SFR RED
SFR RED 30 Go = 10

Apple Siri : serait-il temps de tout remettre à plat ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Les critiques acerbes se multiplient autour de Siri. L’assistant virtuel d’Apple perd du terrain face à Google Assistant, Alexa ou Cortana. Les développeurs le boudent. Et certains estiment que Siri a perdu son avenir à la mort de Steve Jobs.

Un article passionnant du site américain The Information fait l’objet d’une couverture médiatique internationale (dont dans nos colonnes). Cet article parle de Siri, l’assistant virtuel d’Apple, de son passé, de son présent et de son avenir plus qu’incertain. Alors que la firme de Cupertino était la première à déployer un tel service dans un smartphone (c’était le 3 octobre 2011), Siri n’a que très peu évolué ces dernières années, singeant souvent les fonctionnalités de la concurrence.

Steve Jobs avait la vision et il est parti avec

Dans l’article mentionné plus haut, d’anciens employés d’Apple sont cités. Ils expliquent que l’équipe dirigeante n’a pas la vision panoramique que pouvait avoir Steve Jobs. Celui-ci est décédé deux jours après la keynote de lancement de l’iPhone 4S, le mobile qui a vu naître Siri. L’emblématique patron a racheté Siri le 8 avril 2010 pour 200 millions de dollars. Et il était celui qui voyait dès lors l’avenir de cet assistant virtuel.

Apple Homepod
Avec la sortie de Homepod ressortent les problèmes liés à Siri

Victime de son succès (avec un sous-dimensionnement des capacités serveur face aux innombrables requêtes des acheteurs de l’iPhone 4S, lequel était le détenteur du record des ventes, 4 millions d’unités en trois jours), s’appuyant sur un code source qu’il aura fallu corriger, adapter, « patcher » même, afin qu’il fonctionne correctement. Une situation qui a eu deux conséquences. D’abord, cela a empêché Apple d’intégrer jusque très récemment des techniques d’apprentissage du langage naturel et d’intelligence artificielle.

Cela fait des années que Homepod est en chantier

Ensuite, cela a considérablement retardé le lancement commercial de Homepod, produit annoncé il y a un an à la WWDC 2017 et arrivée très récemment en magasin. Imaginez que l’enceinte interactive était déjà en développement plusieurs années avant la sortie d’Echo d’Amazon. Et que c’est parce qu’Echo embarque Alexa qu’Apple a pris la décision de rapprocher Homepod de Siri. Il n’en était pas question auparavant.

Et le résultat s’en ressent. Certains comparatifs, comme celui de Loup Ventures, placent Siri derrière la concurrence : Amazon Alexa, Microsoft Cortana et Google Assistant. Siri arrive même bon dernier dans trois catégories de question : l’aide à la navigation, la recherche d’information et les commandes vocales. C’est Google Assistant (avec le Google Home) qui finit systématiquement en tête avec des réponses correctes près de huit fois sur dix (ça monte même jusqu’à 98 % en navigation).

Une remise à plat comme macOS et iOS ?

Nous en revenons donc à notre question en titre : ne serait-il pas tant pour Apple de retravailler de fond en comble Siri afin que l’assistant soit non seulement performant, pertinent, adaptable et évolutif (ce que Google Assistant semble être) ? Regardons iOS : Craig Federighi, le vice-président de la firme en charge des systèmes d’exploitation et plus récemment de Siri, a annoncé à ses équipes que certaines nouvelles fonctionnalités allaient être mises en « stand-by » afin de se concentrer sur la stabilisation du système et l’amélioration des performances. Une bonne idée qui devrait aussi être appliquée à Siri, non ?

Partagez cet article

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer