SFR RED 30 Go = 10

Motorola : une première liste de terminaux qui passeront sous Oreo

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
motorola

Alors que certains mobiles de son catalogue sont encore en train de passer sous Nougat, Motorola a mis à jour son tableau de bord des mises à jour programmées en incluant Oreo. Huit terminaux sont concernés, mais aucun dans la série Moto E.

Motorola est l’une des marques qui, bien avant les Nokia, Sony, Samsung, LG ou HTC, a fait le choix de ne proposer que l’interface Android pure et non une interface retravaillée. Un choix qui n’est pas sans conséquence : moins de logiciels système customisés, plus d’uniformisation (et moins de personnalité) dans la navigation dans l’interface et une acceptation des règles voulues par Google en matière de design logiciel. En clair, Motorola n’est plus maitre de son interface, laquelle ressemble à celle des terminaux Nexus et Pixel, certes, mais aussi à bien d’autres constructeurs (souvent low-cost).

Moto Z
Le Moto Z sera l'un des premiers à migrer vers Oreo chez Motorola

Cependant, selon les dires de Motorola, il y a un atout : il serait plus facile d’implanter les mises à jour du système. Encore faut-il le prouver ! Car, cette année par exemple, il est difficile de s’en apercevoir vraiment. Oui, les Moto Z et Moto Z Play sont sous Nougat. Oui, tous les Moto sortis cette année le sont aussi (encore heureux). Mais qu’en est-il des modèles haut de gamme sortis un an auparavant ? Nous parlons des Moto X Force et Moto X Style, par exemple. Eh bien, force est de constater que leur firmware sous Nougat n’a été publié qu’en juillet 2017, soit un mois avant l’arrivée d’Oreo. C’est également le cas du Moto G4. Ce n’est donc pas tout à fait ça.

Une liste qu'il faudra compléter !

Et qu’en est-il d’Oreo, justement ? L’outil de suivi des mises à jour pour les smartphones vendus en France a été récemment mis à jour de sorte qu’il est possible de lister quelques téléphones qui seront assurés de passer sous Android 8.0. Nous en avons identifiés quatre : le Moto Z, le Moto Z Play, le Moto G5 et le Moto G5 Plus. Il n’y a pas encore les Moto Z2 Play, le Moto Z2 Force et les deux Moto G5S / G5S Plus, car ils sont encore trop récents. Cependant, ces modèles passeront sous Oreo aux États-Unis. Donc, il y a de fortes chances que ce soit le cas également chez nous.

Mais, qu’en est-il de tous les autres ? Nous pensons par exemple au Moto Z Force qui n’est pas cité. Nous pensons aux modèles entrée de gamme, comme les Moto E4, Moto E4 Plus, Moto C et Moto C Plus. Ils tournent aujourd’hui tous avec Nougat. Mais profiteront-ils d’Oreo ? Ce n’est pas sûr. Cela l’est encore moins pour les terminaux entrée et milieu de gamme de l’année dernière (Moto E3 et Moto G4 Play notamment). Déjà qu’ils ont quelques difficultés à avoir Nougat. Le premier n’est pas dans la liste des migrations vers Android 7, tandis que le second attend toujours de la recevoir. Et pourtant, ces modèles sont sortis en 2016 !

Joindre les actes aux promesses

C’est donc bien beau d’adopter Android dans une version proche d’AOSP, mais il faut aussi accompagner les belles intentions des gestes qu’il faut. Pour l’instant, HMD Global semble être le plus sérieux dans ce sens, puisque la start-up finlandaise a promis une mise à jour vers Oreo pour tous ses mobiles sous Android (même le Nokia 3). Certes, il n’y en a pas beaucoup (quatre modèles actuellement). Nous verrons si le bilan changera quand ils seront deux fois plus nombreux à maintenir. Peut-être que la solution pour Motorola, mais aussi pour tous les autres, se trouve chez Android One, comme le suggèrent certaines rumeurs...

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer