Par Julien Cadot

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS

Page 5 sur 11



Système d’exploitation (OS) + Interface utilisateur : Android 4.1 (1/2)

Passons maintenant au cœur logiciel du smartphone, Android. Même si la version 4.1 Jelly Bean du système est maintenant plutôt démocratisée sur les téléphones récents, elle ne représente encore qu’une frange infime du marché Android. Voilà pourquoi nous avons décidé de diviser la présentation en deux parties : la première sera consacrée à Android tel qu’il a été modifié par Sony, la seconde s’attardera sur l’écosystème applicatif du géant.

Android 4.1 Jelly Bean est la suite logique d’Android 4.0 Ice Cream Sandwich et la suite illogique d’Android 2.3. Pour faire plus clair, il y a beaucoup de différences en passant de la version 2 à la version 4 et très peu en passant de la version 4 à la version 4.1. Cela dit, ce « très peu » est quantitatif, car si l’on parle en termes de qualité, la version 4.1 est un pas énorme. D’abord, il faut noter qu’elle est la première à intégrer la suite logicielle Google Apps revue et corrigée. Dès le premier allumage, vous aurez donc les classiques Gmail, Gtalk, Calendar ou Maps, mais aussi Chrome, Google+, Play Livres ou Play Films. Sony a bien compris l’importance de cette suite pour l’utilisateur et on félicite le constructeur d’avoir évité de la dénaturer : par exemple, il n’y a pas, sur l’Xperia Z, de navigateur autre que Chrome.

Sony Xperia Z accueil Sony Xperia Z lockscreen



La synchronisation en push de ces applications est parfaite une fois que vous avez configuré votre compte et vous recevrez instantanément vos messages, chats et autres mentions. Cela sert toujours de le rappeler : si vous choisissez un smartphone Android, c’est que vous êtes un gros utilisateur des services Google. Vous pouvez aussi souhaiter les découvrir, mais si vous ne voulez pas les utiliser du tout, vous passerez à côté de l’essentiel du système. Ces applications ont été conçues pour fonctionner sur Android et sont donc parfaitement fluides, ergonomiques et bien intégrées à l’interface.

Sony Xperia Z clavier Sony Xperia Z agenda



L’interface, d’ailleurs, parlons-en. Nous retrouvons sur le Xperia Z le modèle préconisé par Google, c’est-à-dire un smartphone sans bouton physique ou tout se passe à l’écran. En d’autres termes, vous aurez une barre noire en bas avec des boutons de fonction qui changeront selon les applications. A gauche, vous accédez au multitâche et à une sélection de widgets qui s’afficheront par-dessus tous les écrans, du bloc note à l’horloge. A droite, vous aurez un bouton retour ou « masquer le clavier ». Au centre se trouve l’éternel bouton Home, qui vous ramènera sur la page d’accueil.

Petite subtilité depuis Android 4.1 : en faisant un appui long sur Home, vous déclencherez le service Google Now. Google Now, c’est un peu le big brother dans votre poche. Ce service proposé par Google est à double-tranchant : il espionnera les recoins de votre vie privée pour vous rendre la vie plus facile. Ce sera à vous de choisir si vous souhaitez l’utiliser ou non. Que fait-il en pratique ? Il regardera vos contacts, vos rendez-vous, votre position et vous donnera des informations pratiques en fonction du contexte. Vous avez un rendez-vous à deux changements de métro de chez vous ? Google Now sait que vous empruntez les transports en commun : 45 minutes avant, il vous rappellera qu’il faut partir si vous voulez être à l’heure et vous proposera un itinéraire en affichant également son coût. Vous sortez de votre rendez-vous et vous passez à côté d’un cinéma ? Ouvrez Google Now, il saura ce qui est diffusé et à quelle heure sont les séances. Anniversaire, météo, trajets vers et depuis votre domicile, réservation d’avion, résultats sportifs, Google Now vous connaît et sait à peu près ce que vous souhaitez voir quand vous le consultez. Flippant ? Oui, mais ça marche plutôt bien – très bien si vous êtes dans une ville qui a libéré les données sur ses transports en commun et autres informations urbaines.

Sony Xperia Z alarme



Sony n’a pas énormément travaillé la barre de notifications qui reste celle d’Android 4.1 Vous aurez donc toutes vos notifications empilées les unes sur les autres, que vous pourrez consulter ou renvoyer dans les limbes numériques. Les quelques ajouts à cette barre sont maigres : on aurait aimé y trouver un bouton permettant de gérer la synchronisation des comptes et un autre pour régler la rotation de l’écran en mode paysage, bien pratique dans un lit par exemple. Là, quand le smartphone est penché, les boutons remontent toujours vers le haut de l’engin, ce qui est très étrange, puisque vous avez tendance à le tenir par le bas : cela vous force à utiliser une main en plus.

Sony Xperia Z contacts Sony Xperia Z widget



Un petit mot enfin sur la gestion de l’énergie proposée par le constructeur. Soyons honnêtes : le Xperia Z tient bien la charge. Nous sommes assez contents de ce côté-là, puisque cela fait longtemps que nous n’avons pas vu un haut de gamme vraiment incapable de tenir une grosse journée et plus si affinité. Cela dit, les options d’économie de la batterie proposées par Sony sont mauvaises et nous vous déconseillons de les utiliser telles quelles. Le mode STAMINA désactive les données mobiles quand l’écran est éteint : adieu vos mails, chats, notifications qui pourraient vous atteindre dans votre poche. Configurez-le et vous pourrez activer au cas par cas certaines applications… mais dans ce cas, les données ne sont logiquement plus éteintes. Du coup, on a du mal à voir l’impact réel de la chose en pratique. De plus, la traduction française est trompeuse : le logiciel va vous annoncer 4 jours avant mise en veille, ce qui va vous faire croire que vous aurez 4 jours de batterie. En fait, ce qu’il calcule, c’est le temps de batterie… en veille. Résultat, l’économie d’énergie n’est pas assez frappante pour se passer du confort des fonctions d’un smartphone.

Le mode batterie faible est également très mal pensé par défaut : il désactive tout simplement des services comme la data à 30% de batterie, ce qui est énorme. Il faudra penser à le configurer pour le mettre à 15% par exemple et à sélectionner uniquement les services peu utilisés. La géolocalisation Wi-Fi, elle, n’a en pratique aucun impact.

Ce petit paragraphe sur la gestion de la batterie nous amène doucement à la partie dédiée aux applications et services Sony qui reposent sur le même paradigme : à chaque fois, on salue l’effort, mais si c’était vraiment utile ou bien fichu, ça serait encore mieux.

Sony Xperia Z widget Sony Xperia Z applications


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Partagez cet article

  • LinkedIn

Acheter le Sony Xperia Z au meilleur prix

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.