SFR RED 30 Go = 10

Apple aurait choisi un studio de production à racheter

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Eddy Cue, l’un des principaux dirigeants d’Apple, en charge des services Internet comme iTunes et l’AppStore, aurait été designé pour assurer une mission de grande envergure : s’emparer d’un studio de production audiovisuelle. Et pas n’importe lequel.

Depuis deux ans environ, autour du lancement d’Apple Music, les rumeurs affirment qu’Apple souhaite investir dans la production audiovisuelle. Et c’est logique : après les applications, les livres et la musique, la firme de Cupertino souhaite développer une offre audiovisuelle comparable à celle de Netflix, Amazon ou même YouTube. Pour cela, il faut bien sûr le catalogue de films et de séries que tous les consommateurs attendent, disponible à tout instant.

Apple TV
Les films et les series sont l'un des prochains enjeux d'Apple dans les services

Acquérir du contenu exclusif

Mais comment convaincre ces consommateurs si Apple ne propose que des contenus également disponibles chez les autres, quand les autres ont des contenus qu’Apple ne peut pas proposer ? C’est bien là l’une des forces de Netflix : outre son catalogue généraliste, la plate-forme américaine propose aussi des séries et des films originaux : Orange is the New Black, House of Cards, Narcos, Stranger Things et les shows créés avec Marvel, comme Daredevil, Jessica Jones et The Defenders.

Il y a un an et demi, des rumeurs prêtaient à Apple la volonté de participer aux enchères de Time Warner. Le quatrième groupe média américain, propriétaire de CNN, HBO et DC Comics entre autres, était alors en vente. C’est l’opérateur AT&T qui a emporté le lot et Apple n’aurait pas fait d’offre, car cela aurait certainement créé un blocage pour le développement d’une plate-forme cinéma universelle.

Dans la ligne de mire

Au mois de mars dernier, les rumeurs ont repris sur la volonté d’investir dans Hollywood. Eddy Cue, le sympathique patron des services Internet et des contenus à Cupertino, était alors mandaté pour s’emparer de l’un d’eux. Deux noms étaient alors cités par le New York Post : Sony Pictures et Paramount Pictures, deux des « majors » du cinéma américain. Mais ce n’était certainement pas les bonnes cibles. Car le Financial Times a publié un article la semaine dernière affirmant qu’Eddy Cue, dont c’est aujourd’hui la mission principale, a trouvé une nouvelle cible.

Il s’agirait de Culver Studios. Il s’agit d’un studio californien né il y a bientôt cent ans (le centenaire est prévu l’année prochaine) et qui a produit tout ou partie d’une cinquantaine de films et de deux douzaines de séries, dont certains contenus sont entrés dans l’histoire : E.T. l’extraterrestre, Robocop, Beetlejuice, Rocky, Armageddon, Matrix, Kill Bill ou encore Je suis une légende du côté du grand écran ; Les Incorruptibles, Batman, Alerte à Malibu, Star Trek, Une nounou d’enfer ou Cougar Town du côté du petit écran. Quelques émissions de télévision y sont également tournées.

1 milliard de dollars par an

Voilà donc ce que pourrait vouloir racheter Apple : un studio de production pour créer des contenus originaux, à l’image de Netflix et Amazon. Mais ce n’est pas le seul levier qu’Apple compte utiliser pour contrer les deux autres géants. La firme disposerait d’une enveloppe de 1 milliard de dollars par an pour acheter l’exclusivité de films et de séries. Un budget plutôt léger face aux 5 milliards dépensés par Netflix (même si ceux-ci ne sont pas toujours rentabilisés). Nous restons d’ailleurs persuadés que le plus simple serait toujours de s’emparer de Netflix et de l’intégrer comme cela a été fait avec Beats Audio...

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer