Par Sofian Nouira

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Page 2 sur 6



Aspect et Design

Comme évoqué en préambule, le Nexus S et le Galaxy S sont deux smartphones très proches, tant par la fiche technique que par le design. Posé côté à côte, la ressemblance entre les deux produits est évidente. Mais quelques éléments viennent tout de même sensiblement différencier les deux appareils. Le Nexus S est un peu plus épais et un brin plus long que le Galaxy S avec des dimensions 124 x 63 x 10,9 millimètres contre 122,4 x 64,2 x 9,9 millimètres. Mais la différence n'est guère perceptible.





Les possesseurs du Galaxy S ne seront pas jaloux des matériaux employés pour la nouvelle coqueluche de Google. La coque du Nexus S est en effet fabriquée du même plastique noir. Ce n'est pas la panacée, mais il est toutefois suffisamment solide et agréable au toucher pour convenir. Soulignons ici que la qualité globale des matériaux de ce Nexus S est un ton en dessous de celle du Nexus One fabriqué par HTC. Ce dernier profitait d'un niveau de fabrication supérieure, avec notamment des parties de la coque en métal qui donnaient un certain cachet à l'ensemble.



Cela dit, n'enterrons pas trop vite le modèle qui nous intéresse ici, car Samsung a apporté quelques modifications salutaires dans le design du Nexus S. À sa sortie, le Galaxy S a été salué pour ses performances, mais clairement pointé du doigt pour son look pour plusieurs raisons : trop sage, trop inspiré de l'iPhone 3G / 3GS et trop plastique. Allié au poids un peu léger de 119 grammes, ce dernier poids donne au Galaxy S des airs de jouets. Samsung a rajouté 10 grammes sur la balance au Nexus S. Avec 129 grammes, il ne paraît ni trop léger ni trop lourd.




Le design a aussi été revu. Le logo “Samsung” a disparu de la face avant du Nexus S et ses bords ont gagné en rondeur. Même s'ils sont minimes, ces changements apportent plus de sobriété et d'élégance à l'ensemble. Lorsque l'écran de l'appareil est en veille ou éteint, seule la petite fente grillagée de l'écouteur trahit la partie haute de la partie basse, mais pour le reste, l'harmonie est parfaite. La prise en main du nouveau venu est également meilleure. Outre le poids mieux reparti, la forme légèrement incurvée de l'écran n'est pas qu'un élément marketing, et offre vraiment une meilleure sensation lorsque vous téléphonez.



La pilule du "tout plastique" passe donc nettement mieux avec ce modèle qu'avec le Galaxy S. Mais vu le positionnement haut de gamme d'une part et les finitions autrement plus convaincantes du premier Nexus d'autre part, on ne peut s'empêcher de se dire que Samsung aurait pu faire un effort supplémentaire.



Sous l'écran, le constructeur a placé quatre touches sensitives. Elles proposent une bonne sensibilité et le retour de vibration lorsque vous les pressez est convaincant. Les boutons ne sont pas légion sur les pourtours de l'appareil. Tout juste a-t-on droit à une touche pour verrouiller / déverrouiller l'appareil, et une autre touche qui permet d'augmenter ou diminuer le volume. Notez que le connecteur microUSB ne profite pas d'un petit cache rétractable, comme c'est le cas sur le Galaxy S.



Sur la face arrière, on retrouve le capteur photo autofocus de 5 mégapixels et un flash LED. Le cache-batterie est assez facile à enlever. Il révèle une généreuse batterie de 1500 mAh et l'emplacement de la carte SIM. Inutile de chercher celui d'un port microSD… comme expliqué en préambule du test, il n'y en a pas. Il faut donc se "contenter" des 16 Go de mémoire interne.
1 2 3 4 5 6

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.