SFR RED 30 Go = 10

Lenovo fermerait la marque ZUK pour la réintégrer dans la gamme Moto

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
zuk logo

Dans un nouvel effort de cohérence et de simplicité dans sa gamme de smartphones, le groupe Lenovo aurait décidé de fermer sa division ZUK, créée il y a moins de deux ans. La marque devrait être supprimée et les smartphones réintégrés au catalogue « Moto », à l’image des Vibe.

Un article du site GizChina affirme que Lenovo devrait mettre un terme à sa marque alternative ZUK. L’information proviendrait de messages publiés sur Weibo par un utilisateur qui affirme qu’il n’y aura pas de ZUK Z3 dans la mesure où la division devrait être fermée. Jiu Tang Pan, analyste au cabinet Shenzhen Huaquiang Electronics, aurait ensuite confirmé l’information. Il ajoute que la fermeture serait prévue dans les prochaines semaines. Les équipes rejoindront logiquement celles de Motorola qui a repris la main sur l’ensemble des activités mobile du groupe Lenovo.

ZUK Z1

Moins de deux ans d'activité

C’est évidemment une triste nouvelle, car la marque vient à peine de dévoiler un nouveau smartphone, le ZUK Edge, son quatrième smartphone après le Z1, testé dans nos colonnes, le Z2 et le Z2 Pro. L’histoire de ZUK n’aura évidemment pas duré très longtemps. La marque est née il y a moins de deux ans. C’était en juin 2015 que Lenovo a présenté cette marque dont le but était, à l’époque, de copier le modèle de Xiaomi, OnePlus et Honor : créer des smartphones premium et les vendre à prix réduit via des canaux de distribution directe. Une initiative 

La fermeture de ZUK est évidemment l’une des nombreuses conséquences de l’intégration pour l’instant ratée de Motorola au sein de Lenovo. La firme chinoise, qui a acquis la première place mondiale sur le marché du PC en rachetant la division grand public d’IBM, pensait réitérer sa stratégie avec Motorola. D’abord, elle comptait s’appuyer sur la marque américaine, reconnue historiquement dans le monde, avant d’imposer son nom au côté d’une marque ombrelle, « Moto » (comme avec les Thinkpad). Voilà pourquoi le Moto G3 était un Motorola, tandis que le Moto G4 était un Lenovo, même si Motorola était déjà une propriété de Lenovo lors du lancement du Moto G3...

Victime de la désastreuse intégration de Motorola

Or, tout ne s’est pas passé comme prévu, bien au contraire. La marque Lenovo n’est pas reconnue en mobilité hors des frontières de Chine. La disparition de Motorola a créé une confusion. Et les ventes ont chuté (cela a été montré par les études de marché en 2015 et en 2016), malgré un line-up intéressant (notamment le Moto Z et son design modulaire plus propre que celui de LG avec le G5), avec pour conséquence des pertes financières sur cette activité. Et cela ne plait pas aux actionnaires.

Branle-bas de combat donc depuis quelques mois afin de redresser la barre. D’abord, la marque Motorola pourrait revenir. Puis, le catalogue Vibe devrait disparaitre (ce qui explique l’existence du Moto M, une sorte de prélude à l’intégration des Vibe dans les Moto, et l’absence de terminaux purement Lenovo). Et, victime collatérale, ZUK devrait disparaitre, même si cette activité n’était pas un échec, loin de là. Petite consolation pour les amateurs de ZUK : l’interface de ces terminaux devrait être utilisée dans les versions chinoises des Moto. Reste à savoir si d’autres éléments de cette division subsisteront aussi.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer