Après l’Espagne, le Huawei Mate 30 Pro sans Google Play arrive en Suisse

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
huawei

Poussé par une concurrence opportuniste et des chiffres mous, Huawei tente sa chance. La firme chinoise déploie petit à petit son Mate 30 Pro démuni de Google Play en occident. Après l’Espagne, il arrivera la semaine prochaine en Suisse.

Le Mate 30 Pro connaitra-t-il une carrière internationale, même dénué des services Google ? Voilà une question épineuse. Jusqu’à présent, Huawei n’avait pas fait mine de le vouloir. La firme misait plutôt sur des remplaçants, le Honor 9X et le Nova 5T, dénichés en fouillant son catalogue chinois et celui de Honor. Mais cela ne semble plus être suffisant.

Après l'Espagne, la Suisse

Il y a dix jours, nous rapportions dans nos colonnes que Huawei s’apprêtait à lancer le Mate 30 Pro en Espagne. Une petite quantité de terminaux, dénués de services Google, y est vendue dans la boutique madrilène de la marque, avec un gros bon d’achat de 300 euros pour tous les aventuriers. Deux semaines plus tard, nouveau lancement, cette fois-ci en Suisse où il est apparu sur la version locale du site officielle de la marque.

Huawei Mate 30 Pro

Contrairement à l’Espagne, le smartphone sera en vente chez des distributeurs, dont Digitec au prix de 1100 francs suisses (998 euros) en version 8+128 Go. Les précommandes démarreront le 4 décembre et dureront une semaine. La Suisse sera donc le deuxième pays européen à voir débarquer le Mate 30 Pro, démuni des services Google, mais équipé de la suite « Huawei Mobile Services » avec pour pierre angulaire AppGallery. Reste à savoir si cette expansion continuera.

Un beau flagship, mais un sérieux handicap

Le Mate 30 Pro est clairement un bel appareil. Il mérite largement notre attention en tant que produit technologique, grâce à de belles prestations au niveau de la photo et de la plate-forme, servies par un écran de très bonne facture et une construction noble. Lors de notre prise en main du produit, à l’occasion de son officialisation en septembre dernier, nous avions noté que le Mate 30 Pro avait tout d’un grand.

Seulement, l’histoire ne lui a pas donné sa chance. Subissant un embargo de la part des États-Unis, Huawei n’est plus en mesure de faire certifier ses smartphones auprès de Google. Et sans certification, ce sont toutes les briques technologiques de la firme qui sont absentes. Google Maps. Google Play Protect. Google Play. Chrome. Etc. Sans oublier les connecteurs qui permettent aux applications de faire appel aux différentes technologies de la firme. Et nombre d’applications sont inutilisables sans ses connecteurs, même en installant manuellement l’APK.

Un risque à courir malgré tout

Lors de la conférence de presse de présentation du Mate 30 et du Mate 30 Pro, les équipes locales de Huawei nous expliquaient que le lancement du produit n’était pas encore confirmé et que les discussions étaient encore en cours pour savoir si une opportunité pourrait se présenter. Il était alors évident que Huawei « jouait alors la montre » : en attendant quelques semaines supplémentaires, la firme espérait que la situation se débloque grâce à la reprise des négociations entre les États-Unis et la Chine.

Mais, même si les discussions sont de nouveau ouvertes, Huawei n’a pas vu de nette amélioration. Pendant ce temps, les concurrents profitent de l’absence de Mate 30 (Pro ou non) sur les étals. Ce qui a certainement amené Huawei à prendre le risque de présenter son flagship, même sans Google.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.