Par Julien Cadot

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS

Page 1 sur 11

HTC Windows Phone 8X

Comme Nokia, HTC est entré dans le club très fermé des chouchous de Microsoft. Présent lors de l’annonce des modèles sous Windows Phone 8 du constructeur taïwanais, Steve Ballmer n’a pas manqué de couvrir d’éloges son partenaire. Et pour cause sur le papier, ce Windows Phone 8X, fleuron haut de gamme de la marque, a de quoi séduire.

En se lançant sur le marché Windows Phone 8, HTC parie sur l’avenir. La société n’est pas au mieux financièrement et elle a un peu de mal à tirer son épingle du jeu sur Android, sûrement à cause du rouleau compresseur Samsung qui ne laisse que très peu de place à la concurrence. Windows Phone 8, c’est un peu le terrain vague où chacun a encore la place pour construire sa petite cabane – jusqu’à la transformer, avec un peu de chance, en un resplendissant château de cristal. Si Windows Phone 8 fonctionne auprès du public, HTC a donc tout intérêt à être aux premières loges, histoire d’enterrer des fondations solides.

HTC Windows Phone 8X : prise en main



Avec son duo de smartphone, 8X et 8S, la compagnie cherche à couvrir le marché, du moyen de gamme accessible au haut de gamme survitaminé. C’est la Rolls que nous testons aujourd’hui, à savoir le 8X, smartphone qui se trouve hors pack opérateur aux alentours de 500 €. Un bon moyen de savoir ce que vaut Windows Phone 8 dans les meilleures conditions !

Faisons d’abord un rapide tour technique avant d’entrer dans les profondeurs du bestiau. Nous sommes en face d’un rectangle tactile disposant de trois boutons en face avant, mesurant 4,3 pouces. Pour nos lecteurs qui ont compris que le système métrique était parfait, ses mensurations exactes sont les suivantes : 132,3 x 66,2 x 10,1 mm pour 130 grammes tout nu. Le revêtement est un alliage de gomme et de plastique dont nous vous parlerons un peu quand il sera question de prise en main.

Sous la dalle S-LCD 2 de 1280 x 720 pixels, on retrouve un processeur Snapdragon S4 Plus construit par Qualcomm. Ce dual-core cadencé à 1,5 GHz sera épaulé par un processeur graphique Adreno 225 et 1 Go de mémoire vive. Nous avons donc peu ou prou l’équivalent d’un HTC One S, à l’exception notable de l’écran HD. Côté stockage, pas de surprise, vous aurez droit à 16 Go de mémoire non extensible. La capture se fera par un appareil photo de 8 mégapixels muni d’un capteur rétroéclairé gérant l’autofocus et accompagné d’un flash à LED. La taille maximale des vidéos sera un très honorable 1920 x 1080 pixels, à 30 images par seconde.

La batterie de 1800 mAh pourrait paraître un poil légère quand on sait que des monstres de plus de 3000 mAh équipent les derniers smartphones Android, mais l’autonomie est pourtant très bonne : rarement nous avons eu à le recharger en soirée après une grosse journée d’utilisation. Cela signifie donc qu’avec un usage modéré vous pouvez tabler sur deux jours d’utilisation sans trop de problème, ce qui est un poil au-dessus de la moyenne actuelle des smartphones.

Contenu de la boîte

Malheureusement, le modèle que le constructeur nous a prêté pour ce test n’était pas livré dans une boîte commerciale. Cela dit, vous devriez y retrouver la même chose que nous côté accessoires.

• Un kit mains libres stéréo filaire
• Un câble microUSB
• Un chargeur secteur
• Une sorte de petit embout qui vous servira à retirer le compartiment SIM

Sans surprise, le packaging de ce Windows Phone 8X est très classique et ne diffère pas de ce que la marque propose sous Android, par exemple. On note cela dit que les écouteurs ne sont pas des intras alors que cela semble être devenu la norme chez la concurrence. Nous verrons un peu plus tard s’ils font quand même leur boulot.

HTC Windows Phone 8X : acessoires



1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.