HUAWEI MATE 10 PRO HUAWEI MATE 10 PRO
HUAWEI MATE 10 PRO

ZTE Hawkeye : le mobile autocollant reste scotché au sol

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
zte

Au CES de janvier dernier, ZTE a dévoilé un smartphone plutôt original : il s’utilise sans les mains. Cependant, le concept et les technologies innovantes n’ont pas suffi à attirer les utilisateurs qui ont boudé le produit. Et la campagne Kickstarter a été annulée.

L’innovation ne rime pas toujours avec succès commercial. Et encore moins quand celle-ci émane des projets « communautaires » où les consommateurs ont la possibilité de participer à la création. Dernier exemple en date : le Hawkeye de ZTE, appelé aussi projet « CSX ». Nous avons évoqué à trois reprises ce projet dans nos colonnes ces dernières semaines. Une première fois pour vous le présenter : il s’agit d’un smartphone milieu de gamme doté d’une coque autocollante et d’un système de tracking des yeux de l’usager. Le but de l’association de ces deux innovations : créer le premier smartphone mains libres.

Pas assez bonne pour la communauté

Une idée originale qui a fait l’objet d’une campagne de financement sur Kickstarter dont le but n’était pas de financer la production, ZTE ayant largement les capacités de produire un mobile dans ses propres usines, mais plutôt de « tâter le terrain ». Si les consommateurs sont assez nombreux pour plébisciter le produit, alors le projet CSX deviendrait réalité. Cependant, ceux-ci ont été peu nombreux au démarrage, car l’argument principal ne leur suffisait pas. D’où notre second article à l’occasion de la présentation de la plate-forme. Le Hawkeye s’appuie sur un chipset Qualcomm, le Snapdragon 625, 3 Go de RAM, 32 Go de stockage et un écran Full HD de 5,5 pouces. Pas terrible diront certains.

ZTE Hawkeye

Et ils ont été nombreux. Pour preuve : le montant récolté sur Kickstarter est resté assez bas. En revanche, le nombre de critiques négatives a été largement plus haut, même au sein de la « Z-Community », l’ensemble d’usagers qui ont participé à l’élaboration du téléphone. Une collaboration qui s’est focalisée sur les innovations à apporter à la téléphonie, et non sur des aspects plus concrets, comme la puissance du moteur sous le capot. Il y a un mois, nous publiions alors notre troisième article sur le projet à l’occasion d’un appel à la communauté : ZTE souhaitait alors savoir ce qu’il clochait. Et la justesse de la proposition technique était clairement en cause.

Suspendu, mais pas abandonné

Un mois plus tard et à l’approche d’une fin attendue, avec un peu plus de 36 000 dollars empochés sur les 500 000 demandés, ZTE a mis fin à la campagne de financement. Dans le message publié sur la page de la campagne, ZTE explique que cet arrêt ne signifie pas la fin du projet Hawkeye ou CSX. Le produit sera repensé pour apporter la plate-forme que les usagers souhaitent, tout en conservant l’idée de départ : un mobile qui interprète le mouvement des yeux pour en déduire des interactions. Si une nouvelle proposition émerge du projet, elle sera, comme la précédente, soumise sur Kickstarter. En espérant que de meilleurs composants amènent à une meilleure conclusion.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer