SFR RED 30 Go = 10

Qualcomm annonce la signature de nombreux contrats pour son modem 5G

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
qualcomm

En octobre dernier, Qualcomm dévoilait son premier modem dédié aux réseaux 5G, le Snapdragon X50. Quatre mois plus tard, et en pleine tourmente, le fondeur de San Diego annonce une ribambelle de contrats pour son composant.

L’actualité de Qualcomm n’est pas très positive actuellement. La firme de San Diego doit actuellement affronter Apple dans un conflit commercial faisant suite à la fin de son contrat de fourniture exclusive de modems pour l’iPhone et l’iPad. Différentes institutions gouvernementales ont entamé des poursuites pour pratiques anticoncurrentielles (toujours dans le cadre de son contrat avec Apple). L’Europe a même émis une amende de 1 milliard d’euros en début d’année. Et le fondeur doit aussi faire face à une OPA (pour l’instant encore amiable) en provenance de Broadcom.

Snapdragon

Un modem 5G déjà prêt...

Aussi, quand il y a de bonnes nouvelles, la firme n’hésite pas à en parler. Nous avons par exemple évoqué la signature de contrats avec certains acteurs chinois (Xiaomi, Lenovo, Vivo, Oppo, Huawei). Aujourd’hui, nous évoquons le bon départ commercial de son modem 5G appelé Snapdragon X50. Ce dernier a été présenté officiellement en octobre dernier. Il est compatible avec les réseaux 4G pour la rétrocompatibilité (afin que les équipementiers commencent à l’intégrer dans leurs terminaux sans attendre le déploiement des réseaux des opérateurs).

Il est compatible avec les bandes de fréquences historiques, dont la fameuse 800 MHz qui fait parfois défaut à certains mobiles. Il est capable de gérer les flux jusqu’à 5 Gb/s. D’où son nom : X50. C’est un produit plutôt polyvalent, puisqu’il prend également en charge la nouvelle norme WiFi, appelée 802.11 ad (qui vient compléter la norme WiFi ac MiMo). Il sera fabriqué dans le courant de l’année 2018 et sera livré aux constructeurs à partir du second semestre 2018, juste à temps pour la grande série d’expérimentations qui aura lieu en 2019. Rappelons que la 5G devrait être commercialisée à partir de 2020 dans certains pays, voire 2021.

... et déjà bien commercialisé

Donc, la bonne nouvelle de Qualcomm, c’est la signature de nombreux contrats avec des opérateurs et des constructeurs pour l’intégration du Snapdragon X50 dans l’écosystème naissant de la 5G. Parmi les opérateurs, nous retrouvons la grande majorité des leaders mondiaux, comme AT&T, Sprint et Verizon aux États-Unis, British Telecom au Royaume-Uni, SK Telecom, LG Uplus et KT Corporation en Coréen, China Mobile, China Telecom et China Unicom dans l’Empire du Milieu, TIM en Italie, Vodafone et Deutsche Telekom en Allemagne, Orange en France, NTT Docomo et KDDI au Japon, Singtel à Singapour et Telstra en Australie.

Côté constructeur, la liste est plus longue encore. Nous ne citerons que certains d’entre eux : Asus, Fujitsu, HMD Global (Nokia), HTC, LG, Oppo, Sharp, Sony Mobile, Vivo, Xiaomi, ZTE, ainsi que Wingtech, l’OEM qui travaille en marque blanche pour certaines marques chinoises et internationales (Asus, Xiaomi et Huawei par exemple). D’autres marques sont également présentes, mais ne travaillent pas tous dans la mobilité. Certaines équiperont certainement d’autres types de produits qui pourraient bénéficier d’une connexion 5G : les PC toujours connectés, les casques de réalité virtuelle / augmentée / mixte ou encore les Box résidentiels non plus ADSL, mais 5G. Bref, la 5G sera partout. Et c'est une très bonne nouvelle pour Qualcomm...

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer