SFR RED 30 Go = 10

Voici un téléphone qui n’a pas besoin de batterie pour fonctionner

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

Et si vous n’aviez plus besoin de recharger votre mobile. Plus jamais besoin. C’est l’objectif que s’est fixé une équipe de chercheur de l’université de Seattle. Un premier prototype a été présenté. La prochaine mission sera d’apporter un peu plus de convivialité.

L’un des gros problèmes, peut-être même le plus gros problème de la téléphonie moderne est la consommation d’énergie. Depuis l’avènement des smartphones, notre usage des téléphones mobiles a considérablement évolué, passant de la simple télécommunication à l’informatique mobile. Se connecter à Internet, échanger des messages, jouer, regarder des vidéos, écouter de la musique en streaming, prendre des photos et des vidéos : tout cela demande des ressources considérables qui ont eu un effet drastique sur l’autonomie des terminaux.

prototype

Un mobile sans batterie

De fait, les chercheurs n’ont de cesse de trouver un moyen d’améliorer le rendement des batteries, de réduire la consommation d’énergie, d’augmenter la charge des batteries (en changeant les substrats, notamment) et de réduire le temps de charge. Avec parfois des problèmes de conception, comme cela a pu être le cas avec le Galaxy Note 7. Et si tout cela était caduc ? Et si la téléphonie de demain se passait justement de batterie pour apporter des services de télécommunication (voir plus) ? Un article publié par nos confrères de Wired montre qu’une nouvelle voie est possible et qu’il ne s’agit pas de science-fiction.

Dans cet article est présenté le résultat des travaux d’une équipe de chercheurs de l’université de Seattle, dans l’état de Washington. Ce prototype, que vous retrouvez dans la photo ci-contre, est composé d’une carte mère, d’un modem GSM, d’un clavier physique et d’une LED de notification. Pas d’écran, pas de capteur photo, pas de 4G, mais pas de batterie non plus.  Le mobile n’en a pas besoin pour fonctionner. Ce téléphone ne sert qu’à téléphoner.

Les antennes relais fournisseurs d'énergie

Il y a bien sûr quelques trucs. D’abord, il y a bien une source d’énergie. Le mobile fonctionne en effet sur un réseau qui utilise des ondes spécifiques qui transmettent en même temps de l’information et de l’énergie. Ainsi, en se connectant à une borne, le mobile profite d’une source d’énergie « à la demande ». C’est presque le même principe que vous retrouvez dans les puces RFID, avec un usage plus complexe de l’information et de l’énergie. Le système fonctionne à une distance de 15 mètres, mais il suffirait d’augmenter la puissance du signal pour porter la distance à plusieurs centaines de mètres.

Ce téléphone est un premier prototype et un second est en cours de développement. Il faut encore améliorer les rendements pour réceptionner plus d’énergie afin d’apporter des services supplémentaires (un écran e-ink pour les textos, par exemple) et afin d’optimiser la qualité du signal audio. Mais ces travaux montrent que la téléphonie « standard » peut être un moyen idéal de télécommunication de secours. Voire même un moyen de régler, partiellement ou entièrement, le problème de consommation des smartphones.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer