Par Julien Cadot

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Page 11 sur 11



Conclusion

Finalement, le constat de conclusion est plus mitigé sur cet appareil que sur ses petits frères. Nokia a tenté une percée dans un secteur porteur, celui de la phablette. Le constructeur s’est dit que si tout le monde se lançait, il faudrait bien que Windows Phone s’y mette un jour, et en tant que partenaire privilégié de Microsoft, c’était donc à lui de montrer la voie. Si la réalisation technique est sans faille et que l’appareil est bien fini, bien maîtrisé, équipé de nouvelles technologies bien intégrées, le constructeur est cependant resté enfermé dans le cadre de Windows Phone 8.

Nokia Lumia 1520 : prise en main



On en revient à un problème qui touchait déjà Android au début des premières commercialisations de tablettes tactiles : le format était là, les produits étaient là, mais le système d’exploitation n’était pas encore adapté. On pourrait dire la même chose avec Windows Phone 8, qui ne se marie pas, pour l’instant, avec le format phablette. De plus, sur un modèle d’entrée de gamme, on passe les défauts d’un système sous silence, en se disant qu’il est excellent tout de même, pour un prix très faible. Sur un modèle haut de gamme, qui vise une niche d’utilisateurs consciencieux et exigeants, ces mêmes défauts nous gênent plus. Microsoft a promis depuis longtemps maintenant de revoir sa copie sur des points cruciaux comme le centre de notifications et n’a toujours pas corrigé le tir en pratique.

Tout est donc à faire pour Nokia qui doit rattraper avec sa suite logicielle complète et bien pensée un système d’exploitation encore lacunaire et un magasin d’applications peu fourni et peu trié. Finalement, c’est presque dommage : on sent que la compagnie a fait le maximum pour proposer un appareil véritablement haut de gamme, avec des caractéristiques sans compromis, mais qu’elle n’a pas pu sortir du moule qu’il aurait fallu briser pour un tel modèle hors norme. Il est possible que la phablette devienne meilleure à mesure que Windows Phone se bonifiera, mais pour l’instant, une grande partie de son règne reste sur Android.



Note : 78/100

Les plus :
• Un smartphone techniquement sans compromis
• Une phablette haut de gamme qui ne trompe pas ses clients
• Un appareil photo qui préfigure une nouvelle vague de capteurs de 20 mégapixels
• Le port microSD
• Les applications Nokia et toute la suite Here dédiée à la cartographie et à la navigation
• La synchronisation en push des services Google, Yahoo, Facebook etc.
• La qualité d’écoute en communication
• La durée de vie sur batterie
• La capture vidéo

Les moins :
• Les éternels défauts de Windows Phone 8
• L’appareil photo, un poil décevant
• Angry Birds : on vous fait croire que c’est installé par défaut, tout est en fait payant
• L’offre vidéoludique est bien pauvre

Test réalisé par Julien Cadot
Date de publication : 20/12/2013.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Partagez cet article

  • LinkedIn

Comparer les prix du Nokia Lumia 1520

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.