Par Julien Cadot

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS

Page 2 sur 11



Design

Nouvelle vie pour Sony, nouvelles idées pour les designers. Et comme au temps du Xperia S, c’est assez tranché et pourtant, indéniablement réussi. Certains modèles de smartphone ont un design qui n’est pas passe-partout, des gens aiment, d’autres détestent. Ici, nous avons un bloc rectangulaire presque parfaitement noir : on pouvait difficilement faire plus épuré, et il faut reconnaître que cela fonctionne. Le Xperia Z est beau.

A l’avant, on retrouve donc un smartphone aux bords fins, recouvert d’un film de protection par défaut, habitude de Sony depuis quelques années maintenant. Notez que ce film est un peu paradoxal : si vous l’enlevez, vous enlevez le logo avec. Oui, Sony a fait un smartphone à 650 € mais n’a pas gravé son logo sur la tranche supérieure : il est collé sous le film protecteur. Nous avons contacté le service de presse qui nous a confirmés que c’était bien un choix et que Sony déconseillait vivement de l’enlever : à quoi sert donc un film protecteur s’il n’est pas enlevé quand il est usé ? Mystère, surtout qu’il s’use tout de même plutôt vite, des micro-rayures sont apparues sur ce film dès 5 jours d’utilisation.

Sony Xperia Z décoller logo


Sony Xperia Z face



Cela dit, plaisante découverte, sans son logo, l’Xperia Z est sublimé. Non, vraiment. En enlevant ces lettres de la face avant, on se retrouve avec un smartphone parfaitement nu, épuré au maximum, ce qui le rend encore plus désirable. Il ne manquera pas d’attirer l’œil de vos convives qui se demanderont à coup sûr de quel engin il s’agit, faute de pouvoir distinguer quoi que ce soit d’informatif sur la face avant. Un monolithe de 2001, L’Odyssée de l’espace de poche, les cinéphiles en rêvaient.

Au dos, Sony a choisi du verre, comme sur les iPhone jusqu’au 4S, comme sur le Google Nexus 4. Evidemment, le côté haut de gamme ressort parfaitement : vous n’avez jamais l’impression d’avoir un téléphone cheap dans les mains. Les matériaux nobles sont une excellente idée.

Sony Xperia Z dos


Sony Xperia Z côté


Sony Xperia Z côté


Sony Xperia Z bouton


Sony Xperia Z objectif



Comme cet Xperia Z est waterproof, toutes les ouvertures sont bouchées, les connectiques se retrouvent donc sous des caches. On retrouve un port microUSB MHL, un emplacement microSD, un emplacement SIM et le port casque. Il va falloir vous habituer à l’appareil : la prise microSD est indiquée par un petit logo mais les autres sont toutes parfaitement noires. Pire, les caches sont tellement bien intégrés dans la coque qu’il nous a fallu plusieurs minutes avant de trouver le port microUSB, caché dans un angle, presque invisible. Design ou facilité d’accès, il fallait choisir – le reste est une question de routine d’utilisation.

Sony Xperia Z cache


Sony Xperia Z cache


Sony Xperia Z cache



On ne peut pourtant s’empêcher de noter une déception dans cet océan d’éloges : le smartphone est très beau, mais malheureusement tout le temps très sale. Les poussières sont attirées par l’engin comme les papillons sur les lampes en été, et vous aurez rarement un Xperia Z parfaitement propre. Les traces de doigt sont aussi très présentes, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, ce qui renforce cette impression. C’est vraiment dommage : c’est peut-être l’un des plus beaux smartphones Android que l’on ait pu avoir sous les yeux, mais aussi celui qui a dû recevoir les traitements oléophobiques les moins poussés au niveau des salissures quotidiennes. Dommage, dommage, il va falloir investir dans des chiffons antistatiques…

Sony Xperia Z poussière


Notez la poussière déjà déposée alors que nous l’avons nettoyé parfaitement quelques secondes avant la photo…



Sony Xperia Z waterproof


… alors hop, à la flotte !



1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Partagez cet article

  • LinkedIn

Acheter le Sony Xperia Z au meilleur prix

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.