SFR RED 5 Go = 5

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Page 9 sur 19



OS : Réactivité de l’OS / UI + benchmarks (1/2)

Avec une configuration aussi musclée, vous ne serez pas surpris d’apprendre que le Galaxy S4 se révèle à la fois fluide et réactif, plus encore que le Galaxy S3 à sa sortie. Il gère sans l’ombre d’un problème absolument toutes les applications aujourd’hui disponibles, y compris les jeux en 3D les plus aboutis et les plus gourmands en ressources. De plus, Samsung a eu la bonne idée de proposer d’emblée Android 4.2.2 Jelly Bean, la version la plus réactive du système d’exploitation de Google. La navigation dans les menus et les temps d’ouverture des applications sont donc ultra-rapides. Pour le commun des mortels, la réactivité de l’ensemble ne posera donc pas de problème. Néanmoins, il ne faut pas non plus s’attendre à une amélioration flagrante par rapport au Galaxy S3 ou au Galaxy Note 2 de ce point de vue.

Samsung Galaxy S4 Samsung Galaxy S4



Dans le premier jet de ce test, nous vous disions que les puristes maniaques des microlags (comme nous) ne pourraient s’empêcher de remarquer de temps à autres de très légères coupures, notamment lorsque la mémoire vive est saturée. Sauf qu’avant même que nous publiions ce test, Samsung a dégainé une mise à jour qui améliore encore la fluidité et la réactivité de son appareil, éradiquant notamment la plupart des microlags évoqués plus haut. Du coup, seul l’appui sur le bouton « Home » occasionne encore un temps de latence. Il ne s’agit pas d’un lag, mais bien de la manière dont se comporte TouchWiz. Ce n’est pas gênant et l’on s’y fait rapidement. Mais les fous de vitesse ne pourront s’empêcher de remarquer ce léger temps de latence. De même, il arrive parfois que les écrans d’accueil aient besoin de se charger de nouveau quand vous quittez une appli particulièrement gourmande en ressources système. Heureusement, ce rechargement est quasi-instantané et ne gêne en aucun cas l’utilisation. Plus irritant, l’accéléromètre se montre parfois capricieux et l’affichage met régulièrement un peu de temps à basculer.

Samsung Galaxy S4 Samsung Galaxy S4



Précisons également que Samsung a implémenté un mode « Sensibilité accrue » pour son écran, afin qu’il soit utilisable avec des gants. Pourquoi en parler dans la partie sur la réactivité ? Tout simplement parce que nous avons parfois eu l’impression que l’afficheur tactile ne répondait pas toujours de manière aussi rapide et précise que celui de son prédécesseur le Galaxy S3. Mais, depuis que nous avons activé cette option, nous n’avons plus rencontré l’ombre d’un problème de ce point de vue.

Samsung Galaxy S4 Samsung Galaxy S4



Enfin, terminons cette partie du test portant sur la réactivité du Galaxy S4 par quelques benchmarks. Comme évoqué à plusieurs reprises un peu plus haut, nous n’accordons pas vraiment de crédit à ces benchmarks, car ils ne traduisent en aucun cas ce que donnent les appareils en utilisation réelle. Mais certains d’entre vous, amis lecteurs, en êtes tout de même particulièrement friands. Nous créerons une nouvelle partie dans ce test lorsque nous aurons réussi à mettre la main sur la version du S4 embarquant le chipset Samsung Exynos 5 Octa. En attendant, voici les résultats pour celui sous Qualcomm Snapdragon 600.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19

Comparer les prix du Samsung Galaxy S4

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer