Test Sony Xperia S

Test
Comparer
les prix
Packs
opérateurs
Sony Xperia S

Les plus :
Le bel écran HD
Appareil photo 12 MP
Mémoire 32 Go

Note LesMobiles.com

Avis des utilisateurs

9.4/10

Note 8.09/10 (47 avis)

Test Sony Xperia S
2 / 9


Design

Même s’il a connu des hauts et des bas depuis son arrivée dans la téléphonie mobile, Sony a toujours mis un point d’honneur à proposer des appareils aux designs qui lui étaient propres. En cette époque où beaucoup de smartphones partagent des looks assez similaires, il est plaisant de constater qu’un constructeur essaie encore et toujours de se démarquer. Même si l’écran occupe comme toujours avec les mobiles tactiles la majeure partie de la face avant, Sony ne s’abrite pas derrière cette excuse. De fait, même si son Xperia S n’est pas le smartphone au design le plus innovant qui soit, il dispose de suffisamment d’éléments différenciants pour dégager sa propre personnalité.

Le dessin général est assez élégant, avec des angles nets et des bordures peu arrondies. Le mobile est plus long que la moyenne puisque sous l’écran de 4,3 pouces, on trouve la zone qui accueille les touches sensitives, la barre transparente sur laquelle nous reviendrons plus loin et la partie basse de la coque.

Sony Xperia S : design



Le smartphone est entièrement constitué de plastique, comme ses devanciers de la gamme 2011 chez le même constructeur. Ces derniers ne souffraient déjà pas de ce point. Et Sony a fait encore mieux pour cet Xperia S. Le plastique utilisé est en effet d’excellente qualité. Il est dense et semble promettre une belle solidité à l’appareil sur le long terme. Le tout est très bien assemblé et aucun jeu ne vient se faire sentir. On ne parle pas ici de conception unibody puisque les jointures sont apparentes sur la face arrière, mais cela ne change pas grand chose à l’affaire tant le Xperia S offre une belle sensation en main.

Sony Xperia S : vu de dos



Son poids de 144 grammes n’est sans doute pas étranger à l’affaire puisqu’il participe lui aussi à l’impression générale de solidité. Le smartphone a beau être en plastique, il ne donne à aucun moment le sentiment d’être « cheap ». Sony ne s’est pas engagé dans la même course à la finesse que ses concurrents. Alors que ces derniers s’évertuent à ne pas dépasser la barre symbolique des 10 mm pour leurs modèles phare, le Xperia S affiche un tour de taille de 10,6 mm. Toutefois, la différence n’est pas vraiment perceptible au quotidien. Surtout que la mensuration en question est celle du point le plus épais du smartphone. Mais il profite de bords effilés, ce qui fait que l’épaisseur est un peu moindre vers les bords. Au final, c’est un faux débat car l’appareil n’est ni plus ni moins encombrant que les autres mobiles dotés d’un grand écran. Et il ne gêne pas une fois qu’il est dans une poche de pantalon, ou à fortiori dans un sac.

Sony Xperia S : tranche gauche



Finissons ce tour d’horizon du design de l’appareil avec le point qui le démarque et lui donne véritablement son identité : la barre transparente qui traverse l’appareil de part en part. Elle est jolie et apporte une touche de fraicheur à l’ensemble. Mais surtout, elle n’a pas qu’une vocation esthétique. En la regardant de (très) près, on s’aperçoit qu’elle renferme un fin filet grillagé. Il s’agit en fait de l’antenne qui passe également par là. De plus, cette barre transparente est également éclairée, faisant ainsi office de zone de notification. Lorsque vous recevez un appel par exemple, elle se met à clignoter de tous ses feux. Enfin, elle indique aussi la fonction des boutons sensitifs qui se trouvent juste au-dessus. Notez que deux autres modèles du cru 2012 du constructeur disposent quasiment du même design que cet Xperia S, bande transparente comprise. Il s’agit des Xperia P et Xperia U. La seule différence vraiment notable entre tous ces modèles d’un point de vue esthétique est leur taille qui varie.

Sony Xperia S : tranche inférieure (vue de face)



Sony Xperia S : tranche inférieure (vue de dos)



Pour en revenir à celui qui nous intéresse ici, le Xperia S, sachez que ses flancs sont assez épurés, proposant des connecteurs mini-jack 3.5 mm, microHDMI, microUSB et des boutons pour le réglage du volume, l’activation/mise en veille du smartphone et le déclenchement de la fonction photo.

Le cache batterie s’enlève et se remet assez facilement. Notez que le Xperia S emboîte le pas des iPhone 4/4S, Motorola Razr et autres Nokia Lumia en disposant à son tour d’un port microSIM. En revanche, comme évoqué en préambule, pas de trace d’un port microSD puisque ce smartphone s’en remet uniquement à sa mémoire interne de 32 Go pour ce qui est du stockage.

Sony Xperia S : connectique



Sony Xperia S : tranche droite



Sony Xperia S : tranche supérieure



Pages :

1 2 3 4 5 6 7 8 9

comments powered by Disqus
Actualité
News
Newsletter
Flux RSS
Tests & Dossiers
Téléphones mobiles
Prises en main
Dossiers
Téléphones
Guide d'achat
Phone Finder
Comparateur de prix
Packs & Forfaits
Orange
SFR
Bouygues Telecom
Virgin Mobile
Forum
Opérateurs
Téléphones mobiles
Smartphones
OS mobiles
Boutique
Accessoires
Mobiles d'occasion
Suivez-nous !
Facebook
Google+
Twitter
YouTube