SFR RED 30 Go = 10

BlackBerry ne vend plus de terminaux sous BlackBerry OS 10

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
blackberry

BlackBerry se sépare peu à peu de toutes les activités liées à la téléphonie mobile.Trois terminaux ont été retirés de sa boutique en ligne : les Priv, Passport et Classic. Il ne reste que les deux modèles disponibles, les DTEK50 et DTEK60, ainsi que des accessoires.

BlackBerry n’est plus un constructeur de smartphone. La firme de Waterloo propose désormais sa marque à des fabricants dont le but est de concevoir, manufacturer et commercialiser des mobiles avec le logo BlackBerry. Trois sociétés ont acquis une licence d’exploitation : TCL, BB Merah Putih et Optiemus Infracom. Deux mobiles sont nés de ces partenariats : le KEYone et le BlackBerry Aurora. Deux autres terminaux ont été produits, pour le compte de BlackBerry, par TCL : le DTEK50 et le DTEK60. Ces deux derniers sont maintenant les seuls à être commercialisés directement par la firme canadienne.

DTEK60
BlackBerry DTEK60

De moins en moins de mobiles vendus par BlackBerry

En effet, si vous vous rendez aujourd’hui sur le BlackBerry Shop, vous ne trouverez plus que deux modèles en vente, alors qu’ils étaient encore cinq il y a une semaine. Il y avait le Passport et le Classic, deux mobiles sous BlackBerry OS, ainsi que le Priv, le premier smartphone BlackBerry sous Android. Ne restent désormais que des accessoires pour ces terminaux. Vous remarquerez donc qu’il n’est désormais plus possible d’acheter un mobile sous BB OS chez BlackBerry. Il ne reste donc plus que les deux « DTEK » dans la boutique officielle de la marque canadienne. Notez toutefois que les trois mobiles cités précédemment sont toujours commercialisés en open market (du moins chez ceux qui les proposent encore).

C’est un signe doublement triste. D’abord, tout doucement, le système d’exploitation de la firme s’évanouit. Et, étape par étape, BlackBerry se désengage de toutes les activités hardware liées aux smartphones. Bien sûr, tout cela n’est pas une surprise, puisque John Chen oeuvre dans ce sens depuis deux ans. Le patron de BlackBerry a d’abord externalisé la conception des smartphones (ce qui a donné lieu aux DTEK50 et DTEK60), avant de céder la commercialisation et la promotion des nouveaux et futurs mobiles, afin de se consacrer aux développements logiciels : BBM, Mobility Suite, BlackBerry Hub, etc.

Et le KEYone ?

Reste à savoir si la boutique BlackBerry n’est pas vouée à disparaître, elle aussi. En effet, compte tenu du développement de l’activité de BlackBerry et son souhait d’avoir le moins d’interaction possible avec la production et la distribution de mobiles, il n’est pas certain que le KEYone sera proposé sur BlackBerry.com. Aujourd’hui, le smartphone avec clavier complet, présenté officiellement à Barcelone, n’est pas encore commercialisé. Cependant, un détail tend à montrer que la firme de Waterloo ne fera que transmettre les clients potentiels vers TCL : le portail américain renvoie vers Blackberrymobile.com, propriété de TCL, tous ceux qui souhaitent rester informés du lancement du KEYone. Voilà qui paraît clair.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer