SFR RED 40 Go = 10

Résultats Xiaomi : un deuxième trimestre 2019 marqué par le Redmi Note 7

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
xiaomi

Au deuxième trimestre 2019, Xiaomi a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 15 %, notamment grâce à une offre dynamique sur la marque Redmi et à une forte progression en Europe de l’Ouest où ses revenus ont augmenté de 53%.

Xiaomi consolide. Un an après une forte campagne d’expansion internationale, qui a mené la marque en occident (et notamment en Europe avec l’Espagne, l’Italie ou la France), l’heure est au renforcement de ces nouvelles bases. Si Xiaomi a vu son chiffre d’affaires croitre fortement en 2017 et 2018, les revenus continuent d’augmenter en 2019, mais à un rythme moins soutenu, notamment sur les smartphones, ce que révèle le rapport financier de la marque sur le deuxième trimestre 2019. En revanche, les profits progressent. Et ça, c’est une très bonne nouvelle.

Hausse de 72 % des bénéfices

Entrons dans les chiffres. Sur le deuxième trimestre 2019, Xiaomi a réalisé un chiffre d’affaires de 52 milliards de yuans, soit 6,6 milliards d’euros. La croissance est de 14,8 % (contre 27% au premier trimestre 2019). La marge brute augment de 28,4 %. Les bénéfices nets atteignent 1,96 milliard de yuans, soit 250 millions d’euros, en progression de 72 % environ. 60 % du chiffre d’affaires provient des smartphones dont les volumes sont en légère hausse, Xiaomi se positionnant à quatrième place mondiale, derrière Apple et devant Oppo, selon Canalys.

Xiaomi Redmi Note 7
Le Redmi Note 7 est le best seller de Xiaomi au premier semestre

Ces bons résultats proviennent du Mi 9, bien sûr, mais surtout de la marque Redmi : Note 7 (30 millions d’unités écoulées sur le premier semestre), K20 et K20 Pro. Il est intéressant de noter que la marge brute réalisée sur les smartphones progresse grâce à une hausse du prix de vente moyen d’un mobile (+13,3 % en Chine et +6,7 % à l’international). Les mobiles vendus plus de 250 euros représentent maintenant le tiers du volume de vente de Xiaomi.

Très forte progression en Europe

Contrairement à Huawei, dont la croissance au second trimestre a été tirée par la Chine (contrebalançant une fébrilité sur les marchés occidentaux), Xiaomi a compté sur les marchés internationaux pour consolider sa croissance au premier semestre. D’abord, la firme de Lei Jun est une fois encore en 1ere position en Inde (huit trimestres consécutifs, selon IDC). Ensuite, Xiaomi serait, selon Canalys, positionné en quatrième position en Europe de l’Ouest où la marque a réalisé une croissance de 53,2 % en un an. L’Europe est le marché le plus dynamique pour Xiaomi au second trimestre.

Enfin, si les certains indicateurs semblent un peu moins enthousiasmants (comme la croissance en volume des smartphones en marque propre), Xiaomi se rattrape les marchés connexes : les services Internet d’une part, qui ont progressé de 23 %, ainsi que les objets connectés où se trouvent les télévisions connectées. Ce segment a progressé de 44% entre avril et juin 2019. Les objets connectés représentent aujourd’hui 29 % du chiffre d’affaires de Xiaomi (en progression de 6 points en un an).

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer