Par Stéphane Deschamps

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Page 3 sur 6



OS et Ergonomie

Pour animer ce Player Addict, Samsung a opté pour le système d'exploitation Windows Mobile 6.1, ce qui en fait donc un smartphone. Mais à l'instar de beaucoup d'autres constructeurs, le Coréen y est allé de sa petite couche logicielle supplémentaire. Il a en effet repris ici l'interface TouchWiz qui a remplacé avec bonheur dans le Player Style (F480) l'interface croix de ses premières tentatives tactiles. Il s'agit en fait d'un thème qui transforme radicalement la page d'accueil du mobile. C'est bien simple, on a vraiment l'impression d'avoir le Player Style entre les mains au début puisque le fameux système de widgets est de la partie.



Pour ceux qui ne le connaissent pas, sachez que ce système propose une sorte de tiroir latéral sur l'écran d'accueil. Ce tiroir contient des widgets, exactement comme sur PC et Mac. Il suffit d'en prendre un et de le placer où bon vous semble sur le bureau pour immédiatement avoir accès à une fonction précise. Lorsque vous n'en avez plus l'utilité, ouvrez le tiroir virtuel, rangez-le dedans afin de ne pas surcharger la page d'accueil. Vous l'aurez compris, ces widgets sont des raccourcis vers les fonctions les plus usités du téléphone comme le baladeur audio, les photos, le répertoire, le calendrier, etc. L'ergonomie de l'ensemble est très bonne.



Le constructeur coréen a aussi développé spécialement pour ce modèle une interface de menu très semblable à ce que l'on trouve sur ses mobiles classiques. Elle est de plus accessible par une touche de raccourci latérale. Tout ce que nous venons de vous décrire se pilote simplement avec les doigts. Mais, malgré ces efforts, il subsiste un gros problème : on retombe très vite sur l'interface de Windows mobile. Dès ce moment, il faut dégainer le stylet et se perdre dans les méandres des menus et sous-menus propres au système d'exploitation de Microsoft. Ce n'est pas tant Windows Mobile 6.1 que nous jugeons ici mais plutôt la démarche de Samsung. Ce Player Addict a le goût d'un mobile, l'odeur d'un mobile… mais c'est un smartphone. Certains, alléchés par les caractéristiques de la bête, pourraient se rendre compte trop tard que ce n'est pas du tout le genre de produit qui leur convient.



Ce Player Addict n'en reste pas moins un excellent smartphone pour qui aime l'OS de Microsoft, certainement le meilleur du genre avec le Touch Diamond. Tout comme ce dernier, il n'est pas exempt des défauts de lenteur inhérents aux smartphones tournant sous cet OS. Et ce malgré la présence d'un processeur puissant : le Marvell PXA312, cadencé à 624 MHz. L'ensemble « gèle » assez régulièrement sans que l'on comprenne pourquoi. Pire, lorsque l'accéléromètre est activé, la petite animation qui accompagne les changements de sens de l'écran reste régulièrement bloquée quelques secondes. Cela devient agaçant à la longue. Et puisqu'on en est à parler de l'accéléromètre, sachez que la sensibilité de ce dernier est paramétrable. De même que le retour de vibration qui accompagne chacune de vos pressions sur l'écran.



Entre les 2 touches mécaniques servant à décrocher et raccrocher sur la face avant, on retrouve un bouton de validation un peu particulier. En fait, il fait aussi office de pavé de direction ! Samsung a repris le bouton optique inauguré sur le i780. Il suffit de faire glisser le doigt dans la direction souhaitée pour que le curseur suive. Encore mieux : une option permet carrément d'activer un vrai pointeur de souris à l'écran. Le bouton optique fait alors office de TrackBall. Notez que cette dernière solution n'a pas que des fans et qu'il faut un temps d'adaptation pour s'y faire. Nous n'avons pas vraiment été convaincus par ce mode de contrôle. Toutefois, si vous ne l'aimez pas non plus, rien ne vous oblige à vous en servir, le mobile étant parfaitement fonctionnel sans.



Dès qu'il est question d'ergonomie tactile, la comparaison avec l'iPhone est inévitable. Mais nous allons pourtant nous en dispenser. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce Player Addict ne dispose toujours pas d'un écran multipoints. Du coup, l'ergonomie du smartphone d'Apple reste incomparable. Samsung propose 2 autres interfaces appelées « Samsung Today » 1 et 2. Elles sont plus classiques que la première citée mais nous les trouvons bien plus adaptés à l'univers de Windows mobile. Le souci avec TouchWiz, c'est que malgré les widgets, vous ne contrôlez pas vraiment tout ce que vous voulez afficher et surtout la manière de l'afficher. Samsung Today offre une page d'accueil claire, détaillée et entièrement paramétrable. Elle permet de plus d'accéder aux programmes et aux fonctions en quelques gestes. Une vraie réussite donc !
1 2 3 4 5 6

Comparer les prix du Samsung Player Addict

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.