SFR RED 30 Go = 10

Le nouveau smartphone d’Andy Rubin pourrait ne plus sortir

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

Andy Rubin, le créateur d’Android, a lancé sa start-up pour créer un smartphone haut de gamme. Le groupe japonais Softbank devait y investir 100 millions de dollars. Mais celui-ci aurait décidé d’abandonner.

L’affaire est révélée par le Wall Street Journal. Masayoshi Son, le célèbre entrepreneur japonais derrière l’opérateur Softbank (mais aussi Sprint aux États-Unis), avait l’intention de placer 100 millions de dollars dans la nouvelle start-up  d’Andy Rubin. Selon des sources proches du dossier, alors que les derniers papiers étaient prêts à être signés, l’investisseur nippon aurait finalement fait marche arrière et abandonner ce projet d’alliance, jetant un doute sur la faisabilité du projet du créateur d’Android.

Pourtant, Masayoshi Son semblait être conquis par le projet d’Andy Rubin. Outre son entrée au capital en injectant 100 millions de dollars, le Japonais avait même promis de commercialiser le produit final de l’Américain, un smartphone haut de gamme et modulaire, « à la Moto Z ». Cependant, selon le quotidien économique américain, investir dans la société d’Andy Rubin, appelée Essential Products, aurait créé des tensions entre Softbank et d’autres partenaires.

Conflits d'intérêt

Lesquels ? Tout d’abord Apple. La firme de Cupertino aurait promis d’investir 1 milliard de dollars dans un fonds d’investissement que Masayoshi Son développe actuellement. Ce fonds, appelé Vision Fund, aurait pour but d’aider les jeunes entreprises qui développent des produits technologiques. Et, évidemment, voir Softbank aider une start-up qui développe un smartphone positionné sur le même créneau que l’iPhone, cela ne plairait pas du côté de la Pomme.

Seconds partenaires potentiellement visés par ce revirement de situation, les constructeurs de smartphones qui développent aussi des chipsets avec des coeurs conçus par ARM, la société britannique en cours de rachat par Softbank. Ils ne sont pas nombreux, mais ils seraient assez importants pour faire pencher la balance : Samsung, LG, Huawei, Xiaomi. Selon le Wall Street Journal, ils pourraient prendre ombrage de cela. Cependant, nous y croyons moins : ce n’est pas comme s’il existait une réelle alternative à ARM.

Quel avenir pour Essential Products ?

Quelle que soit la raison, c’est évidemment un coup dur pour Essential Products, l’entreprise créée par Andy Rubin dont l’objectif est de concevoir un smartphone résolument haut de gamme associé à un écosystème de produits qui fonctionneront avec le mobile. Nous vous avions présenté le projet au mois de janvier, quand Bloomberg avait révélé de nombreux détails sur Essential. Le lancement du smartphone aurait même dû arriver avant la fin du printemps.

Cependant, rien n’est encore totalement perdu. Selon un article de Business Insider, un tour de table devrait être bouclé par Andy Rubin dont le montant serait supérieur à 100 millions de dollars. Nous nous demandons s’il incluait, ou non, l’apport de Softbank. Si oui, l’entrepreneur devra certainement trouver des remplaçants. Sinon, cela suffira certainement à créer le mobile. Reste encore à trouver des réseaux de distribution.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer