Plus d’un joueur français sur trois joue sur smartphone

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
sell

Selon le syndicat des éditeurs de jeu vidéo, le marché français des applications ludiques sur smartphone représente 216 millions d’euros. Soit 13 % des ventes de jeu. 42 % des joueurs affirment jouer sur mobile. Et 29 % sur tablette.

Le jeu vidéo est une industrie cyclique. Tous les 7 ans en moyenne, une nouvelle génération de consoles arrive sur le marché, créant ainsi des fluctuations considérables. Si le marché français à reculé pendant les années 2012 et 2013 (car les joueurs attendaient les nouvelles machines), il a renoué avec la croissance en 2014 avec un chiffre d’affaires de 2,7 milliards d’euros (+ 3 %), porté par les ventes de PS4, PS Vita, Xbox One, Wii U et 3DS. Et la téléphonie mobile ? Elle progresse.

Essentiel du jeu vidéo, SELL

Un chiffre d'affaires sur mobile en augmentation

Selon le SELL (syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs), qui a édité un état des lieu du marché français, la téléphonie pèse aujourd’hui 216 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel. Le chiffre est bien sûr en augmentation, de 3 % (209 millions d’euros en 2013). Mais il n’est pas encore assez significatif pour avoir une quelconque incidence sur le comportement du marché dans sa globalité : il représente 8 % du marché et 13 % des ventes de jeux. Le PC, qui est pourtant historiquement la première plate-forme de jeu, ne l’est pas non plus. Il représente 13 % du marché et 21 % des ventes de jeux.

Des chiffres qui ne sont pas représentatifs

Pourtant, la pratique du jeu mobile est importante 42 % des personnes se déclarant joueurs jouent sur leur smartphone, et 29 % sur tablette. À titre de comparaison, ils sont 67 % sur PC, 56 % sur console de salon et 32 % sur console potable. Le téléphone a donc dépassé la console portable. Voilà un détail qui ne manque pas d’intérêt. Comment expliquer alors la très faible proportion de la mobilité ?

Essentiel du jeu vidéo, SELL

D’abord parce que le chiffre d’affaires des consoles inclut la vente de matériel. Les smartphones ne le sont pas. Ensuite parce que le prix d’un jeu sur console est 10 à 20 fois plus important que sur téléphone. Le nombre de jeux téléchargés sur le Play Store et l’App Store devrait largement dépasser celui des jeux vendus sur console. Et le modèle freemium tend à cacher le véritable impact du jeu mobile dans l’industrie vidéoludique.

Plusieurs millions de joueurs mobile en France

Bien sûr, vous pouvez croire que cela ne concerne que quelques centaines de milliers de personnes. Détrompez-vous. L’étude du SELL montre que la pratique concerne trois Français sur quatre (sur la tranche d’âge 10-65 ans). 21 % jouent tous les jours. 28 % deux fois par semaines. 22 % deux à trois fois par mois. Et 29 % deux à trois fois par an. Bien sûr, tout dépend de ce que chacun appelle jouer (pour certains, c’est 10 minutes, pour d’autres, c’est trois heures).

Essentiel du jeu vidéo, SELL

Pour vous faire une idée concrète du nombre minimum, faisons un petit calcul. Nous sommes 65 millions de Français. En suivant la courbe des âges, cela représente environ 50 millions de personnes âgées de 10 à 65 ans. 53 % jouent régulièrement, soit 26 millions. Et 42 % le font sur smartphone. Soit 11 millions de joueurs. Nous sommes loin du marché de niche. Et cela devrait continuer d’augmenter compte tenu du taux de pénétration des smartphones.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.