la mise à disposition d’iOS pour tous les appareils éligibles est prévue entre temps, le 13 septembre). Soit juste avant le retour du Galaxy Note 7 en magasin... Oups. Le prix de départ, en dollars et sans la généreuse conversion : 649 dollars.

Partagez cet article

Comparer les prix du Apple iPhone 7 (32 Go)

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer