HUAWEI MATE 10 PRO HUAWEI MATE 10 PRO
HUAWEI MATE 10 PRO

Prise en main EVI WalletHD : un concurrent sérieux et double SIM pour le Samsung Galaxy Note 2 (Android)

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS

Android est devenu l'Eldorado des constructeurs de téléphones portables. En marge des grands constructeurs connus et reconnus, il en existe de nombreux autres de taille moindre. EVI fait partie de ceux là. Après une incursion réussie dans l'univers des tablettes, la société française se lance maintenant à l’assaut des smartphones Android avec deux phablets, le Wallet et le WalletHD. Nous vous proposons la prise en main de ce dernier.

Si vous suivez un peu l'actualité de la téléphonie mobile, vous avez sans doute remarqué le nombre grandissant de nouveaux constructeurs qui s'essaient aux smartphones Android. Wiko est le plus connu des acteurs de cette nouvelle vague. Toutefois, il en existe un qui n'est pas si récent que ça : Evi. Cette société (vraiment) française s'est jusqu'ici signalée par une large gamme de tablettes Windows et Android. Elle a acquis une véritable expertise reconnue dans le domaine et produit aussi bien des tablettes très pointues pour les pros sous Windows 7/8 que des modèles nettement plus abordables et grand public comme celles de la gamme Izy sous Android.

C'est donc logiquement qu'elle a décidé de s'attaquer au marché des smartphones tournant sous le système d'exploitation de Google. Pour ses grands débuts, le constructeur a choisi de s'attaquer au segment en pleine expansion des phablets. Pour mémoire, il s'agit de mobile à mi-chemin entre le smartphone et la tablette. Samsung avait dû faire face au scepticisme de certains lorsqu'il avait dégainé son Galaxy Note, le premier phablet du marché. Mais les ventes se sont chargées de lui donner raison. Evi entend donc grappiller une part de ce gâteau avec deux modèles : les Evi Wallet et Evi WalletHD. C'est de dernier qui nous été envoyé par le constructeur français pour une prise en main. Avant d'attaquer, voici un rappel des principales caractéristiques techniques de la bête :

• Un écran LCD IPS de 5,7 pouces, pour une définition de 1280 x 720 pixels
• Un chipset quadruple coeur MediaTek MT6589 Cortex A7, cadencé à 1,2GHz
• 1 Go de mémoire vive (RAM)
• 8 Go de mémoire de stockage interne, extensible via microSD
• Un capteur photo principal de 8 mégapixels capable de filmer en HD 720p
• Un capteur photo frontal de 3,2 mégapixels
• Android 4.2 Jelly Bean
• Réseaux : Wi-Fi 802.11 b/g/n, EDGE, HSDPA (7.2 Mbps), HSUPA (5.76 Mbps)
• Bluetooth 2.0 EDR / GPS (Sirf III)+AGPS
• Une batterie haute capacité de 3600 mAh
• Une autonomie en utilisation annoncée jusqu'à 18 heures en conversation, 53h en musique, 16h en vidéo, 12h en WiFi ou 10h en 3G
• Une autonomie en veille annoncée jusqu’à 25 jours
• Des dimensions de 160 × 82,5 × 9,7 mm, pour un poids de 217 g
• Double emplacement SIM standard (2G simultanées). Une puce 3G active maximale (swap)
• Un prix public conseillé de 399 euros

Prise en main EVI WalletHD

• Design et prise en main
La première chose qui frappe quand on découvre le Evi WalletHD, c'est sa grande ressemblance avec le Samsung Galaxy Note 2. Le smartphone qui nous intéresse ici en reprend non seulement le design, mais aussi les matériaux. On retrouve ainsi le même plastique polycarbonate avec une finition imitation aluminium brossé. La bonne nouvelle est que l'assemblage et la qualité de fabrication sont aussi parfaits sur ce modèle que celui du constructeur coréen. Le cache-batterie s'enlève facilement pour dévoiler une batterie très conséquente de 3600 mAh, deux emplacements pour carte SIM et un pour la carte mémoire microSD. Pour le reste, la prise en main s'avère sans surprise pour un appareil embarquant un très grand écran de 5,7 pouces. Il est quasiment impossible à manipuler sur la partie haute de l'écran avec une seule main. Le champ d'action du pouce s'arrête aux deux tiers de l'écran. Pour manipuler confortablement le WalletHD, il faut donc le manipuler à deux mains. Pour le reste, son épaisseur raisonnable permet de le glisser dans une poche de jean ou de pantalon sans problème.

Prise en main EVI WalletHD

Prise en main EVI WalletHD

• Interface utilisateur et OS
Nous vous disions dans la précédente partie que le design et la fabrication du Evi WalletHD s'inspiraient beaucoup de ceux du Samsung Galaxy Note 2. Nous avons eu la surprise de constater en allumant le smartphone que l'interface est également très proche de celle du phablet du constructeur coréen. C'est bien simple, on a l'impression de se retrouver nez à nez avec TouchWiz. En manipulant plus longuement le dernier-né d'Evi, on s'aperçoit néanmoins que les différences sont finalement assez nombreuses. Intrigués, nous avons évidemment contacté le constructeur français pour en savoir plus. Ce dernier nous a affirmé que ses ingénieurs n'avaient utilisé que des éléments libres de droits pour constituer leur propre interface. Elle vient prendre place sur la dernière version d'Android à date, à savoir la 4.2.1 Jelly Bean. Notez qu'il n'est pas possible d'effectuer les mises à jour directement depuis le smartphone (OTA). Il faut brancher ce dernier à un ordinateur. Cela s'avère certes un peu contraignant, mais cela n'a pas que des désavantages dans la mesure où cela permet également de sauvegarder l'ensemble des données. Une possibilité cruellement absente de la plupart des smartphones Android. Pour en revenir à l'interface utilisateur en elle-même, elle ne réserve aucune mauvaise surprise.
 

Prise en main EVI WalletHDPrise en main EVI WalletHD

Prise en main EVI WalletHDPrise en main EVI WalletHD

Prise en main EVI WalletHDPrise en main EVI WalletHD

• Réactivité
De prime abord, le chipset du WalletHD ne paie pas de mine. Il s'agit en effet d'un modèle quadruple coeur venant de chez MediaTek, et portant la référence MT6589. Il est basé sur une architecture Cortex A7 et ses quatre processeurs sont chacun cadencé à une fréquence maximale de1,2GHz. Le tout est épaulé par 1 Go de mémoire vive. À l'usage, cette configuration remplit parfaitement son rôle dans la mesure où le smartphone s'avère réactif à souhait. La fluidité de l'interface est globalement au rendez-vous. Comme sur la plupart des smartphones Android, on constate ça et là quelques microlags dans l'interface. Mais rien de grave ni de rédhibitoire dans la mesure où même des produits comme le Galaxy S3 affichent ces microlags. En fait, seules les puristes les remarqueront.

• Écran
Le morceau de bravoure du WalletHD est évidemment à aller cherche du côté de son écran homérique de 5,7 pouces. Bien sûr, le Samsung Galaxy Mega 6.3 et le Huawei Ascend Mate sont devant en termes de taille de diagonale. Mais le WalletHD garde l'avantage d'être un peu plus compact. Son écran est de technologie IPS, pour une définition HD de 1280 x 720 pixels. Sans être le meilleur afficheur de ces derniers mois, celui du WalletHD s'avère tout de même des plus corrects. Le modèle que nous avons eu entre les mains tirait légèrement vers le bleu. Mais, encore une fois, seuls les puristes de l'image le verront. Pour le commun des mortels, la colorimétrie s'avéra plutôt correcte, de même que la luminosité ou les contrastes. Avec 258 pixels par pouce, la finesse d'affichage n'est pas inoubliable, mais elle s'avère elle aussi assez bonne. Alliée à la grande taille de l'écran, elle permet de profiter dans de bonnes conditions du navigateur Web ou du lecteur vidéo.

Prise en main EVI WalletHD

• Multimédia
Pour ce qui est de la capture de photos et de vidéos, le WalletHD nous a réservé une belle surprise. La fonction photo est en effet l'une des complexes à maîtriser. Même des grands constructeurs comme LG ou HTC ont longtemps tâtonné avant de trouve la bonne formule. Pour le capteur de 8 mégapixels du smartphone parviennent à capturer des clichés nets, avec un bon niveau de détails. Ajoutez à cela des couleurs justes et des contrastes honnêtes, et vous comprendrez que le WalletHD fait un photophone des plus convenables. Le constat est le même pour la capture de vidéos en Full HD 1080p. Pour ce qui est de la lecture multimédia, le tableau est un peu moins rose. L'écoute musicale ne pose pas de problème particulier puisque le rendu sonore est bon. Même constat pour la visionneuse d'images qui profite du grand écran. En revanche, la lecture de vidéos nous a un peu déçus. S'il lit parfaitement tous les formats jusqu'à une résolution HD 720p, les choses se compliquent pour les vidéos en Full HD 1080p. Ce n'est pas dramatique dans la mesure où c'est (très) loin d'être la résolution plébiscitée par les utilisateurs de téléphone portable. Mais le fait qu'un smartphone quadruple coeur peine avec cette résolution est tout de même énervant. Nous pensons que cela peut également venir du fait que le chipset Mediatek n'est pas encore très répandu. Du coup, les éditeurs d'applications de lecture vidéo ne les ont peut-être pas encore optimisées. Mais au final, le WalletHD reste tout de même un très bon smartphone pour le multimédia. Les films HD 720p tournent parfaitement et permettent de profiter de l'écran géant.

Prise en main EVI WalletHD


En marge de tout cela, vous aurez également noté que le premier smartphone d'Evi est un modèle double SIM. Il s'agit d'emplacements pour carte SIM standard. Les deux puces fonctionnent en même temps, mais une seule sera activée en 3G. Il offre également la particularité d'embarquer une caméra frontale de 3,2 mégapixels, ainsi que des logiciels comme Kingsoft Office pour la bureautique ou AirDroid pour gérer le smartphone depuis un navigateur Web. Côté jeu, on retrouve d'emblée deux pointures d'EA Mobile : Temple Run 2 et Real Racing 3. Enfin, l'énorme batterie de 3600 mAh assure une autonomie de deux journées, même pour les utilisateurs assez exigeants. En définitive, même s'il n'est pas parfait, cet Evi WalletHD s'avère donc d'un niveau supérieur à celui des smartphones dits low cost que nous avons pu manipuler jusqu'ici. Ce qui est logique, car il ne s'agit pas là d'un produit bradé ou bon marché. Néanmoins, son prix de 399 euros est tout à fait raisonnable vu la qualité du smartphone. On apprécie également que le constructeur sache rester raisonnable sur le prix des accessoires puisque la batterie supplémentaire de 3600 mAh est proposée à 19 euros. Le tout est disponible sur le site du constructeur.

Prise en main EVI WalletHD

Prise en main EVI WalletHD

 

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer