SFR RED 30 Go = 10

Test du Sony Xperia Z3 : enfin le smartphone que tous les joueurs attendaient ?

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Sony Xperia Z3

Conservant son rythme semestriel de renouvellement de son porte-étendard, Sony a dévoilé à l’IFA le Xperia Z3. Avec une plate-forme technique assez proche du Xperia Z2, les changements de ce nouveau flagship sont subtils, voire même cachés. Et pourtant, quelle bonne surprise que ce Z3.

La série Xperia Z de Sony ne nous impressionne pas toujours. Après un Z ambitieux, mais pas toujours à la hauteur, un Z1 largement plus capable et un Z2 qui profitait essentiellement des avancées technologiques de son prédécesseur, voici le Z3. Pour être franchement honnêtes, nous n’avons pas été emballés par l’ensemble des informations apportées sur ce smartphone par Sony lors de sa conférence de presse en marge de l’IFA.

Sony Xperia Z3 prise en main

Car, il nous semblait alors que le Z3 ressemble techniquement beaucoup au Z2 qui lui-même ressemblait au Z1. Bref, un mobile doublement réchauffé. D’autant que pour répondre à sa propre stratégie du « meilleur smartphone avec les meilleurs composants à l’instant T », nous attendions une configuration similaire au G3 Cat.6 de LG, avec son écran QHD et son Snapdragon 805. Bien sûr, leur présence n’est pas nécessaire pour faire un excellent mobile haut de gamme. Mais quand on a la prétention d’apporter le meilleur et que ce n’est pas le cas, il y a de quoi être surpris.

Le jeu des sept différences de la fiche technique

Cependant, le Xperia Z3 n’est pas dénué de nouveautés. Il faut cependant aller les chercher. D’abord à l’intérieur de la fiche technique que voici :

  • Android 4.4.4 KitKat avec surcouche Xperia UI
  • Écran de 5,2 pouces IPS Triluminos Full HD 1080p (résolution 423 points par pouce) avec moteur de rendu X-Reality
  • Processeur quad-core Qualcomm Snapdragon 801 MSM8974AC, cadencé à 2,5 GHz
  • 3 Go de mémoire vive
  • 16 Go de mémoire interne, extensible via microSD
  • Capteur photo Exmor RS de 20,7 mégapixels et processeur d'image BIONZ, objectif G grand-angle 25 mm
  • Enregistrement vidéo 4K et Timeshifting à 120 images par seconde
  • Webcam 2,2 mégapixels en façade, compatible 1080p
  • Double haut-parleur en façade
  • Compatible avec les réseaux 4G (cat. 4)
  • Une batterie 3100 mAh
  • Certification IP68
  • Casque à réduction de bruit active
  • Poids 152 grammes
  • Épaisseur : 7,3 mm

Au jeu des sept différences, vous trouverez certainement quelques petites améliorations en comparaison du Z2. Le chipset bien sûr, le Z3 intégrant le meilleur Snapdragon 801, lequel est cadencé à 2,5 GHz (contre 2,3 GHz pour le Z2). Cela a une incidence bien plus importante que prévu. L’objectif photo passe à 25 mm, contre 27 mm auparavant. La batterie perd 100 mAh. La version d’Android est 4.4.4, et non plus 4.4.2. Et le châssis présente trois nouveautés : il est IP68, il est plus fin de 1 mm et il est moins lourd de 11 grammes. Pour le reste, c’est la même chose que précédemment.

Une évolution du design OmniBalance tout en rondeur

Les différences sur le châssis sont nombreuses et augurent naturellement d’un changement ergonomique. En hauteur le mobile perd 0,8 mm. En largeur il est réduit de 1,3 mm. Et il est plus fin. Malgré cela, le mobile conserve la même taille d’écran. Sony continue donc de rogner sur les bordures, mais plus que ce qu'il semble compte tenu de la forme des tranches (que nous verrons ensuite). À ce jeu-là, LG est encore le meilleur actuellement. Mais Sony renouvelant ces mobiles plus fréquemment, il devrait rapidement rattraper son retard si la tendance reste similaire.

Sony Xperia Z3 faces

De face, le Z3 est différent du Z2. D’abord les haut-parleurs frontaux, que Sony a heureusement conservés, ne sont plus cachés dans les bordures. Ils sont maintenant apparents, moins larges et plus épais. Même en blanc, le Z2 affichait des bordures noires. Le Z3, lui, en arbore des blanches. C’est un détail, mais les puristes apprécieront. L’emplacement des capteurs reste similaire. À l’arrière, aucune révolution. Le Z3 reste strictement le même que le Z2. De chaque côté, le mobile est protégé par du verre minéral, la marque de fabrique de la série.

Sony Xperia Z3 tranches

C’est évidemment sur les tranches que les différences ergonomiques sont les plus importantes. Et elles sont bienvenues. D’abord, elles ne sont plus droites, mais convexes. Cette rondeur nouvelle touche également les coins, moins anguleux. Curieusement, ce seul détail fait du Z3 un mobile distinctif. Ensuite, les tranches sont recouvertes entièrement de métal. Souvenez-vous, seule une partie centrale des tranches du Z2 était métallique. Ainsi, la bordure, qui entoure toujours les côtés des plaques de verre minéral, est maintenant en aluminium. Ce qui devrait le rendre plus solide. Autre détail sur la solidité du mobile, les coins restent en polycarbonate. Ici aussi certainement pour mieux amortir les chocs.

Sony Xperia Z3 trappe

Le placement des boutons matériels et des connecteurs sont quasi identiques : à droite, la microSD sous un cache, le volume, la mise en veille et, heureusement, le déclencheur photo tant apprécié. À gauche, le port microUSB sous un autre cache, la connectique maison de Sony et, tout en bas, un emplacement pour accrocher le mobile à une sécurité. Le port microSIM passe de gauche à droite, d’un cache à l’autre. Le port jack reste en haut avec le micro pour la réduction de bruit. La coque s’appuie toujours sur le design unibody OmniBalance : la batterie est donc fixe.

Un mobile qui continue à être très glissant

La prise en main du Xperia Z3 est largement moins dure que celle du Z2 grâce à ces tranches bombées en aluminium. Un mobile plus doux dans la main, plus léger aussi, mais toujours aussi fuyant. Un problème que nous avons expérimenté avec le Z2 et le P7 de Huawei. Le verre, c’est très beau, c’est design, c’est agréable, mais c’est très glissant. Notamment si vous vous amusez à tester l’étanchéité du smartphone. Une fois les doigts mouillés, ça devient compliqué.

Sony Xperia Z3 trappe 2

L’écran du Z3 est, comme le Z2, l’une des forces majeures du mobile. Il est lumineux (plus lumineux que le Z2), contrasté, avec une très belle palette de couleurs et des angles de vision très larges. Nous avons une préférence pour le G3 de LG et sa dalle QHD. Quel dommage que Sony ne souhaite pas y passer ! Bien sûr, le QHD sur une dalle de 5,2 pouces donne une résolution supérieure à 500 points par pouce. C’est beaucoup. Peut-être même trop. Mais du Full HD sur une dalle supérieure à 5 pouces, cela donne une résolution autour de 400 points pas pouce. Malgré X-Reality, malgré le Triluminos, force est de constater qu’il y a du grain... mais pas beaucoup non plus, rassurez-vous.

Sony Xperia Z3 écran

Sous les doigts l’écran est d’une très grande fluidité et d’une glisse parfaite. Voilà un smartphone qui répond à n’importe quelle sollicitation. Bien sûr, le verre minéral ne fait pas tout. Le système d’exploitation est aussi une composante de cette fluidité. Comme toujours, Sony propose une expérience assez proche de la version stock d’Android KitKat, avec une légère surcouche apparente dans les menus, l’iconographie et certaines applications. Inutile de vous refaire le tour du propriétaire, car quasiment tout est resté à la même place.

Xperia Z3 Interface Xperia Z3 Interface Xperia Z3 Interface
Ecran d'accueil, menu de personnalisation et accès aux réglages rapides

Une interface Xperia qui ne change pas

De même pour les applications Sony : rien n’est enlevé, rien n’est ajouté. Walkman, Album, Films, Select, What’s New, Lifelog, Video Unlimited, Music Unlimited, TrackID, Xperia Care, Smart Connect, Xperia Lounge, Centre de mise à jour. Ils sont tous là. Même PlayStation qui a vécu une vraie révolution ces dernières semaines. Il n’y a plus de catalogue de jeux, mais un accès au compte PlayStation Network (si vous en disposez d’un). La version installée sur le mobile est compatible Remote Play. Nous en reparlerons dans la partie multimédia de ce test.

Xperia Z3 applications Xperia Z3 applications Xperia Z3 applications
OfficeSuite 7, File Commander et AVG Antivirus

Nous avons également vu, parmi les applications ajoutées, quatre intrus : AVG Antivirus (protection, antivirus, localisation du mobile, verrouillage et sauvegarde), OfficeSuite 7 et File Commander de Mobisystems et Garmin (GPS). Ce dernier est proposé dans une version spéciale pour Sony.

Des performances techniques vraiment surprenantes

Le Xperia Z3 a sans nul doute offert l’une des expériences les plus fluides qu’il nous ait été donné de tester. La faute évidemment à la construction du mobile et à ses composants externes, dont cette superbe dalle en verre minérale. Mais la faute (si l’on peut appeler cela une faute) en revient également au Snapdragon 801. Nous avons beaucoup regretté l’absence du Snapdragon 805, même si la commercialisation internationale du LTE Advance n’est pas encore actuelle.

Xperia Z3 AnTuTu Xperia Z3 AnTuTu

Car la différence entre le 801 et le 805 est grande : plus rapide, plus économe et graphiquement plus puissant. Pour un mobile qui se veut être une extension de la PlayStation 4, à la conférence de presse, ça se posait là. Or, la meilleure surprise vient justement du benchmark AnTuTu sur cette plate-forme. Comme vous pouvez le constater avec les captures d’écran ci-dessus, le Xperia Z3 atteint 44 258 points. Il est juste le meilleur smartphone jamais testé à la rédaction (encore pour combien de temps, nous ne savons pas, mais c’est un fait). Pour rappel, le Xperia Z2 atteint les 34 000 points. Les One (M8) et G3 de HTC et LG sont légèrement au-dessus. Le G Flex dépasse les 36 000 points. Bref, nous avons un nouveau champion.

Véritable console de jeu mobile ?

Un champion pour lequel nous n’avons pas hésité à sortir l’artillerie lourde. Nous avons d’abord lancé Dead Trigger 2 et mis le profil graphique le plus performant. Évidemment, tout marche à merveille, avec un léger ralentissement inexplicable au début. Puis l’expérience a été fluide. Nous avons ensuite lancé Modern Combat 5 de GameLoft. Ici encore, aucune surprise. Le jeu est extrêmement fluide, même durant les phases où tout le décor explose. C’est beau. Nous avons même poussé le bouchon un peu plus loin en connectant une manette Bluetooth, la C.T.R.L. de MadCatz. Et voilà que le Xperia Z3 se transforme en console portable. Une expérience aussi bonne que sur le G3 testé il y a quelques semaines. Et surtout, un mobile qui fait honneur à la division PlayStation du géant japonais.

Xperia Z3 jeu Xperia Z3 jeu
Dead Trigger 2 et Modern Combat 5 sur le Xperia Z3

Nous vous avons parlé à plusieurs reprises de Remote Play, cette fonction connectant le Xperia Z3 à une PlayStation 4. Cette dernière n’est pas encore active sur la console de salon, mais l’application embarquée dans le Z3 est d’ores et déjà compatible. S’il s’avère que l’expérience est aussi bonne avec le Z3 et une manette PS4 qu’avec la PS Vita connecté à la PS4 (également en Remote Play), le Z3 risque bien d’être le smartphone attendu par les « gamers ».

Toujours aussi bon en lecture multimédia

En multimédia, ce n’est qu’en jeu que le Xperia Z3 arrive à marquer le pas vis-à-vis du Z2. Car, en vidéo et en photo, il est strictement identique. Le Xperia Z3 reste donc une référence en terme de visualisation de contenus audiovisuels. La luminosité de son écran, le moteur de rendu et la technologie Triluminos sont des atouts considérables. Et le double haut-parleur offre une très bonne expérience. L’application Sony pour regarder les films est meilleure que l’application stock Android. Mais VLC fera aussi des merveilles.

Xperia Z3 vidéo

Un rendu des photos encore amélioré

En photo, l’application maison de Sony est également parfaite. Les plug-ins pour améliorer et personnaliser l’expérience photographique sont une riche idée. Il suffit de télécharger depuis la boutique intégrée les compléments dont vous avez besoin. L’accès aux réglages est toujours le même. Sony n’a rien changé dans cette application et c’est tant mieux.

Xperia Z3 interface photo Xperia Z3 interface photo
Accès aux plug-ins (à gauche) et aux réglages (à droite) de l'application photo

Le rendu des photos est impeccable. Meilleur encore que sur le Z3. Les zones sombres restent détaillées. Les zones claires ne sont pas surexposées. Le ciel parisien de septembre est bien bleu et les nuages sont nets (ce qui n’est pas toujours le cas). Les couleurs restent un peu plus chaudes que la réalité, mais le cliché est détaillé. Voilà une photo que nous aimerions faire plus souvent. Les distorsions sont moins présentes que dans le Z2.

Xperia Z3 photo
Photo prise avec le Sony Xperia Z3

Le meilleur Sony, oui, mais le meilleur smartphone ?

En conclusion, le Z3 fait vraiment envie. Il est plus beau que le Z2 (mais c'est subjectif). Il est plus dynamique. Il profite pleinement des quelques ajouts technologiques. Et, pour ne rien gâcher, il est même moins cher que le Z2 au démarrage, puisque le Z3 est proposé à 679 euros hors subvention opérateur. Alors, n’ayons pas peur des mots : le Z3 est clairement la meilleure affaire jamais proposée par Sony Mobile depuis son retour avec la série Z.

Évidemment, nous regrettons beaucoup l’absence du Snapdragon 805 et de l’écran QHD. Car, contrairement au discours officiel de Sony, la différence est visible et les images plus fines. Cela ne se voit pas en jeu et en vidéo. Mais sur Internet, où les caractères sont parfois petits, si. Nous comprenons que Sony privilégie l’équilibre de la plate-forme et l’autonomie de la batterie, laquelle a été mystérieusement diminuée. Mais cela laisse un léger arrière-goût d’inachevé. Bien sûr, il faut être tatillon pour trouver des défauts à ce Xperia Z3. Mais qui aime bien châtie bien.

La note de LesMobiles.com

Sony Xperia Z3

Sony Xperia Z3
90%

4,5 / 5

Partagez cet article

Comparer les prix du Sony Xperia Z3

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer