SFR RED 40 Go = 10

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Page 1 sur 10

Wiko Cink Peax 2

Qu'on aime ou pas la marque, on ne peut pas tergiverser : Wiko a explosé le rapport entre qualité et prix des smartphones en France. Après un Slim acclamé, un Peax décevant et quelques modèles étranges entre les deux, le constructeur chinois revient avec un Peax 2 très prometteur. Verdict.

Il est bon ton de le rappeler d'emblée : Wiko n'est pas un constructeur français. Quand vous achetez un Peax ou un Slim, vous achetez un produit chinois, comme vous pourriez acheter un produit coréen si vous achetiez un smartphone Samsung. Wiko a gagné des clients français en jouant sur une communication très bien ficelée qui fait -passer l'importateur qu'il est pour un constructeur purement bleu blanc rouge. Alors on entend souvent des « oui, j'ai acheté Wiko, c'est Français ! » et rien n'est plus faux. Maintenant que les choses sont claires et au-delà de ce petit côté trompeur, que vaut ce Peax 2 en pratique ?

Wiko Cink Peax 2



Le Peax était une tentative de percer au-delà de l'entrée de gamme vers un positionnement plus milieu de gamme. Malheureusement, le smartphone était très mal fini, et nous avions testé plusieurs modèles qui avaient tous un problème différent. Vendu à peine 169€ nu, le Peax 2 devrait être une version améliorée du Peax, naturellement, et l'on espère que les soucis rencontrés sur le grand frère ne se retrouveront plus sur ce nouveau modèle. Mais avant de passer au test, regardons un peu ce que l'on retrouve sous la coque.

Comme sur le Peax premier du nom, on trouve un écran IPS défini en 960x540 pixels de 4,5 pouces, ce qui est tout à fait convenable pour un smartphone d'entrée/milieu de gamme. Le Nexus 4 a un écran HD donc légèrement mieux défini, mais coûte un poil plus cher également. Le Peax 2 tourne avec un processeur MediaTek MT6589, quadruple coeurs cadencé à 1,2 GHz. Ce processeur est épaulé par 1 Go de RAM et une puce graphique PowerVR SGX544 qui devrait servir pour faire tourner des jeux vidéo mobiles.

Côté sauvegarde, on trouve à l'intérieur 4 Go de stockage pour l'utilisateur ainsi qu'un emplacement pour mettre une carte SD, non fournie. Notez que malgré les 4 Go annoncés, le stockage total disponible pour l'utilisateur est en fait de 990 Mo à peu près, ce qui est tout de même très léger et vous contraindra sûrement à acheter une carte micro SD : tant mieux, le port est présent sous la coque.

Ce petit espace de stockage servira à stocker entre autres les photographies prises avec le capteur de 8 mégapixels permettant d'enregistrer des vidéos en 1280x720 pixels, soit du HD 720p. On trouve autour de ce capteur toutes les technologies de base : autofocus, flash, rafale (gérée par Android). Enfin, si le Peax 2 reste un appareil 3G (jusqu'à 21 Mbit/s en réception), il faut savoir que le smartphone dispose de 2 emplacements pour ajouter des cartes SIM. Un petit plus qui vous permettra de retrouver un compte perso et un compte pro sur le même appareil. Comme sur le Peax, on retrouve une batterie de 1800 mAh qui promet 10h30 d'autonomie.

Peu de choses ont changé donc depuis le Peax premier du nom... et pourtant, ce rafraîchissement n'est pas surfait.

Contenu de la boîte

Les boîtes des appareils Wiko se suivent et se ressemblent. Qu'y trouve-t-on ? Peu de fioritures, le constructeur va à l'essentiel.

• Un Wiko Cink Peax 2
• Un kit mains libres stéréo filaire
• Un câble microUSB
• Un chargeur secteur
• Une batterie amovible
• Un guide de l’utilisateur complet et en français

Wiko Cink Peax 2 : packaging



1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer