SFR RED 40 Go = 10

Meizu présente le Meizu 16Xs

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
meizu

Après une apparition furtive sur le site officiel de la marque, le Meizu 16Xs a été officialisé en début de semaine dernière. Phablette milieu de gamme, ce nouveau smartphone est simplement la version allégée du Meizu 16s. Ou presque.

Après le Meizu 16, le Meizu 16 Plus, le Meizu 16X et le Meizu 16s, la marque chinoise continue d’exploiter le filon. Voici donc le Meizu 16Xs, un smartphone qui reprend le design du Meizu 16s (notamment ses bordures très étroites, malgré la présence d’une webcam en façade et l’absence d’encoche), mais modifie de nombreux aspects techniques.

Prix agressif et proposition intéressante

Si, théoriquement, le Meizu 16Xs est une version allégée du Meizu 16s (qui se positionne comme un flagship dans la plus pure tradition), il s’avère que la réalité est plus nuancée que cela. En effet, la puissance de la plate-forme du Meizu 16Xs est certes moins impressionnante, mais Meizu a effectué quelques petits changements qui ne sont pas inintéressants, notamment au niveau de la batterie et de la photo, rapprochant ainsi ce Meizu 16Xs des derniers modèles de la gamme P Smart de Huawei.

Meizu 16Xs

En outre, le Meizu 16Xs est le moins cher de sa famille. Moins cher même que le Meizu 16X à son lancement (qui n’était déjà pas très cher). Le téléphone sera en effet proposé à 1698 yuans (220 euros environ) en version 6+64 Go et à 1998 yuans (260 euros environ) en version 6+128 Go. Il s’agit des mêmes paliers de stockage (et le même volume de RAM) que ceux du Meizu 16X. Le Meizu 16Xs sera en vente le 10 juin en Chine (et en import).

Ecran Full HD+ et Snapdragon 675

Pour ce prix, de quoi disposez-vous exactement ? D’abord d’une grande phablette. Les dimensions, le poids et la taille d’écran du Meizu 16Xs sont directement repris du Meizu 16s. La dalle, Super AMOLED, mesure 6,2 pouces et affiche des images en Full HD+ (résolution de 403 pixels par pouce). Et bonne surprise, le lecteur d’empreinte digitale intégré à l’écran est conservé. Le chipset est le premier vrai changement : le Snapdragon 675 de Qualcomm (octo-core cadencé jusqu’à 2 GHz) remplace le Snapdragon 855.

Deuxième grande différence : l’équipement photo. Le Meizu 16Xs adopte trois capteurs à l’arrière (contre deux). Il reprend le capteur photo principal du Meizu 16s, un IMX586 de Sony. Le capteur 48 mégapixels est associé à un objectif ouvrant à f/1.7 et à un autofocus à détection de phase. Il perd en revanche le stabilisateur optique. Le deuxième capteur n’est pas le modèle 20 mégapixels avec téléobjectif, mais un modèle 8 mégapixels avec objectif grand-angle.

Batterie 4000 mAh

Le troisième capteur, un modèle 5 mégapixels, sert uniquement à calculer les profondeurs. Notez aussi la disparition ici du flash circulaire iconique de Meizu, pour un flash LED standard. Enfin, la webcam de 20 mégapixels du Meizu 16s est remplacée ici par une webcam de 16 mégapixels. Autre différence, en faveur du Meizu 16Xs cette fois : la capacité de la batterie. Elle atteint ici les 4000 mAh (contre 3600 mAh). Elle est compatible charge rapide (avec des chargeurs de 24 watts maximum).

Le reste de l’équipement est classique : WiFi ac, Bluetooth 5.0, GPS, NFC, USB type-C et même un port jack 3,5 mm pourtant absent du Meizu 16s. Comme tous les Meizu, le Meizu 16Xs ne propose pas de lecteur de carte mémoire pour étendre le stockage. FlymeOS, ici en version 7.3 et basé sur Android 9.0 Pie, anime l’ensemble. Le Meizu 16Xs se décline en trois coloris : noir, blanc et bleu.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer