SFR RED 30 Go = 10

Google Ara : voici une version fonctionnelle du projet avant son abandon

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google

Quand Google a abandonné le projet Ara, l’écosystème était balbutiant, mais existait bel et bien. Une version numérotée A8A01 a fait son apparition sur le Web, sous la forme d’une prise en main illustrée par une galerie photo riche en détail.

C’est triste, mais c’est ainsi : Google a abandonné le projet Ara il y a quelques mois, laissant le soin à d’autres de reprendre le flambeau si l’envie leur prend. Bien, même si quelques industriels étaient peut-être intéressés, ils n’auront jamais les reins assez solides pour supporter le développement technique et commercial d’un tel projet. De plus, il n’y avait certainement que Google qui soit capable de gérer l’écosystème sur lequel le projet se basait. Bref, comme on dit à la télé, « pour toi, l’aventure s’arrête là ».

Un modèle fonctionnel destiné aux développeurs

Pourtant, le projet Ara était très avancé. Plusieurs prototypes ont été développés. Et le dernier devait devenir le modèle de référence pour les développeurs. Nos confrères de Phandroid ont eu l’occasion de réaliser une prise en main exhaustive de ce modèle, numéroté A8A01. De cette session, un large album photo a été publié, ainsi qu’une fiche technique complète, laquelle ressemble étrangement à celle d’un Nexus 5X avec lequel le « Docteur Frankensein » aurait réalisé quelques expérimentations.

Google Ara Developer Edition

Voici donc les spécifications techniques de ce modèle. L’écran LCD 1080p mesure 5,46 pouces (pour une résolution de 403 pixels par pouces). À l’intérieur du châssis, les éléments non amovibles sont le chipset (un Snapdragon 810 de Qualcomm), 3 Go de mémoire vive, 32 Go de stockage et une batterie de 3450 mAh. La webcam, non amovible également propose une définition de 5 mégapixels avec objectif à focale fixe. Les connectiques intègrent le WiFi, le Bluetooth, le NFC, le GPS, les capteurs environnementaux, un port jack 3,5 mm, un port USB type-C, et un haut-parleur.

Le smartphone fonctionne avec Android 7.0 Nougat. L’ensemble pèse 190 grammes. Le mobile mesure 12,5 mm avec les modules (sauf l’excroissance du capteur du module photographique). Ce qui est très lourd et très épais. Mais la structure modulaire ne laisse certainement pas le choix. Il comporte 4 emplacements pour des modules : deux simples et deux doubles (où deux modules simples peuvent être placés). L’emplacement très large tout en bas, équivalent à trois modules simples, est celui de la batterie. Notez que seul le module photo était fonctionnel, les autres étant vides.

Un poblème d'autonomie

Selon les propos de nos confrères, l’autonomie n’est pas au rendez-vous, mais ce n’est pas une surprise, puisque Google avait explicitement indiqué qu’Ara souffrait d’une perte d’énergie à cause de la modularité du système. L’autre défaut d’Ara, le maintien des modules avec le châssis, semble en revanche avoir été résolu grâce au système des électroaimants.

À la lecture de la prise en main du Google Ara, deux impressions émergent. D’abord, le concept même du téléphone modulaire et évolutif n’est pas compatible avec une certaine esthétique. Le téléphone est très large, très gros et imposant. L’éventuelle version commerciale aurait certainement apporté quelques améliorations. Mais pas suffisamment face à un Samsung Galaxy Sx par exemple (ou un Galaxy Ax). La seconde impression est l’incroyable gâchis, certainement parce que Google n’est pas une entreprise philanthropique, alors que le projet Ara avait un petit côté humanitaire (voir humaniste). Difficile de savoir si consortium sera un jour à même de recréer Ara. Certainement pas.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer