OPPO Reno 10x Zoom

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Page 5 sur 6



Autres Fonctions (Internet, Lecteur MP3, WiFi, Bluetooth…)

Voici le clou du spectacle : le lecteur MP3 du Platine. Il est extrêmement facile d'accès. En un seul clic, le bouton d'accès direct, disposé sur la tranche du mobile, sort le Platine du mode veille, et ouvre le lecteur MP3. Bien vu. Un deuxième clic affiche la liste des MP3 disponibles. On s'y déplace facilement, grâce à une mollette tactile ronde, particulièrement astucieuse. Cette mollette est à cheval entre le bas de l'écran, et le bas du mobile. Juste au dessus des touches mécaniques, la face avant est en effet revêtue de capteurs tactiles. On peut donc dérouler la liste des MP3 d'un mouvement circulaire, à cheval sur l'écran et la coque. Le défilement est rapide et précis. Le lecteur MP3 d'un iPhone demeure plus clair, certes, mais l'interface musicale du Platine est fort agréable.



Samsung a glissé dans la boite tous les accessoires nécessaires. Un casque intra-auriculaire au son agréable. Et une télécommande filaire séparée. On a donc quatre possibilités pour écouter ses MP3. Première option : brancher le casque Samsung dans la prise mini-jack. Deuxième option : rajouter au casque Samsung la télécommande filaire. Troisième solution : raccorder au Samsung son casque préféré. Quatrième solution : rajouter la télécommande entre le casque et le mobile. Samsung propose même une cinquième façon d'écouter ses MP3 : raccorder un casque bluetooth stéréo.



La qualité sonore du Platine est très bonne : l'écoute au casque est fine, équilibrée, agréable. On est à un cheveu de la référence, l'iPhone. Le Platine embarque deux hauts parleurs puissants signés Bang&Olufsen. D'après Samsung, ils diffusent un son stéréo exceptionnel. Le test est décevant. Le son est un peu plus fin que celui du haut parleur de l'iPhone. Mais où est la stéréo ? Et où sont les basses ? Le HP mono de l'iPhone respecte un peu mieux l'équilibre sonore des MP3 que le HP stéréo Bang&Olufsen du Samsung. Les HP du Platine n'ont qu'un avantage sur l'iPhone : leur volume sonore est plus élevé. Pas de quoi décoiffer un amateur de techno toutefois. Le Platine aligne encore deux atouts : sa radio FM, agréable. Et son lecteur de vidéos, agréable. Il lit la plupart des DivX.



Le logiciel Platine DJ est décevant. Son but : remixer les morceaux de musique électronique. Pour y parvenir, Samsung vous propose une dizaine de filtres sonores, et une vingtaine de samples à rajouter par dessus vos MP3. Les samples choisir par Samsung sont assez agressifs, mais ils peuvent convenir pour accompagner un morceau de musique électronique. On les insère manuellement, en cliquant sur l'écran. Il faut donc cliquer au bon moment, dans le tempo. Problème : le Platine lit les samples avec un léger retard. Il faut anticiper ce retard : compliqué, même pour un musicien. Une touche « record » permet d'enregistrer votre cuisine sonore pour la repasser plus tard.

Quant aux filtres, ils sont amusants, mais guère utiles pour remixer un morceau de musique (réverb, écho, atténuation des graves, atténuation d'aigus, etc). On remarque tout de même un filtre qui permet de changer la hauteur d'un morceau. Et même de l'accélérer. Cela pourrait servir pour enchaîner des MP3 pendant une soirée. Problème, le Platine n'inclut aucun logiciel qui permette d'enchaîner deux titres en les chevauchant. Les fonctions de Platine DJ sont vraiment limitées : rajouter des filtres et des samples à des MP3 existants. On peut aussi scratcher, comme sur un disque. Pour ce faire, Samsung affiche un disque virtuel au milieu de l'écran. On peut y pose son doigt et faire bouger le disque. Mais le Platine est en retard : on perçoit un net décalage entre le moment où l'on bouge le doigt, et le moment où l'on entend le scratch. Inutilisable, par conséquent.



Terminons cette revue de Platine DJ par le filtre « Outil de mise en boucle ». Il permet de découper un MP3, pour n'en garder qu'un petit bout, et le relire en boucle. Malheureusement, le logiciel se trompe souvent lorsqu'il détecte le tempo du morceau. Résultat, la boucle est mal découpée, elle est bancale, à côté du rythme. Bref, Platine DJ ne fait rien de façon convaincante. Pour ne rien arranger, c'est un logiciel difficile à comprendre. Il ne restera pas dans les annales.



Le Samsung embarque une antenne GPS. Elle est associée à Google Maps, fort pratique pour trouver son chemin lorsqu'on marche à pieds. Le GPS du Platine est lent à calculer la position du mobile : on attend plus d'une minute. Ce qui rend son utilisation assez désagréable au quotidien. Dommage car Google Maps est fluide et plaisant à utiliser.



Naviguer sur Internet n'est pas un plaisir sur le Platine. Le butineur web est mal conçu. Lorsqu'on ouvre un site, il affiche la page en 100% : on n'en aperçoit qu'un petit bout. Au lieu d'afficher la totalité de la page, et de permettre à l'internaute de cliquer sur la zone qui l'intéresse d'un simple clic, comme le permettent par exemple l'iPhone et le Player One. Quant au logiciel de messagerie du Platine, ce n'est pas un modèle du genre. Il est assez désagréable à utiliser.
1 2 3 4 5 6

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer