OPPO Reno2

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Page 3 sur 6



OS & Ergonomie

Lorsqu'on allume le mobile, c'est une fois de plus l'interface TouchWiz qui accueille l'utilisateur. Elle est de prime abord assez semblable à celle que l'on trouve dans les précédents Player du même constructeur. Mais en apparence seulement. Samsung a en effet apporté quelques modifications qui en améliorent grandement l'ergonomie globale. Le tiroir virtuel plein de widgets sur la gauche de l'écran est toujours de la partie. Pour les placer sur la page d'accueil, il faut ouvrir ce tiroir et les mettre où bon vous semble.



La première amélioration notable n'est pas à proprement parler une innovation exclusive au Player Star puisqu'on la trouve sur le Player Ultra, le Platine et le Player One, tous sortis un tout petit peu avant ce modèle qui nous intéresse ici. Désormais, il suffit d'appuyer n'importe où sur l'écran d'accueil pour déclencher l'ouverture dudit tiroir virtuel, alors qu'il fallait auparavant attraper une toute petite languette et faire un mouvement de gauche à droite avec le doigt sur l'afficheur ou laisser son doigt deux secondes dessus. Plus intéressant encore : la page d'accueil se compose désormais de trois pages au lieu d'une ! On passe de l'une à l'autre très simplement, en faisant des mouvements latéraux avec le doigt. Cet ajout se révèle très important pour la gestion des widgets, des petits modules qui sont soit des raccourcis vers des fonctions (heure, alarme, calendrier, lecteur musical, etc...), soit vers des liens web (PagesJaunes, Facebook, météo, AlloCiné, etc.).



Avec les précédentes versions de l'interface, on se retrouvait vite confronté à un manque de place sur l'écran d'accueil pour poser ces widgets. Avec le Player Star, vous pouvez non seulement en mettre trois fois plus, mais aussi les ordonner de la manière qui vous convient le mieux. Outre l'écran d'accueil, Samsung a également redonné un coup de jeune à son système d'exploitation propriétaire avec des petites animations discrètes mais bienvenues. Enfin, le mobile est étonnamment réactif.



On regrette par contre le fait que pour la saisie de SMS et d'email, le clavier virtuel reste désespérément en mode alphanumérique alors que celui du Player One passait en mode azerty. Un comble puisque l'OS des deux mobiles semble strictement identique.



L'imposante touche centrale que l'on trouve sous l'écran offre plusieurs fonctions. Lorsque vous êtes dans un menu ou dans une fonction, un appui normal permet de revenir au menu précédent. Dans le navigateur web elle permet par exemple de revenir en arrière d'une page. Un appui long sur cette même touche appelle un menu de raccourcis. Dommage que les applications que vous n'utilisez pas mais que vous n'avez pas fermées, juste réduites, ne s'affichent pas dans ce menu des raccourcis.

Le système propose également quelques nouveaux raffinements comme la possibilité de tracer une lettre sur l'écran pour le déverrouiller. Cette option se trouve dans le menu « Paramètres » puis « Déverrouillage intelligent ». Elle permet également de déverrouiller en lançant directement une application ou en appelant un contact. Toutes ces actions sont cumulables et bien sûr entièrement paramétrables. En somme, vous pouvez décider que pour simplement déverrouiller le mobile, vous traciez un « c » sur l'écran, mais qu'un « z » serve à appeler un contact, un « x », un autre contact encore et que le « e » lance le lecteur musical. Cela demande bien sûr un petit temps d'adaptation et le mobile peine parfois à reconnaître certains caractères du premier coup, mais c'est globalement un excellent ajout.
1 2 3 4 5 6
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer