Qualcomm présente le Snapdragon Wear 3100 pour les smartwatches

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
qualcomm

Comme annoncé précédemment, Qualcomm a renouvelé son offre à destination des concepteurs de montres intelligentes premium. Le nouveau chipset s’appelle Snapdragon Wear 3100. Il remplace le Snapdragon Wear 2100.

Une interview de l’un des responsables des travaux chez Qualcomm autour des objets connectés dévoilait, dès le mois de mai, l’arrivée en seconde partie d’année 2018 d’un nouveau chipset à destination des smartwatch dans la gamme Snapdragon Wear de Qualcomm. Ce chipset s’appelle Snapdragon Wear 3100 (et non Snapdragon 2200 comme nous l’avions suggéré). Comme attendu, il s’agit d’un successeur au Snapdragon Wear 2100 et il s’adresse au marché premium des montres connectées.

Des technologies pas si nouvelles...

Le Snapdragon Wear 3100 est, comme cela était expliqué en mai dernier, un chipset développé dès l’origine pour les montres connectées et non une adaptation d’un composant initialement destiné aux smartphones. Cependant, les principaux éléments du chipset sont repris du Snapdragon Wear 2100, que ce soit les cœurs Cortex, le GPU et même le modem. Vous aurez donc peut-être l’impression de relire ici les mêmes caractéristiques que ceux du Snapdragon Wear 2100.

Snapdragon 3100

Le Snapdragon Wear 3100 est gravé en 28 nm. Il est composé de quatre Cortex-A7, des cœurs applicatifs 32-bit réputés pour être particulièrement peu énergivore. Le processeur graphique est un Adreno 304. Il est compatible avec des barrettes de RAM au format LPDDR3 et cadencées jusqu’à 400 MHz. Le modem est un Snapdragon X5 compatible LTE catégorie 4. Il gère aussi les signaux Bluetooth 4.1 (avec codec Aqstic), WiFi n, NFC (capteur fourni par NXP bien évidemment) et GPS (compatible Beidou, Glonass et Galileo).

... mais de nouvelles optimisations 

Le chipset est capable de gérer des écrans affichant des images au format VGA (640 x 480) jusqu’à 60 images par seconde, ce qui sera largement suffisant pour un écran de smartwatch qui affiche généralement 320 x 320 pixels. Il ne fait évidemment aucunement mention des capteurs photo, puisque les montres n’en sont pas (encore ?) équipées. Le Snapdragon Wear 3100 fonctionne évidemment sur Wear OS de Google. Notez aussi que la présence d’une connexion LTE est optionnelle.

Cependant, Qualcomm affirme dans la présentation de ce produit que tous les éléments ont été développés pour les besoins de ce composant. Alors, recyclage ou non ? De notre point de vue, la vérité est entre les deux. Même si les technologies utilisées ici ne sont effectivement pas nouvelles, Qualcomm a sans doute réalisé des optimisations exclusives. Nous en voulons pour preuve le sous-système dédié à la gestion de l’énergie. Il est appelé PMW3100 et il est une brique technologique intégrée au coprocesseur qui gère les signaux (LTE, WiFi, Bluetooth, GPS, NFC, etc.). PMW3100 réduit la consommation d’énergie du chipset quand il reçoit des signaux sans fil.

Aussi bien qu'un smartphone au poignet ?

La promesse de Qualcomm vis-à-vis de ce composant est simple : plus d’interaction avec le système, plus de personnalisation pour les constructeurs (grâce à des modes d’utilisation spécifiques à certains usages, comme le sport) et une meilleure autonomie du système qui peut aller jusqu’à 2 jours avec une batterie de 450 mAh. Selon les modes, cette autonomie peut descendre jusqu’à 15 heures (c’est le cas du mode sport, qui demande plus d’énergie pour gérer l’ensemble des informations que les capteurs perçoivent). Une offre qui semble déjà séduire quelques marques, notamment dans le domaine du luxe et de l’horlogerie traditionnelle : Fossil, Louis Vuitton et Montblanc. Leurs premiers produits pourraient arriver avant la fin de l'année. Et pourquoi pas en octobre avec les Pixel ?

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer