SFR RED 30 Go = 10

Test des Yezz Andy 5 et Andy 6 : du style, oui, mais sans les performances

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Yezz Andy A5

Après Meizu et Kazam, voici encore une nouvelle marque de téléphonie mobile : Yezz. Venu d’outre-Atlantique, elle prône le «freestyle mobile», un concept qui se veut plus mode que technologique. Des coques supplémentaires sont proposées dans la boîte de chaque mobile pour s’adapter à votre humour ou votre style. Premiers modèles à faire l’objet d’un test flash, les deux plus grands modèles de la gamme : les Andy 5 et Andy 6.

Les marques de téléphonie mobile ont tendance ces derniers mois à se multiplier. Les nouvelles venues sont originaires de Grande-Bretagne, de Chine ou des Etats-Unis. Des horizons bien divers, même si, dans l’ensemble, leurs mobiles présentent des plates-formes similaires, voir identiques. Il ne sera donc pas étonnant d’y retrouver du chipset MediaTek, des petites définitions d’écran et des versions datées d’Android.

prise en main du Yezz Andy 5

Prise en main du Yezz Andy 5

prise en main du Yezz Andy 6

Prise en main du Yezz Andy 6

Après Kazam et Meizu, la dernière marque à débarquer en France est Yezz. Elle nous vient de l’autre côté de l’Atlantique et se démarque par un concept appelé «freestyle mobile». Selon eux, la mobilité est aussi un accessoire de mode qui doit être en mesure de s’adapter à votre style. Sont donc inclus dans la boîte de chaque mobile, comme nous le verrons, trois coques (noir, blanc et rouge), ainsi qu’une troisième qui sert également de protection, grâce à une flipcover.

Yezz Andy 6 et ses coques

Yezz Andy 6 et ses coques

Une nouvelle marque pour les petites bourses

La gamme française se compose au lancement de quatre modèles nommés Andy et se différenciant par leur taille d’écran : 4 pouces, 4,5 pouces, 5 pouces et 6 pouces. Les deux premiers à subir nos tests sont les Andy 5 et Andy 6, les deux plus grands. Nous vous laissons deviner quelle est leur taille d’écran respective... Leur fiche technique respective, que nous détaillerons plus loin dans ce test, est très proche l’une de l’autre, même si quelques petites variations existent. Sachez néanmoins que nous sommes face à deux produits extrêmement similaires à ce qu’offrent des Kazam, des Thomson ou des Archos.

Yezz Andy 5 et Andy 6

Yezz Andy 5 et Andy 6

Une impression qui se confirme dès la première prise en main des mobiles pour en apprécier le design. Tout d’abord, les deux mobiles sont pratiquement identiques, hormis la différence de taille et quelques petites nuances. Les bords sont ronds. Des touches tactiles de navigation sont accessibles sous la dalle. Sur les tranches se trouvent les boutons d’allumage et de réglage du volume, les ports jack 3,5 mm et microUSB.

Yezz Andy 5 et Andy 6

Yezz Andy 5 et Andy 6

En retournant les produits, nous observons leur capteur photo accompagné d’un flash et les ouvertures pour les haut-parleurs. La coque, en plastique gommée assez agréable, s’ouvre pour dévoiler un double port carte-SIM (dont un au format microSIM) un emplacement pour une carte mémoire.

Yezz Andy 5 de dos Yezz Andy 6 de dos

Yezz Andy 5 (à gauche) et Andy 6 (à droite) de dos

Trois petites différences ergonomiques les séparent. Comme sur la gamme Kazam, par exemple, les deux capteurs photos d’Andy 5 et d’Andy 6, protubérants dans les deux cas, sont de forme différente : l’un est rond et l’autre est carré. Le haut parleur frontal est rouge pour l’Andy 5 et noir pour l’Andy 6. L’ouverture pour le haut parleur principal est très écartée dans un cas et largement moins dans le second.

Yezz Andy 6 ouvert

Yezz Andy 6 ouvert

Des écrans et des interfaces très différents

A l’allumage, autre différence entre les deux mobiles qui présentent des profils colorimétriques radicalement différents. Tandis que la phablette tire vers le jaune, le smartphone, plus lumineux que son grand frère grâce à une dalle IPS, va quant à lui vers le bleu. Au toucher, les dalles ne sont pas strictement identiques puisque celle d’Andy 5 glisse mieux, lui donnant l’impression d’être légèrement plus fluide.

 Yezz Andy 5 de face Yezz Andy 6 de face

Différence entre les deux écrans

Le système d’exploitation est naturellement Android dans les deux cas, mais les deux mobiles n’offrent cependant pas exactement la même interface. Si l’Andy 5 propose un Android Jelly (version 4.2.1) offrant très peu de personnalisation, l’Andy 6 est affublé d’un Android Jelly Bean (version 4.2.2) doté d'une petite surcouche qui modifie la zone de notification et les icônes. Un petit widget avec des raccourcis à l’écran des touches de navigation a également été ajouté. Nous aurions vu l’intérêt de ce système si ce widget était personnalisable, mais il n’en est rien. L’idée originelle était de rapprocher les touches de navigation du pouce. C’est louable, mais mal utilisé.

Yezz Andy 6 Interface Yezz Andy 6 zone de notifications

Interface du Yezz Andy 6 : accueil et zone de notifications

Côté applications préembarquées, Yezz a visiblement signé un partenariat avec Gameloft puisque certains jeux y sont proposés. Quelques incontournables sont également présents, comme Documents to Go, Instagram, Skype et Whatsapp. La phablette remplace Documents to Go par QuickOffice et y ajoute Absolute Computrace, une protection contre le vol. Yezz propose en outre une boutique applicative où tous les produits sont gratuits. Aux côtés d’incontournables, vous y trouverez quelques curiosités et des fiches produits dans des langues exotiques. Quel est l’intérêt ?

Yezz Andy 6 applications Yezz Andy 6 boutique Yezz

Les applications du Yezz Andy 6 et la boutique alternatives de Yezz

Des performances « entrée de gamme »

Si la navigation dans les menus et l’usage au quotidien de ces deux mobiles est globalement bonne, les performances purement techniques de ces deux mobiles laissent tout de même à désirer. Sur les tests AnTuTu, l’Andy 5 parvient à obtenir 14216 points et l’Andy 6 se hisse à 16786 points.

Andy 5 Antutu Andy 6 Antutu

Score AnTuTu des Andy 5 (à gauche) et Andy 6 (à droite)

Cette différence entre les deux mobiles tient essentiellement à leur chipset, lesquels sont différents dans les deux cas. Le modèle 5 pouces propose un MT6589 de MediaTek, un quad-core cadencé à 1,2 GHz accompagné d’un PowerVR SGX 544MP, de 512 Mo de mémoire vive et de 4 Go de stockage interne. Et malgré la faiblesse de la définition (qHD, soit 960 x 540), son score n’est pas terrible.

Pour l’Andy 6, Yezz a choisi un MT6582 de MediaTek, un quad core cadencé à 1,3 GHz (donc légèrement plus rapide). Ce composant, offrant un Mali 400MP, est accompagné de 1 Go de mémoire vive et de 4 Go de stockage interne. Voilà qui explique grossièrement les 2000 points d’écart entre les deux modèles, d’autant que la phablette propose la même définition que son petit frère (qHD donc), pour une résolution qui n’est évidemment pas brillante. En multi-tâche, l’Andy 6 est plus véloce et le GPU Mali 400MP obtient de meilleurs scores que le PowerVR.

Des faiblesses qui se ressentent en multimédia

Cela se ressent évidemment dans les usages les plus gourmands. Nous y avons installé nos deux jeux témoins : Mini Gore 2 et Dead Trigger 2. Ce dernier s’adapte facilement aux petites configurations en baissant le niveau qualitatif de ses graphismes. Cependant, les deux plates-formes rencontrent chacune un problème différent. Car autant l’écran IPS de l’Andy 5 est plus lumineux, autant ses 512 Mo de mémoire vive sont vraiment trop justes. Plusieurs plantages nous ont fortement ralentis durant les tests. Sur Mini Gore 2, le jeu étant moins gourmand, l’Andy 5 est plus à son aise. Et contrairement au MX3 de Meizu, les graphismes s’affichent.  A l’inverse, l’Andy 6 est légèrement plus fluide, mais son écran étant moins lumineux et moins précis, le plaisir y est paradoxalement moindre.

Mini Gore 2 sur Andy 5

Mini Gore 2 sur Andy 5

Dead Trigger 2 sur Andy 6

Dead Trigger 2 sur Andy 6

Pour la vidéo, les deux smartphones ne s’en sortent pas si mal, même s’ils s’appuient tous les deux sur d’anciennes versions de Google Video et Galerie. Les images en mouvement ont toujours avantagé les écrans manquant de définition. Jusqu’en 720p, même au format MKV, vous parviendrez à lire vos fichiers multimédia sur l’Andy 5. A partir du 1080p, le smartphone vous indiquera simplement que le fichier est incompatible. L’Andy 6, légèrement plus actuel, légèrement plus véloce, a été capable de lire tous nos fichiers vidéos, sans saccade ni ralentissement.

Application vidéo

Enfin, en photographie, les deux smartphones offrent chacun un capteur photo de 13,1 mégapixels à l’arrière et une webcam de 5 mégapixels pour le l’Andy 6 et de 2 mégapixels pour l’Andy 5. Ces deux capteurs offrent un rendu de qualité très moyenne. Même certains 5 mégapixels s’en sortent mieux. Le modèle 5 pouces tire vers le rouge, tandis que le modèle 6 pouces surexpose les clichés. Ce que vous ne voyez pas immédiatement, car l’écran, encore une fois, est assez sombre.

photo prise avec l'Andy 5

photo prise avec l'Andy 5

photo prise avec l'Andy 6

photo prise avec l'Andy 6

Parfois, le freestyle ne suffit pas !

En conclusion, ces deux premiers modèles de Yezz ne nous ont pas forcément convaincu, malgré un positionnement qui ne se veut pas technologique, mais design avec ses coques interchangeables. Nous les trouvons trop chers pour ce qu'ils offrent. Le modèle 5 pouces est vendu 250 euros environ, tandis que le modèle 6 pouces est proposé à 300 euros. A ce prix, les modèles de chez Wiko nous ont montré des qualités techniques légèrement supérieures. De même chez Kazam qui nous avait agréablement surpris.

Trop de petits détails fâchent ici, comme cet écran à la luminosité trop faible ou cette RAM qui manque cruellement. Trop d’approximation dans la proposition, qu’il s’agisse de cette boutique alternative sans grand intérêt ou de cette version d’Android loin d’être actuelle, alors que Kitkat fonctionne mieux sur les petites configurations. C’est dommage. Espérons que les modèles boostés de Yezz, comme l’Andy 5QP relevera prochainement le niveau sur le sol français...

La note de LesMobiles.com

Yezz Andy A5

Yezz Andy A5
60%

3 / 5

Partagez cet article

  • Yezz Andy A6M

    Yezz Andy A6M

    Après la Andy A4M, Yezz passe au format phablette avec le Andy A6M et son écran 6 pouces. Ce modèle est destiné aux personnes à la recherche d'un smartphone avec écran XXL à prix abordable. Les...

    Avis des utilisateurs :

    82%

    (2 avis)

  • Yezz Andy A5 - Testé

    Yezz Andy A5

    Le Andy A5 fait partie des premiers smartphones commercialisés par Yezz (début 2014). Grand frère du Andy A4.5, le Yezz Andy A5 dispose bien évidemment d'un écran légèrement plus grand et se...

    Lire le test complet

    Avis LesMobiles.com :

    60%
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer