HUAWEI MATE 10 PRO HUAWEI MATE 10 PRO
HUAWEI MATE 10 PRO

Android Wear : les premières applications autonomes dévoilées

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google

Avec Android Wear 2.0, les montres connectées vont être plus autonomes et se passeront plus facilement des smartphones. Elles disposeront d’une boutique applicative avec de nouvelles applications dédiées. Voici les premières.

Que ce soit pour watchOS ou Android Wear, une tendance claire se dégage pour les prochaines années : les montres connectées gagneront en indépendance. Comprenez que le lien qui les enchaine aux smartphones pourra bientôt être coupé. Pas indéfiniment. Pas entièrement. Mais elles seront plus autonomes. Apple a largement travaillé sur le sujet avec la Watch Series 2, même si le résultat n’est pas encore optimal. Et Google peaufine encore le sujet.

Android Wear

Encore un peu de patience...

En septembre dernier, la firme de Mountain View avouait qu’Android Wear 2.0, dont nous avons vu une présentation au Google I/O au début de l’été, ne serait pas prêt pour cette année. En cause, le Play Store dédié. Il faudra donc attendre 2017 pour découvrir toutes les nouveautés. Confirmant cela, Google a publié il y a quelques jours seulement la quatrième preview du système d’exploitation. Et il y aura certainement encore quelques développements à effectuer en fonction des retours des utilisateurs.

Parmi les nouveautés de cette quatrième version, l’interface a grandement évolué, les applications de messagerie et de tracking sportif ont été renforcées, les cartes de notification ont été redessinées et surtout, une première version du Play Store pour Android Wear. L’arrivée de cette boutique a été l’occasion pour Google de présenter les trois premières applications autonomes pour montre connectée. Il s’agit de Foursquare, Glide et Lifesum.

Trois applications en forme de teaser ?

La première de la liste est la plus connue, puisqu’il s’agit ni plus ni moins que de l’adaptation de l’application éponyme sur Android et iOS. Elle permet tout simplement de découvrir de nouvelles adresses autour de soi. L’application fonctionnera donc sans smartphone (mais avec une connexion Internet via WiFi, Bluetooth ou GSM).

Glide, développé par la start-up éponyme, est une application pour réaliser des appels visio qui utilise un peu plus intelligemment l’interface d’Android Wear, grâce à un jeu de raccourcis intégrés aux Watch Face. Lifesum, également développé par son éditeur éponyme, est un outil de suivi de santé plutôt ludique, qui ne s’oriente pas uniquement sur le sport ou la diététique, mais les deux. La version Android Wear 2.0 sera autonome, mais conserve un lien fort avec l’application compagnon pour créer des tableaux de bord complets.

Un argument pour redonner de l'intérêt

Voilà donc les trois premières applications compatibles. Évidemment, cela n’est qu’un début. Il en faudra plus, beaucoup plus même pour attirer le regard des consommateurs, ainsi que des constructeurs qui ont quasiment tous préféré ne pas mettre à jour leur offre commerciale cette année. Et il ne semble pas qu’ils attendent la sortie d’Android Wear 2.0 avec autant d’impatience que cela.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer