Par Sofian Nouira

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Page 4 sur 10



Réactivité du smartphone

Vous aurez certainement remarqué qu'il est beaucoup question des Samsung Galaxy Ace 2 et Galaxy S Advance dans ce test. Cela se justifie par le fait qu'ils ont beaucoup en commun avec le Galaxy Beam qui nous intéresse ici. Outre l'interface utilisateur quasi-identique, on retrouve également une dotation matérielle équivalente avec chipset double cœur ST-Ericsson NovaThor U8500 cadencé à 1 GHz et 768 Mo de mémoire vive (RAM). Des caractéristiques qui ne font plus rêver les technophiles de nos jours.

Mais qui s'avèrent tout de même largement suffisantes pour faire tourner le smartphone de manière fluide. Il se révèle donc plaisant à utiliser au quotidien et n'inflige pas de microlag à outrance. La navigation dans les menus et les réponses aux sollicitations de l'utilisateur se font de manière réactive. D'ailleurs, le smartphone reste vif même lorsque de nombreuses applications sont lancées à la suite, ne concédant que quelques petits ralentissements en cas d'abus de l'utilisateur.

Mais, en découvrant la fiche technique, nous avions une petite appréhension pour la réactivité du smartphone lorsque le mode « projection » serait activé. Là encore, le Galaxy Beam s'en tire admirablement bien puisqu'il continue de se comporter de la même manière lorsque le projecteur est en marche. Une excellente nouvelle donc !

test Samsung Galaxy Beam : réactivité



1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.