SFR RED 30 Go = 10

Huawei reprend à Oppo la première place en Chine au premier trimestre 2017

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

Selon l’institut d’étude Canalys, Huawei aurait chipé la première place du marché chinois sur le premier trimestre 2017 à Oppo, désormais deuxième. Ils sont suivis par Vivo et, très loin derrière, Apple et Xiaomi, lequel ne parvient pas à redynamiser ses ventes.

La bataille fait rage entre les dizaines de constructeurs de smartphones en Chine, notamment en haut du classement de ceux qui vendent le plus de terminaux. Nous avons relayé dans nos colonnes plus études qui montrent que Oppo et Vivo ont pris en fin d’année dernière les places de leader. Derrière eux, Huawei avait dû concéder sa place pour se retrouver en troisième position. Face à l’assaut de ces trois grandes marques, Xiaomi, pourtant leader chinois en 2015, devait se contenter de la cinquième place, derrière Apple, seule marque internationale présente dans le Top 5 de l’Empire du Milieu.

Revenir en Chine pour monter globalement

Cette place de troisième, Richard Yu ne pouvait évidemment pas s’en contenter. D’autant que le patron de la firme affirmait encore il y a deux ans qu’il serait le prochain leader mondial, devant Samsung. Même si Huawei a fait beaucoup de chemin en se plaçant en troisième position derrière Apple, le plus dur reste évidemment à faire. Il faut notamment que Huawei reprenne durablement la place de leader en Chine, l’un des trois plus gros marchés dans le monde (114 millions de smartphones vendus entre janvier et mars, en progression de 9%). Et ce serait, au moins à court terme, chose faite. Selon Canalys, Huawei a en effet repris la pole position sur son marché domestique.

Mate 9
Le Honor 8 est certainement l'un des arguments du retour de Huawei en tête du marché chinois

Sur le premier trimestre 2017, Huawei aurait vendu 21 millions de terminaux, représentant 18 % du marché. Richard Yu coiffe ainsi au poteau Oppo qui n’en aurait commercialisé « que » 20 millions, soit 20 % du marché environ. Une double performance pour Huawei, car Oppo a augmenté de 55 % ses volumes de vente durant ce même trimestre. Celui passe donc deuxième et Vivo troisième, avec 17 millions d’unités vendues, soit 15 % du marché. Dans son rapport, Canalys explique qu’une situation inédite en Chine a eu lieu : les trois premiers constructeurs représentent ensemble plus de 50 % du marché global. Un an auparavant, c chiffre n’atteignait que 42 %.

A quand un nouveau souffle pour Xiaomi ?

Très loin derrière, Xiaomi reste donc cinquième, avec 9 millions d’unités vendues, soit un peu moins de 8 % du marché, ne parvenant pas à devancer Apple. Si en 2016, de nombreux problèmes logistiques ont freiné la croissance de Xiaomi selon les déclarations de la marque, Canalys estime que ce n’est pas la seule raison de son manque de dynamisme : Oppo et Vivo ont largement investi en marketing en 2016 (notamment sur les points de vente), tandis que Huawei, avec la marque Honor, grappille des consommateurs sur Internet et devrait, en 2017, accentuer lourdement sa présence sur les canaux offline. Selon Canalys, monter en gamme et créer de beaux smartphones abordables n’est plus un argument suffisant. Il faut que Xiaomi marque à nouveau les esprits comme elle a su le faire avec les Redmi.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer