Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Page 2 sur 9



Design

Le Xperia J est un smartphone Sony : cela se voit au premier coup d’œil. Grosso-modo, c’est un Xperia T dans des matériaux un peu moins nobles. On retrouve exactement les mêmes lignes rectangulaires et à peu près les mêmes courbes au dos. Le Xperia T était proposé en noir ou en blanc en France, le Xperia J sera, lui, proposé en rose, champagne, noir ou blanc. Le modèle que nous avons reçu à la rédaction est le dernier : il faudra apprécier les smartphones à deux couleurs, Sony ne changeant pas la face avant, seulement la coque en plastique à l’arrière.

Les ressemblances avec le grand frère s’arrêtent là. Déjà, il faut noter que le Xperia J est un smartphone à boutons physiques. Les commandes en façade - retour, accueil et menu - ne sont pas directement incrustées dans l’écran comme Google recommande de le faire depuis Android 4.0. On a donc bien des boutons tactiles sur la coque même du smartphone – certains y trouveront un avantage indéniable. Ensuite, notons avec plaisir que Sony n’a pas réitéré le placement injustifiable des boutons comme sur le Xperia T, tout est cette fois très classique.

Sony Xperia J : vue de face


Sony Xperia J : vue de côté



On perd en revanche le déclencheur pour l’appareil photo, mais comme nous le verrons un peu plus loin, le Xperia J ne brille de toute façon pas par cet aspect. Sur la gauche, on retrouve le port micro-USB qui servira à la charge et à la connexion au PC. Pourquoi pas en bas ? Eh bien cette fois, il y a une raison. Voilà peut-être l’élément de design qui vous fera apprécier ce petit smartphone : en bas du Xperia J se trouve une grosse diode de notification qui pourra changer de couleur selon le thème appliqué au smartphone. C’est plutôt réussi et pour le coup, on ne peut pas la manquer, vu qu’elle éclaire un tiers de l’arrête.

Sur le haut du smartphone, vous aurez bien entendu la webcam, l’appareil photo au dos et le mini-jack sur la tranche. Ici, la coque ne se ferme pas complètement, ce qui donne un petit côté très mal fini à cette partie de l’appareil… dommage, le reste était pourtant concluant pour un entrée de gamme. Comme nous l’avons dit en introduction, même s’il y a un capteur de proximité qui éteindra l’écran en communication, vous ne trouverez pas de capteur de luminosité. On se souvient que cette fonction était très mal gérée par le Xperia T, du coup… tant mieux ?

Sony Xperia J : tranche inférieure


Sony Xperia J : tranche supérieure


Sony Xperia J : côté gauche


Sony Xperia J : côté droit



Finalement, notez qu’il faudra enlever la coque pour accéder aux emplacements SIM et microSD. La partie amovible n’est d’ailleurs pas moche du tout, plutôt mâte, mais elle semble se salir très vite : une trace noire est déjà apparue sur le bas de notre modèle, à l’endroit où la coque est en contact avec une surface. Peut-être est-il judicieux de préférer le modèle noir.

Sony Xperia J : dos



1 2 3 4 5 6 7 8 9

Partagez cet article

  • LinkedIn

Comparer les prix du Sony Xperia J

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer