Par Stéphane Deschamps

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Page 1 sur 3

Nokia 2650

Le Nokia 2650 est un téléphone bi-bande d'entrée de gamme au look peu commun. Il s'agit du deuxième téléphone à clapet proposé par le leader mondial après le 7200. Le 2650 est certainement le téléphone le moins cher commercialisé par Nokia à ce jour.

Le constructeur finlandais tente ainsi d'accroître ses parts de marché sur un segment qu'il avait négligé (et sur lequel Sagem devient également très actif). Le 2650 s'adresse en particulier aux jeunes qui cherchent un téléphone à clapet à un prix abordable.

Un téléphone à l'aspect matelassé
Le pack du Nokia 2650 contient le strict minimum : le téléphone, le chargeur et la notice. Notons donc qu'aucun kit piéton n'était fourni avec l'exemplaire mis à notre disposition pour ce test (!).

L'aspect extérieur du téléphone est plutôt sobre et compact (85*46*23 mm / 96 grammes). Pas d'écran externe, pas d'antenne ni de touches fonctionnelles sur les côtés.



Trois détails ont retenu notre attention :
- le mécanisme qui assure la jonction entre la partie supérieure et la partie inférieure du téléphone.



- La fente située sur le côté droit qui loge la carte SIM. Ce système est calqué sur celui des cartes mémoires utilisées par les smartphones. Nous avons apprécié ce système qui n'oblige pas l'utilisateur à retirer sa batterie pour changer de carte SIM.



- Le taquet qui permet d'enlever très facilement la façade arrière.



Le 2650 emprunte également le système de diodes électroluminescentes placées sur le contour du téléphone. Ce système se déclenche lorsqu'un appel arrive ou pour vous signaler un appel auquel vous n'auriez pas pu répondre.
1 2 3

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.