Apple déploierait son premier modem, compatible 5G, dans ses iPhone en 2022

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

L’été dernier, Apple a racheté à Intel sa division dédiée aux modems 5G. L’objectif de la firme de Cupertino est de pouvoir intégrer un modem « maison » dans ses smartphones dans les trois ans. Soit dans les modèles de 2022. Mais ce ne serait qu'une première étape vers un objectif bien plus ambitieux.

Depuis longtemps, les rumeurs affirment qu’Apple ambitionne de développer ses modems en interne. Cet été, Apple a confirmé ce projet en rachetant à Intel son activité liée aux modems pour les smartphones. Reste désormais plus qu’à concevoir un premier composant qui sera destiné non seulement aux iPhone, mais également aux iPad. Un composant qui sera naturellement compatible 5G.

Pas de modem Apple avant 2022

Selon une fuite relayée par le mensuel économique américain Fast Company, l’objectif est d’intégrer ce modem dans les iPhone de 2022. Cela veut dire que les deux prochaines générations en seront dépourvues. Et qu’il faudra en attendre au moins une troisième pour éprouver le travail d’Apple en la matière. Un travail réalisé dans des locaux d’Apple situés à San Diego, à quelques pas du quartier général de Qualcomm. Ce n’est évidemment pas une coïncidence.

Apple iPhone 11 Pro
Le successeur de l'iPhone 11 sera compatible 5G, mais son modem sera fourni par Qualcomm

Le fait que les iPhone de 2022 soient équipés du premier modem 5G d’Apple n’est pas une certitude, loin de là. Selon la source de l’indiscrétion de nos confrères américains, il se pourrait que le modem connaisse du retard compte tenu des certifications nécessaires à obtenir non seulement auprès des opérateurs, mais également auprès des régulateurs dédiés aux télécoms, que ce soit la FCC aux États-Unis, Tenaa en Chine, ou l’ARCEP en France. Un chemin de croix auquel Qualcomm est rompu, mais qu’Apple n’a pas encore véritablement expérimenté.

Du modem dédié au modem intégré 

La conception de ce modem 5G ne serait qu’une étape intermédiaire vers un objectif plus ambitieux encore chez Apple : la conception d’un SoC abritant un processeur Ax et un modem 5G. Pour rappel, un « SoC », ou « System on a Chip », est un composant tout-en-un. Il intègre un processeur (avec un ou plusieurs cœurs), un processeur graphique, un modem (WiFi, Bluetooth, 2G, 3G, 4G et/ou 5G), des coprocesseurs dédiés à différentes tâches (intelligence artificielle, gestion des connexion réseau, compression et décompression vidéo, traitement des images, affichage sur l’écran), etc. L’intérêt de tout intégrer dans un même composant est double : meilleure performance et meilleure efficacité énergétique.

Aujourd’hui, un chipset Ax intègre tout ce que vous trouvez dans un SoC, sauf le modem. Cet élément est externalisé. De 2007 à 2016, Qualcomm était le seul et unique fournisseur de modems d’Apple. À partir de 2016, Intel a fourni les modems de toutes les nouvelles plates-formes d'Apple (Qualcomm fournissant encore les modems des terminaux de générations précédentes). Intel a fourni des modems à Apple jusqu’en 2018.

Un expert de Qualcomm pour gérer le projet

Le fondeur travaillait avec Apple pour créer un modem 5G, mais a pris beaucoup de retard pour atteindre certains objectifs. Il a fini par abandonner et a cédé son activité à Apple qui, selon le périodique américain, aurait confié le bébé à un expert en la matière, débauché de chez Qualcomm : Esin Terzioglu.

L’arrêt de la branche modem d’Intel a provoqué un vide chez Apple, non seulement en modem 4G pour équiper ses nouveautés, mais aussi en modem 5G pour ses futurs terminaux. Pour le combler, la firme de Cupertino a donc signé un nouvel accord avec Qualcomm pour la fourniture de modems 4G et 5G, lui offrant ainsi une solution temporaire.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.