Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

Et si Amazon devenait opérateur mobile ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
amazon

Pour fusionner avec T-Mobile, Sprint pourrait devoir vendre son MVNO, Boost Mobile. L’un des repreneurs potentiels serait Amazon. Le marchand pourrait aussi vouloir participer à des enchères pour acquérir des fréquences.

Amazon est un distributeur. Son but : vendre. Aujourd’hui, vous pouvez acheter de nombreux biens, matériels ou dématérialisés sur le portail marchand. Des livres. Des jeux. Des applications Android. Un abonnement musical. Des produits alimentaires. Des meubles et des vêtements. Etc. Mais l’un des buts d’Amazon est de vendre des abonnements. Parce que les abonnements fidélisent les clients et génèrent des revenus réguliers, faciles à gérer.

Pas encore de succès en téléphonie mobile

Des films, des séries ou de la musique par abonnement. Un service de livraison rapide par abonnement. Des produits de consommation par abonnement (couches, cotons, dentifrice, etc.). Une stratégie que vous retrouvez également chez Apple ou Google, dont les services de contenu par abonnement prennent une importance considérable, mais aussi chez les opérateurs mobiles dont le but est de valoriser les tuyaux dont ils sont propriétaires.

Fire Phone
Le Fire Phone d'Amazon

Amazon dispose des services, mais pas des tuyaux, ni de tous les équipements (téléphones) pour y accéder. La firme de Jeff Bezos a lancé avec succès ses tablettes (Fire), ses liseuses (Kindle) et ses enceintes connectées (Echo). Mais elle n’a pas réussi à s’implanter durablement en téléphonie. Nous nous rappelons encore de l’échec cuisant représenté par l’ambitieux Fire Phone. Nous nous souvenons aussi que le marchand a abandonné le service de subvention publicitaire. Amazon en est réduit aujourd’hui à vendre des téléphones, sans pouvoir y pousser ses services efficacement.

Amazon pourrait racheter Boost Mobile

Mais une opportunité pourrait amener Amazon à revenir en téléphonie mobile, non pas en tant que constructeur, mais en tant qu’opérateur. Selon l’agence de presse Reuters, Amazon pourrait participer aux enchères pour le rachat de Boost Mobile. Ce dernier est un MVNO appartenant actuellement à Sprint. Ce dernier travaille actuellement sur sa fusion avec T-Mobile. Cependant, pour amener le département américain de la justice à valider cette opération, Sprint aurait proposé de vendre Boost Mobile afin de baisser la part de marché dans le marché des abonnements prépayés de l’entité résultante de la fusion.

En rachetant Boost Mobile (et ses 7 à 8 millions d’abonnés), Amazon deviendrait opérateur mobile virtuel, avec une licence d’exploitation de 6 ans du réseau téléphonique de la fusion entre T-Mobile et Sprint. Le montant estimé par les analystes et les sources de Reuters serait positionné entre 3 et 4,5 milliards de dollars. Un bien maigre prix à payer pour la firme qui obtiendrait ainsi les moyens de proposer ses services par abonnement à des consommateurs.

Un moyen de promouvoir ses services

Voire même installer ses applications sur les terminaux d’un potentiel catalogue, un peu à l’image de Google avec Fi, ou de tous les opérateurs télécoms. En poussant nos projections un peu plus loin, Amazon aurait les moyens de créer son propre réseau (et pas uniquement aux États-Unis) complémentaire de sa licence d’exploitation du réseau Sprint / T-Mobile. Selon Reuters, Amazon serait d’ailleurs intéressé par acquérir des fréquences…

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer