SFR RED 30 Go = 10

Microsoft clarifie (presque) sa position sur la mobilité

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
microsoft

Alors que des rumeurs affirment que le Surface Phone n’est pas enterré, Microsoft a répondu aux inquiétudes de ses actionnaires lors de son assemblée générale vis-à-vis de la stratégie du groupe en téléphonie mobile. Une stratégie pas toujours très claire.

À plusieurs reprises, Microsoft a tenté de devenir un acteur majeur de la mobilité. Et à chaque fois, le résultat est le même : des pertes financières et un échec commercial. Rien n’y a fait, même le rachat de l’activité grand public de Nokia qui a coûté la bagatelle de 7 milliards de dollars. Cependant, Microsoft est convaincu, comme BlackBerry (une autre marque emblématique en souffrance sur le marché actuel), qu’il y a une place qui est faite pour ses produits.

HP Elite x3
HP Elite x3 : l'archétype du parfait Windows Phone selon Satya Nadella

Un segment à trouver

Une place qu’il faut trouver, certes, mais qui correspond à ses valeurs, ses forces et, surtout, qui n’est pas en concurrence frontale avec iOS et Android. Car, c’est certainement cela la raison de l’échec de Microsoft : vouloir proposer une alternative à deux OS qui contrôlent aujourd’hui plus de 95 % des smartphones dans le monde. Nous comprenons mieux la frilosité des opérateurs vis-à-vis de Tizen...

À l’occasion de l’assemblée générale des actionnaires à laquelle ont participé nos confrères de Geekwire, Satya Nadella, toujours très pragmatique, a pris le temps de répondre aux inquiétudes des porteurs de titres de la firme. Notamment celles qui concernent plus particulièrement la mobilité. Après la vente de la licence d’exploitation de la marque Nokia, Microsoft compte-t-il abandonner la mobilité et, par extension, Windows 10 Mobile ? La réponse est non. Bien sûr, le PDG a argumenté en offrant son point de vue sur la valeur ajoutée de ses produits dans l’écosystème de la téléphonie.

Une position transverse et non plus verticale

Il explique que la stratégie de Microsoft ne repose pas sur la mobilité, sur le jeu vidéo ou sur l’informatique, mais sur l’expérience utilisateur. L’idée est d’apporter des outils, notamment professionnels, et de créer les synergies pour que ces produits soient accessibles et disponibles là où sont les utilisateurs. Ces outils touchent par exemple la sécurité informatique, les applications métiers, ou le travail nomade (avec des solutions comme Continuum). C’est pourquoi la gamme Surface fonctionne. C’est pourquoi Microsoft fait autant la promotion du HP Elite x3, qui représente l’essence de la stratégie de la firme en téléphonie.

Cette stratégie implique également que les outils de Microsoft soient accessibles quand Windows 10 (Mobile ou non) n’est pas l’OS utilisé par ses usagers. Android et iOS sont donc inclus dans la boucle, même si cela étonne certains actionnaires qui ne comprennent pas pourquoi certaines applications y sont développées. Des applications qui, parfois, ne sont pas (encore ?) sur Windows Phone. Et c’est peut-être désormais ça le coeur de métier de Microsoft : être un véritable éditeur de services et d’outils, avant d’être un constructeur de plates-formes. Ce qui ne l’empêchera pas de créer d’autres produits matériels : des Surface, des Xbox, des accessoires. Et des mobiles ? La porte n’est pas fermée par Satya Nadella. 

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer