Black Friday avec Electro Dpt
Electro-Dpt

Free continue de cartonner dans le mobile

Par La rédaction

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
free mobile

Le groupe Iliad a présenté, le 1er septembre, ses résultats sur le premier semestre 2017. Durant ces 6 premiers mois, l’opérateur a gagné 440 000 nouveaux clients mobile et 207 000 nouveaux clients Internet. Les résultats financiers sont également très bons.

Iliad, la maison mère de l'opérateur Free, continue d'afficher une croissance vigoureuse. Le groupe a généré un chiffre d’affaires de 2,464 milliards d’euros sur les six premiers mois de l'année, en hausse de 7,3%, dont 1,075 milliard d’euros pour le mobile, en augmentation de 10,5% sur un an. L’excédent brut d'exploitation (EBITDA) atteint 874,6 millions d’euros, en hausse de 8,2%, et le résultat net est de 232,6 millions d’euros, en augmentation de 22,1%.

440 000 nouveaux abonnés mobile recrutés sur le semestre

Cinq ans après son entrée sur le marché mobile, l’opérateur compte plus de 13 millions de clients (13,14 millions), en hausse de 440 000 sur les six premiers mois de l'année, dont 200 000 clients recrutés sur le deuxième trimestre. Free Mobile atteint une part de marché de 18,5%.

Le service 4G (inclus dans les forfaits Free en cas de mobile compatible) est maintenant utilisé par 6,8 millions de clients, en hausse de 500 000. Le taux de couverture de la population en 4G sera proche de 85% à fin 2017. Concernant les usages, la consommation de données des abonnés s’est améliorée de 0,6 à 6,6 Go de données consommées par mois et par abonné.

et 83 000 nouveaux abonnés dans le fixe

Sur le fixe, l’opérateur compte 6,468 millions de clients Freebox, en hausse de 17 000 clients. La Freebox FTTH est présent dans 419 000 foyers, en augmentation de 50 000 nouveaux fibrés. Mais la grande majorité des nouveaux abonnés fibre sont des abonnés Freebox en DSL. L’ARPU Free est amélioré à 34€ par mois et par abonné grâce à l’intégration de TV by Canal Panorama.

Avec 83 000 nouveaux abonnés recrutés (net de résiliation) au 1er semestre 2017, Free capte une part de marché des recrutements nets de 27%. Lors de la présentation des résultats, Xavier Niel a laissé entendre qu'une nouvelle box « très haut de gamme, très avancée, très disruptive ».

Free

L’investissement dans les réseaux mobile et fixe

Free a investi dans ses réseaux en France. Ainsi, durant le semestre, il a investi 1800 sites 3G, et aménagé 2200 sites 4G avec les fréquences 1800 MHz et l’ouverture de 500 sites en 700 MHz pour la 4G. La couverture atteint près de 91% de la population avec son réseau 3G propre et 82% de la population en 4G. L’opérateur veut atteindre un réseau de plus de 12 000 sites à la fin de l’année et migrer l’ensemble de ses sites 4G en 1800 MHz courant 2018.

Sur le fixe, Free investit dans la fibre FTTH avec 5,3 millions de prises éligibles, dont 500 000 nouvelles prises éligibles durant le trimestre. L’opérateur profite de son déploiement en propre dans les zones très denses et du déploiement d’Orange dans les zones moins denses AMII. L’opérateur veut atteindre 25% de parts de marché avec une hausse de 200 000 abonnés en 2017 et 9 millions de prises raccordables en FTTH à fin 2018.

Free continue ainsi d’investir dans le déploiement de ses réseaux fixe et mobile en France avec 723 millions d’euros déjà dépensés durant le trimestre. Cependant, Iliad pense aussi à l’international et a dépensé 58 millions d’euros en Italie pour sa future offre mobile. 50 millions ont d’ailleurs été utilisés pour acquérir les fréquences doublons de Wind/Tre. Avec ces investissements, le ratio dettes reste autour de 1 fois l’EBITDA.

Free arrive en Italie

Iliad a obtenu de la Commission Européenne et de l’entité fusionnée des opérateurs Wind et Tre l’accès au marché italien en récupérant les fréquences doublon de Wind/Tre. Afin de créer un nouvel opérateur, Iliad a sécurisé un réseau de collecte de 10 000 kilomètres de fibre optique et a déployé un coeur de réseau.

L'opérateur a mis en place des solutions d’itinérances avec Wind/Tre et a négocié les contrats d’interconnexion. La filiale italienne a maintenant une équipe sur place pour assurer la gestion opérationnelle. Le lancement aura lieu à la fin de l'année 2017 ou au plus tard au début de l'année 2018.

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer