HUAWEI MATE 10 PRO HUAWEI MATE 10 PRO
HUAWEI MATE 10 PRO

Test du Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S : un smartphone équilibré, sauf dans son prix

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Alcatel OneTouch Idol 2 mini S

À Barcelone, en février dernier, Alcatel OneTouch présentait quatre nouveaux Idol, tous numérotés « 2 », mais se déclinant en version « S », « mini » et « mini S ». C’est cette dernière que nous vous proposons aujourd’hui en test flash. Et les surprises, pas toutes bonnes, sont au rendez-vous.

Présentée en février dernier au Mobile World Congress, la seconde génération d’Idol d’Alcatel OneTouch vient d’arriver en magasin. Ils sont aujourd’hui 4 : Idol 2, Idol 2S, Idol 2 Mini et Idol 2 Mini S. Bref, toutes les déclinaisons possibles. Parmi ces quatre modèles, trois remplacent des terminaux sortis l’année dernière, le quatrième étant une nouveauté de cette année. Il s’agit de l’Idol 2 Mini S, un nom à rallonge pour un smartphone loin d’être inintéressant. D’abord parce qu’il reprend une fiche technique commune aux quatre smartphones sans tomber dans les travers habituels des versions « mini », même si une ou deux concessions sont inévitables. Et malgré un prix un peu trop cher pour un smartphone 4G même pas HD 720p, l’effort au niveau du design et de l’interface sont clairement louables.

Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S

Une fiche technique à la croisée de tous les Idol 2

La fiche technique de ce smartphone est assez commune. Elle reprend certains éléments des trois autres Idol 2. Le chipset de l’Idol 2S (et d’Idol S et du Pop C9...). L’écran de l’Idol 2 Mini. La batterie de l’Idol 2. Bref, un vrai melting-pot dont voici le détail :

  • Ecran IPS qHD (960 x 540 pixels) de 4,5 pouces (résolution de 245 pixels par pouce)
  • Verre de protection Dragontrail d’Asahi Glass
  • Chipset Qualcomm Snapdragon 400 quad-core cadencé à 1,2 GHz
  • 1 Go de mémoire vive
  • 8 Go de stockage interne (extensible par microSD)
  • Batterie 2000 mAh non amovlble
  • Compatible LTE catégorie 4, WiFi n, Bluetooth 4.0, GPS, NFC, DLNA
  • Capteur photo principal 8 mégapixels compatible 1080p à 30 images par seconde
  • Webcam 2 mégapixels
  • Android Jelly Bean 4.3 (upgrade vers KitKat annoncé) avec surcouche Alcatel
  • Poids : 116 grammes
  • Épaisseur : 8,5 grammes
  • Cinq coloris : blanc, gris anthracite / blanc, noir / chocolat, gris clair / blanc, blanc / rose

Comme vous pouvez le constater, l’Idol 2 Mini S offre une fiche technique extrêmement convenue. Nous avons toujours la bonne surprise de voir le fabricant chinois intégrer des dalles de verre renforcé, même dans ses plus petits modèles. Nous sommes en revanche un peu déçus de ne pas bénéficier d’une dalle 720p. Il manque un petit quelque chose qui réussirait à se différencier de toutes les autres propositions 4G avec Snapdragon 400 et à justifier un prix légèrement surélevé vis-à-vis de la concurrence la plus directe.

Un design familial

Visuellement, le smartphone est très agréable, même s’il ne joue pas dans l’exubérance, comme peut le faire l’Idol Alpha, par exemple. Son châssis unibody est plutôt bien fini. Bien que la coque soit entièrement en plastique, l’imitation métal brossé est agréable. Notez que ce design est commun à tous les Idol 2. L’avant du mobile ne présente pas la marque d’Alcatel. Les bordures ne sont pas particulièrement fines. Sous la dalle se trouve un espace pour les touches de navigation.

Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S : face avant et dos

À l’arrière, toujours la simplicité. Le logo métallisé, moitié mate, moitié brillant. Au-dessus, le capteur photo et son flash. En bas, la large ouverture du haut-parleur mono. Cette dernière n’est pas si bien placée que cela, mais sa largeur compense ce choix. Sur la tranche de gauche, aucun bouton, mais deux trappes pour la carte SIM et la carte mémoire optionnelle. À droite, les touches matérielles (volume et sortie de veille).

Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S : côté gauche et droit

En bas, connecteur microUSB et micro. En haut, port jack 3,5 mm et micro secondaire pour la réduction du bruit ambiant. Dans la boîte, bonne surprise : un kit mains libres intraauriculaire. C’est toujours mieux que des écouteurs classiques.

Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S : connecteur microUSB

Un écran qui gâche la bonne première impression

La prise en main du smartphone est bonne. Ce format de smartphone se tient fermement et s’utilise facilement avec un doigt. Pas besoin de risquer une élongation pour accéder à la zone de notification. La réactivité de la dalle est quasiment toujours bonne. Nous avons expérimenté quelques ralentissements et saccades dans l’interface (notamment les zooms sur Internet), mais rien de gênant. Sous les doigts le verre Dragontrail d’Asahi Glass glisse moins bien qu’un verre Corning. Mais, encore une fois, l’initiative est louable.

Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S : haut-parleur
Le haut parleur de l'Idol 2 Mini S est large et puissant

Comparé à l’écran du Moto G (4G ou non) de Motorola ou du One mini (premier du nom) de HTC, tous deux 720p, l’écran de l’Idol 2 Mini S n’offre pas la définition rêvée, même pour un smartphone proposé autour des 200 euros. Le grain des pixels se voit à l’oeil nu.

Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S : écran

Les couleurs grésillent et la dalle manque de contraste. Ce qui est dommage, car les angles de vision sont bien ouverts et la luminosité est bonne (même un peu trop...). Cela n’a pas d’incidence pour regarder une vidéo ou jouer. Mais cela en a quand vous surfez sur Internet. Avec une telle résolution, vous devrez zoomer pour lire les textes à l’écran. C’est dommage.

Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S pavé tactile
Le pavé tactile sous un écran à la résolution un peu faible

Une interface pastel retravaillée

L’Idol 2 Mini S est animé par Android Jelly Bean 4.3, mais une mise à jour vers KitKat a été promise par le constructeur à Barcelone. Cela ne devrait donc pas être un argument contre le mobile. D’autant qu’Android est ici habillé de la surcouche Alcatel, laquelle transforme toutes les icônes système et les menus paramètre. Quelques petites modifications dans l’interface sont également à prévoir, comme ce panneau (le second en partant de la gauche) de l’écran principal qui offre une navigation verticale pour ajouter à loisir des widgets. Un panneau sans fond en quelque sorte qui évite de multiplier les écrans sur le bureau.

Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S interface Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S interface Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S interface
Interface de la surcouche Alcatel

Parmi les applications préinstallées, nous retrouvons l’antivirus AVG, un convertisseur de devises, Evernote, Kingsoft Office, la visionneuse OfficeSuite de Mobisystems, PicSay (sorte de Snapchat), Viber, Twitter, ainsi que des jeux grâce à un partenariat avec Gameloft. Cette compilation est complétée par trois logiciels Alcatel : sauvegarde OneTouch (outil de sauvegarde maison sur le Cloud), SmartLive (une alternative au Play Store) et Smart Suite (pour la synchronisation avec le PC).

Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S Application Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S Application Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S Application
AVG, Office Suite et PicSay
Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S Application Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S Application Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S Application
Sauvegarde OneTouch, Smart Live et Smart Touch d'Alcatel OneTouch
 

Des performances dans la bonne moyenne

Nous l’avons vu, le smartphone propose un écran qHD et un Snapdragon 400. Une configuration assez classique, mais techniquement finalement équilibrée. Sur AnTuTu, le smartphone obtient un score de 16 961 points, soit un assez bon score pour un smartphone avec ce quad-core (17 753 points pour le Moto G 4G, 17 243 points pour le One mini 2, 16 336 points pour le Soshphone 4G). Selon le rapport détaillé, l’Idol 2 Mini S se distingue dans sa RAM et les graphismes 3D, ce qui lui assure une bonne fluidité dans les jeux.

Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S AnTuTu Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S AnTuTu Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S AnTuTu

Et cela se vérifie dans Dead Trigger 2 de Madfinger, lequel a récemment été mis à jour. Le jeu est rapide et agréable à utiliser. Les graphismes HD le ralentissent légèrement, mais sur un écran qHD, cela n’a aucun intérêt (outre le fait de tester la plate-forme). Nous avons expérimenté quelques petits accrochages côté maniabilité. Plusieurs explications possibles : le verre Dragontrail est moins propice aux applications ludiques, le jeu est moins optimisé depuis sa mise à jour, ou la plate-forme rencontre des difficultés qui n’ont pas été perçues par AnTuTu. Mais le jeu reste largement jouable. Attention, le mobile a parfois tendance à chauffer si votre partie s'éternise.

Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S Deadtrigger 2
Deadtrigger 2 sur Idol 2 Mini S

Comme les jeux, les vidéos ont toujours avantagé les écrans de faible résolution, car leur grain est moins visible avec des images en mouvement. L’Idol 2 Mini S est donc un lecteur multimédia plutôt agréable. S’appuyant sur le lecteur vidéo « stock » d’Android, pas de surprise, ni bonne, ni mauvaise. Le smartphone décode bien les films en 1080p au format MP4. Le format MKV n’est toujours pas systématiquement décodé. Comme toujours, des alternatives existent sur le Play Store : n’hésitez pas à en essayer plusieurs et peut-être même investir quelques euros.

Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S Vidéo

Toujours pas de bon photophone chez Alcatel OneTouch

En photo, les smartphones d’Alcatel n’ont jamais été réputés pour faire de belles photos. Et malgré une mise à jour en fin d’année dernière de l’application photo maison, cela ne s’est pas forcément arrangé. Pourtant, des efforts ont été consentis par Alcatel pour offrir des options de prise de vues légèrement plus « expert ». Choix des ISO, correction de l’exposition, mode HDR, etc. Le zoom à un doigt (généralisé à l’ensemble du système, navigateur Web compris) est également une bonne idée. Mais cela ne remplace pas un capteur plus sensible, une optique plus lumineuse et un processeur d’image avancé.

Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S : cepteur photo

Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S Application photo
Application photo de la surcouche Alcatel OneTouch

Le capteur photo 8 mégapixels proposé avec l’Idol 2 Mini S (et avec l’ensemble de la gamme Idol 2) s’avère moyen. Aujourd’hui, le temps est nuageux sur Paris. Les conditions ne présentent donc aucune difficulté. Et pourtant le résultat n’est pas entièrement satisfaisant. Les couleurs sont ternes et tirent vers le rouge. Le grain est grossier. Conséquence, il n’y a pas de piqué, ni de contraste. Impossible de zoomer sans perdre considérablement en détail.

Alcatel OneTouch Idol 2 Mini S Photo
Prise de vue avec l'Idol 2 Mini S

Un peu trop cher pour ce qu'il propose

En conclusion, l’Idol 2 Mini S est une proposition plutôt bonne sur le segment des smartphones de taille moyenne, sans pour autant arriver à se différencier. Pire, son prix est légèrement au dessus des références du genre, Wiko Wax, Soshphone 4G et Moto G 4G de Motorola, sans aucune vraie justification au niveau des caractéristiques (une jolie surcouche pastelisée ne peut en être une). En clair, il faut qu’il soit aussi cher que le Soshphone. Il n’y a aucun intérêt à payer plus cher aujourd’hui.

La note de LesMobiles.com

Alcatel OneTouch Idol 2 mini S

Alcatel OneTouch Idol 2 mini S
70%

3,5 / 5

Comparer les prix du Alcatel OneTouch Idol 2 mini S

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer