OPPO Reno2

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Page 6 sur 10



OS : Réactivité du système d’exploitation et qualité globale du smartphone

Par rapport au Cink Slim, qui était une sorte de référence dans cette gamme, le Cink Peax est un poil plus réactif. Le lanceur d’application utilisé ne rame absolument pas. Nous avons noté quelques ralentissements parfois entre les menus, mais rien de grave. Les applications se lancent plutôt vite et sont bien intégrées sur la ROM du smartphone, hormis quelques fonctionnalités qui continuent de buguer : le « pull to refresh », par exemple, est parfois mal intégré.

Non, les plus gros reproches que l’on fera à Wiko dans cette partie concernent le mauvais contrôle de la qualité des produits. Wiko fait construire ses appareils en Chine et prétend fournir un service premium. Nous avons relevé tellement de problèmes sur le modèle prêté et sur ceux de nos confrères qu’il nous est permis de douter de l’efficacité des services de contrôle. Par où commencer ? Prenons par exemple la connectivité data : elle est erratique. Dès que vous entrez dans un lieu non couvert, et que vous ressortez en zone de couverture, le smartphone ne retrouve pas le réseau ou le fait jusqu’à plusieurs dizaines de minutes après. Très pénible.

De même, la connectivité globale est médiocre : dans les mêmes lieux mal couverts, un smartphone milieu de gamme comme le Nokia 620 trouvait un réseau EDGE quand le Wiko Cink Peax n’avait aucune connexion. A chaque reconnexion, il faudra également lui faire comprendre que le port 2 de la carte SIM n’est pas utilisé… pénible, encore une fois. Tout cela, sans compter des appels non reçus en zone de couverture, l’effet « voix robot » par moment, ou le smartphone qui raccroche tout seul.

Wiko Cink Peax : notifications Wiko Cink Peax : numérotation



Cela serait malhonnête de s’arrêter là : en ayant eu des retours sur plusieurs modèles, nous avons pu constater différents bugs gênants. Un Peax ne comprenait pas la différence entre un toucher pour faire défiler et un toucher pour cliquer. Un autre réagissait très mal aux pressions, comme si l’écran tactile était mal calibré. Celui de l'un de nos confrères prenait des photos jaunâtres, ce que nous n’avons pas constaté sur deux autres appareils. Le nôtre, enfin, est inutilisable avec un kit mains-libres ou des écouteurs : le port jack est soit cassé, soit mal soudé, toujours est-il que cela ne fonctionne pas. Alors quoi, en achetant un Wiko, vous jouez au loto pour savoir quel problème vous aurez ? Ce n’est clairement pas ce que l’on attend et il semble que le fournisseur chinois choisi ait été bien moins scrupuleux que celui qui avait conçu le Slim.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer