Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Page 1 sur 10

Samsung Galaxy Beam

Avec son vidéoprojecteur intégré, le Galaxy Beam i8530 est sans conteste un smartphone qui fera date dans l'histoire de la téléphonie mobile. Mais après un premier Beam i8520 pas franchement performant, Samsung est attendu au tournant avec ce nouveau modèle. Voyons comment s'en est sorti le constructeur coréen…

Alors que les smartphones Android se suivent et se ressemblent, proposant toujours plus de ceci, ou davantage de cela, le Galaxy Beam est d'un autre tonneau. Si ce mobile est aussi attendu, ce n'est pas pour sa fiche technique qui en ferait un Android assez classique de milieu de gamme, mais bien parce qu'il embarque un vidéoprojecteur. Ce qui en fait évidemment un smartphone tout à fait unique en son genre. Toutefois, bien qu'une telle caractéristique reste encore rarissime, il ne s'agit toutefois pas du premier mobile qui propose un vidéoprojecteur. Samsung s'était déjà fendu d'un premier Galaxy Beam i8520 en juillet 2010. Gros, coûteux et techniquement pas vraiment au point, ce dernier n'avait pas rencontré le succès. Surtout qu'il n'avait été distribué que dans quelques pays majoritairement asiatiques. Son bilan avait du coup été logiquement assez mitigé. Mais il en fallait davantage pour refroidir le constructeur coréen. Loin de baisser les armes, ce dernier a remis le couvert lors du Mobile World Congress 2012 de Barcelone en présentant le Galaxy Beam i8530.

test Samsung Galaxy Beam : smartphone sur sa boite



Outre le vidéoprojecteur intégré qui représente évidemment le principal point d'intérêt de ce smartphone, il dispose également d'un écran de 4 pouces LCD doté d'une résolution de 800 x 480 pixels. L'animation de l'appareil a été confiée à un chipset double cœur ST-Ericsson NovaThor U8500 cadencé à 1 GHz et flanqué de 768 Mo de mémoire vive (RAM). Côté multimédia, le nouveau Beam dispose d'un capteur de 5 mégapixels, capable de filmer dans une résolution HD 720p (1280 x 720 pixels).

La connectivité n'affiche pas de point faible puisque le smartphone se révèle compatible avec la 3G+ (HSDPA à 14,4 Mbps et HSUPA à 5,76 Mbps), le Bluetooth 3.0, le GPS (A-GPS), le Wi-Fi a/b/g/n et même le NFC. Le tout tient dans des dimensions très raisonnables de 124 x 64,2 x 12,5 mm, loin de la brique que représentait le premier Beam et ses près de 15 mm d'épaisseur.

Samsung a tout particulièrement soigné le pack dans lequel le smartphone est proposé. Loin de l'austérité qui règne en ce moment sur le contenu des boîtes de nos téléphones portables, le constructeur coréen a misé sur l'opulence pour récompenser ceux qui achèteront le Galaxy Beam. En plus des accessoires traditionnels, on trouve en effet une deuxième batterie, ainsi qu'un socle qui permet à la fois de maintenir le smartphone en position portrait ou paysage et de recharger cette seconde batterie.

test Samsung Galaxy Beam : boite du smartphone



Contenu du Pack :

• Deux (!) batteries de 2000 mAh
• Un socle qui permet aussi de recharger une batterie
• Un kit mains libres stéréo filaire
• Un câble microUSB
• Un chargeur secteur
• Le manuel de démarrage rapide

test Samsung Galaxy Beam : contenu de la boite



test Samsung Galaxy Beam : socle



test Samsung Galaxy Beam : socle



test Samsung Galaxy Beam : socle



test Samsung Galaxy Beam : socle



1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer