SFR RED 30 Go = 10

Test Samsung Galaxy Mega 6.3

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus

afficher :

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Page 3 sur 11



Prise en main et ergonomie

Sujet qui fâche. Si vous n’avez pas de grandes mains et que vous avez l’habitude de mettre votre portable en poche, non, le Galaxy Mega 6.3 ne sera pas conseillé. Il faut alors bien se demander ce que l’on cherche : va-t-on appeler, passer des SMS ou écrire des mails ? Va-t-on surfer sur internet, regarder des films ou jouer à des jeux mobiles ? Préfère-t-on quelque chose d’énorme qui, en plus, permet d’appeler, ou souhaite-t-on un téléphone multimédia qui est avant tout un téléphone ?

Si vous cherchez un outil performant, communiquant et transportable, le Mega 6.3 ne sera clairement pas votre choix. En mains, l’appareil est très gros et il faudra tout le temps utiliser les deux paluches pour le manipuler. En plus, il faut remarquer que l’ergonomie n’est pas excellente : on pourrait croire que, plus c’est gros, plus cela sera simple par exemple d’appuyer sur les touches du clavier virtuel - c’est faux. Autant les Galaxy Note 1 et 2 ne posaient aucun problème aux grosses mains des journalistes de la rédac’, autant là, on voit la limite. Taper des SMS est très, très pénible.

Samsung Galaxy Mega 6.3 face prise en main



Souvent, vous allez vous reprendre à plusieurs fois avant de taper la bonne touche : le « a » par exemple est trop excentré en haut à gauche pour être touchable avec l’un des deux pouces. C’est assez fastidieux et vous aurez vite fait de taper, le plus souvent, sur le z immédiatement à côté. En soi, le clavier n’est pas mauvais, il réagit bien et les touches sont plutôt claires, mais le format de l’appareil va vous rendre maladroit. En 15 jours d’utilisation, nous n’avons toujours pas réussi à nous faire correctement à la tape... sans parler de l’encombrement de l’appareil, qui, s’il tient bien en mains, n’est pas vraiment agréable à utiliser intensivement au quotidien.

Cela dit, le plus gros problème vient du transport. Dans une poche de pantalon, le smartphone entre encore mais devient particulièrement gênant. Vous le sentez toujours, il sort un peu sur le côté, et pire, il vous empêche de faire des mouvements naturels, comme monter des escaliers : vous aurez toujours peur qu’il tombe quand vous plierez votre jambe. Dans une poche intérieure de veste, ce n’est absolument pas mieux. Baissez-vous pour faire vos lacets et vous pouvez être sûrs que le smartphone tombera. Trop imposant et trop lisse, il ne tient pas en place si vous inclinez un peu trop votre buste. Dans une poche de jean, n’espérez même pas en faire tenir un les deux tiers. Heureusement que le plastique est plutôt résistant...

A moins d’investir dans une pochette de transport et donc d’alourdir et épaissir l’engin, pour le porter dans un sac, le Galaxy Mega n’aura de « portable » que le nom. Comme la dernière tablette d’Asus de 7 pouces qui fait aussi téléphone, il ne faudra pas imaginer être à l’aise avec un tel engin. D’ailleurs, sur l’oreille, ce n’est pas très agréable non plus... en plus de vous donner un air bête de compétition.

Samsung Galaxy Mega 6.3 face prise en main



Dès lors, celui qui aime les gros formats ne sera pas plus emballé que celui qui aime les petits smartphones, à cause de désagréments ergonomiques très pénibles au quotidien. Le marché est donc très resserré et centré sur ceux qui n’ont pas vraiment de volonté de communication portable...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer