SFR RED 30 Go = 10

Sharp présente son nouveau modèle haut de gamme : l’Aquos R

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
sharp

Sharp a présenté au Japon l’Aquos R, un nouveau smartphone haut de gamme, lequel surfe sur les deux terminaux premium dévoilé en 2016 : les Aquos P1 et Aquos Zeta. Le design ressemble cependant de moins en moins à ce que faisait Sharp auparavant.

De moins en moins Sharp et de plus en plus Foxconn : c’est l’impression que donne le catalogue de smartphones de la marque japonaise depuis son rachat par l’industriel taïwanais. Si l’Aquos P1 en était déjà une preuve, nous pensions alors à l’époque qu’il s’agissait surtout d’une tentative de la part de Foxconn d’intégrer son marché domestique avec un produit qui correspondrait aux attentes de ses consommateurs. Or, ce design, un peu plus banal se généralise chez Sharp, même dans son catalogue réservé à l’archipel nippon : il suffit de voir la différence entre l’Aquos mini SH-M03 et l’Aquos Xx3 mini. L’un hérite du langage historique de Sharp, et l’autre est plus convenu.

Un design plus classique

Et cela se remarque donc même sur le haut de gamme. L’Aquos P1, l’Aquos Zeta et maintenant l’Aquos R, un nouveau smartphone présenté cette semaine au Japon. Le téléphone est séduisant, avec un contour en aluminium (avec séparations pour les antennes très subtiles) et un dos en verre minéral. À l’avant, une dalle de 5,3 pouces (format des derniers Aquos haut de gamme) dont la résolution est WQHD (2560 x 1440 pixels). La dalle, compatible HDR, s’appuie évidemment sur la technologie LCD IGZO de Sharp (en attendant un passage massif vers l’OLED dans les prochaines années). Signe de l’influence de Foxconn : le lecteur d’empreinte n’est plus sur la tranche du mobile (à l’image de Sony), mais sous l’écran.

Sharp Aquos R

Sous cette enveloppe premium (laquelle est étanche et certifiée IP68), nous retrouvons une plate-forme tout aussi haut de gamme. Qualcomm Snapdragon 835, naturellement. Avec ce chipset, l’Aquos R afficherait des images en 120 Hz pour apporter plus de fluidité à l’interface. Il est équipé de 4 Go de RAM et de 64 Go de stockage. Pas d’extension possible visiblement. La batterie offre une capacité de 3160 mAh et est compatible Quick Charge 3.0. La connectivité du produit inclut WiFi ac MiMo, Bluetooth 5.0, GPS, NFC et USB type-C.

Un assistant virtuel qui peut bouger ?

Côté photo, nous retrouvons le capteur 22,6 mégapixels déjà croisé précédemment dans les Aquos Zeta et Aquos P1. Il s’agit d’un composant développé en partenariat avec Ricoh, il y a un an. Il est associé ici à un objectif grand-angle (90°) ouvrant à f/1.9, un stabilisateur optique d’image, un autofocus à détection de phase et un double flash LED. À l’avant, l’Aquos R propose une webcam de 16,3 mégapixels avec objectif ouvrant à f/2.0 et couvrant un angle de 90° également.

L’ensemble est pris en charge par Android 7.1, agrémenté, comme quelques concurrents, d’un assistant virtuel maison appelé « Emopa ». Parmi ses accessoires se trouve un dock de chargement qui a la bonne idée d’être « mobile ». Comprenez qu’il bouge au grès des envies d’Emopa. Voilà qui un concept très « japonais ». Le smartphone sera proposé cet été en noir et en blanc. Et uniquement au Japon, bien entendu.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer